Entreprise Press Release

Press Release

Le Credit Suisse Group annonce ses résultats du 2T 2015

Amélioration des bénéfices à Private Banking & Wealth Management avec une poursuite des progrès en matière de réduction de l’endettement à Investment Banking

  • Bénéfice net déclaré de 1,1 milliard de francs, stable par rapport au trimestre précédent et en hausse de 17% par rapport au 2T14 sur une base constante 1
  • Très bonne performance dans la région Asia Pacific des deux divisions
  • Hausse du résultat des opérations d’intérêts, des marges et du volume d’affaires clientèle de Private Banking & Wealth Management; afflux net de nouveaux capitaux de 14,2 milliards de francs
  • Revenus d’Investment Banking dus à une meilleure performance dans les opérations sur les actions et les activités de conseil, neutralisée par des résultats plus faibles dans les titres à revenu fixe; dépenses plus importantes en raison principalement d’investissements dans les infrastructures liées au risque, à la réglementation et à la compliance
  • Poursuite de la réduction significative de l’endettement à Investment Banking; en bonne voie pour atteindre les objectifs

Tidjane Thiam, Chief Executive Officer, a déclaré: «Le Credit Suisse a enregistré une amélioration de ses bénéfices durant le deuxième trimestre. Asia Pacific a affiché une forte performance. La collaboration et l’harmonisation efficaces entre les affaires de Private Banking et d’Investment Banking ont conduit à une excellente croissance des bénéfices en Asia Pacific. De manière générale, nos activités de gestion de fortune ont réalisé une meilleure performance et ont généré un bon rendement du capital réglementaire, certaines initiatives portant leurs fruits, notamment en Asia Pacific et en Suisse. Durant le trimestre, nous avons lancé notre nouvelle offre de conseil, Credit Suisse Invest, en Suisse, après le lancement de notre plate-forme de banque privée numérique dans la région Asia Pacific au premier trimestre. Dans nos activités d’Investment Banking, les bénéfices ont diminué malgré une meilleure performance des opérations sur les actions et des activités de conseil, due à une hausse des coûts. Nous avons réduit notre exposition à l’endettement à Investment Banking durant le trimestre et ce processus doit se poursuivre.»

Il a ajouté: «L’équipe de management et moi-même avons commencé à évaluer comment développer au mieux la banque à travers une révision stratégique menée en profondeur. Avant la fin de l’année, nous aurons établi une stratégie et un modèle commercial qui nous permettront d’obtenir une croissance durable et rentable. Notre stratégie et notre modèle commercial devront garantir que notre performance soit moins volatile et que la performance de notre portefeuille d’affaires sélectionné soit solide, même dans les environnements les plus difficiles. La nouvelle stratégie devrait permettre de parer à certaines pressions apparentes dans nos résultats du 2T15. Nous comptons optimiser notre portefeuille d’affaires afin de diminuer ses besoins capitalistiques et de nous assurer que nous générons des capitaux excédentaires et maximisons la création de valeur pour nos actionnaires à travers un cycle économique.»

David Mathers, Chief Financial Officer, a déclaré: «Durant le trimestre, le Credit Suisse a enregistré une amélioration de son bénéfice avant impôts, qui s’est établi à 1646 millions de francs. Nous avons connu une forte croissance dans la région Asia Pacific pour les deux divisions. A Wealth Management Clients, nous avons enregistré un afflux net de nouveaux capitaux de 9,0 milliards de francs et une hausse de 18% du bénéfice avant impôts, dus à une amélioration du résultat des opérations d’intérêts et à une progression du volume d’affaires clientèle.»

Il a ajouté: «Nous avons réalisé des progrès continus en matière de fonds propres et d’endettement. Notre Look-through CET1 ratio était de 10,3% à la fin du trimestre, contre 10,1% à la fin de 2014. Au 2T, nous avons bénéficié d’une bonne rentabilité trimestrielle et d’une prise de dividende plus élevée que supposé pour le dividende optionnel de 2014. Nous avons réduit l’endettement de 81 milliards de dollars à Investment Banking au premier semestre, notre Look-through BIS tier 1 leverage ratio augmentant à 3,7%, et nous demeurons sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs de fin d’année.»

A propos des perspectives, il a déclaré: «Jusqu’à présent au troisième trimestre, la dynamique s’est poursuivie en Asia Pacific, à Wealth Management Clients et à Equities. Cependant, la plus faible évolution des marchés des titres à revenu fixe que nous avons constatée en juin s’est poursuivie en juillet, et le troisième trimestre accuse habituellement une certaine faiblesse saisonnière.»

1 C’est-à-dire hors charge liée aux règlements avec les Etats-Unis au 2T14

Lire le communiqué de presse complet avec tableaux

Lire le communiqué de presse dans sa version intégrale avec précisions quantitatives