Entreprise Earning Release

Earning Release

Le Credit Suisse Group annonce ses résultats du 1T17

Le Credit Suisse est rentable sur une base aussi bien déclarée qu’adaptée au 1T17.

Notre stratégie consistant à être un gestionnaire de fortune de premier plan possédant de solides compétences en investment banking a généré un accroissement sensible du bénéfice au 1T17.

Le bénéfice avant impôts déclaré du Groupe s’est établi à 670 millions de francs et le bénéfice avant impôts adapté* du Groupe à 889 millions de francs. Sur une base adaptée*, nos cinq divisions opérationnelles ont dégagé un bénéfice avant impôts de 1,4 milliard de francs, partiellement neutralisé par la perte avant impôts adaptée* de 502 millions de dollars enregistrée par la SRU.

La gestion de fortune a de nouveau enregistré une très bonne performance, avec un afflux net de nouveaux capitaux dans toutes les divisions en hausse de 24%, atteignant 12 milliards de francs1. Niveau record des actifs gérés, en progression de 14% en glissement annuel à 712 milliards de francs1, et bénéfice avant impôts adapté* de 1 milliard de francs2, en hausse de 13% en glissement annuel, avec des rendements sensiblement supérieurs au coût du capital.

Global Markets a dégagé un bénéfice avant impôts adapté* de 338 millions de dollars au 1T17, contre une perte avant impôts adaptée* de 98 millions de dollars au 1T16, soit une amélioration de 436 millions de dollars en glissement annuel. Au 1T17, rendement des fonds propres réglementaires adapté* de 10%, produits nets en hausse de 29% en glissement annuel à 1,6 milliard de dollars, charges d’exploitation non liées aux salaires adaptées* en baisse de 11% et poursuite de la discipline en matière de capital avec une réduction des actifs pondérés en fonction des risques de 12% par rapport au 1T16. Excellent trimestre pour ce qui est des crédits (produits nets en progression de 133%) et performance robuste pour le domaine des actions (produits nets en baisse de 2%3).

Investment Banking & Capital Markets a enregistré sa meilleure performance du premier trimestre en termes de produits nets au cours des quatre dernières années, en progression de 54% en glissement annuel, avec une performance particulièrement bonne pour l’émission d’actions et d’obligations. IBCM a enregistré une amélioration de son bénéfice avant impôts adapté* de 183 millions de dollars en glissement annuel et un rendement des fonds propres réglementaires adapté* de 23% au 1T17.

Poursuite de la discipline en matière de capital avec un Look-through CET1 ratio de 11,7% et un Look-through CET1 leverage ratio de 3,3%.

Levée de fonds dans le cadre d'une offre de droits de souscription entièrement souscrite, pour laquelle un produit net d'environ 4 milliards4 de francs est attendu, et conservation de la banque suisse en pleine propriété.

Proposition d’offrir désormais un dividende entièrement en espèces, supprimant ainsi la dilution associée au dividende optionnel.

Aperçu des chiffres clés

  • Produits nets du Groupe de 5,5 milliards de francs, en hausse de 19% par rapport au 1T16
  • Bénéfice avant impôts du Groupe de 670 millions de francs, contre une perte avant impôts de 484 millions de francs au 1T16
  • Bénéfice avant impôts adapté* du Groupe de 889 millions de francs, contre une perte avant impôts adaptée* de 173 millions de francs au 1T16, soit une croissance du bénéfice avant impôts adapté* de 1,1 milliard de francs en glissement annuel
  • Bénéfice net distribuable aux actionnaires de 596 millions de francs, contre une perte nette distribuable aux actionnaires de 302 millions de francs au 1T16

Poursuite des progrès dans nos activités de base

  • La Swiss Universal Bank a enregistré un trimestre record, avec un bénéfice avant impôts adapté* de 483 millions de francs, soit le cinquième trimestre consécutif de croissance du bénéfice avant impôts adapté* en glissement annuel. La rentabilité a été alimentée par la stabilité des produits nets en glissement annuel et la baisse des charges d’exploitation totales adaptées*. Nous avons terminé le 1T17 avec des actifs gérés record de 547 milliards de francs. À Private Clients, nous avons attiré des afflux nets de nouveaux capitaux à hauteur de 2,0 milliards de francs, ce qui représente l’afflux net trimestriel le plus élevé depuis le 2T14 et un taux de croissance annualisé de 4%. La pénétration de nos mandats à Private Clients a progressé pour s’établir à 31%, en raison de la poursuite du succès de Credit Suisse Invest. À Corporate & Investment Banking, la performance est demeurée très bonne, avec la poursuite de la dynamique dans l’investment banking. Nous avons conservé notre position de numéro 1 dans la banque d’investissement en Suisse5.
  • International Wealth Management a très bien commencé l’année 2017, avec un accroissement de ses produits nets de 4%, une croissance de son bénéfice avant impôts adapté* de 6% en glissement annuel et un fort rebond des afflux nets de nouveaux capitaux à hauteur de 19,7 milliards de francs. Le bénéfice avant impôts adapté* de Private Banking s’est établi au niveau record de 262 millions de francs, en hausse de 8% par rapport au 1T16 et de 36% par rapport au 4T16. Alors que les dépenses sont restées stables par rapport au 1T16, les produits nets ont progressé de 4% en raison de l’augmentation des commissions récurrentes, de l’amélioration de l’activité clientèle et de l’accroissement du résultat des opérations d’intérêts nets. À Private Banking, les afflux nets de nouveaux capitaux ont atteint 4,7 milliards de francs, soit un taux de croissance annualisé de 6% tant dans les marchés émergents qu’en Europe. Le bénéfice avant impôts adapté* d’Asset Management de 65 millions de francs est stable en glissement annuel, mais marque un accroissement sensible de la rentabilité par rapport au 1T16, qui comprenait un gain dans le private equity de 45 millions de francs. Les frais de gestion ont augmenté de 13% par rapport au 1T16 et les afflux nets de nouveaux capitaux ont été particulièrement élevés, s’établissant à 15,0 milliards de francs.
  • Asia Pacific a poursuivi sa très bonne performance dans les affaires Wealth Management & Connected (WM&C), démontrant l’efficacité de notre approche intégrée au service des clients UHNW, des entrepreneurs et des entreprises au sein des activités. Nous avons généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 5,3 milliards de francs et des actifs gérés record de 177,4 milliards de francs à Private Banking au sein de WM&C. Nos activités WM&C ont dégagé des produits nets record de 589 millions de francs et un bénéfice avant impôt adapté* de 205 millions de francs, en hausse de respectivement 44% et 67% par rapport au 1T16. À Private Banking au sein de nos activités WM&C, nous avons accru les marges aussi bien brutes que nettes adaptées*, en progression de respectivement 10 points de base et 1 point de base par rapport au 1T16, en raison de l’accroissement des volumes de prêts et de dépôts. Les produits nets des activités de conseil, d’émission et de financement se sont accrus de 100%, ce qui nous place numéro 2 à APAC (hors Japon) parmi les banques internationales5 pour ce qui est des activités de conseil et d’émission au 1T17. Notre objectif est d’aligner de plus en plus nos opérations Markets sur nos activités de gestion de fortune, alors que des efforts sont en cours pour réduire nos coûts et simplifier nos affaires. Les résultats de Markets à APAC ont été négatifs, ce qui reflète la diminution significative de l’activité liée aux taux, alors que les affaires liées aux liquidités et aux crédits ont comparativement bien résisté. Nous entendons répondre aux défis actuels dans les affaires Markets par une diminution des charges d’exploitation totales adaptées*, l’objectif étant qu’elles soient inférieures à 1,2 milliard de francs d’ici à fin 2018.
  • Investment Banking & Capital Markets a accru sa part de portefeuille dans tous les produits clés par rapport au 1T16 et s'est classé dans le top 5 dans les domaines des fusions et acquisitions mondiales, des IPO et du leverage finance5. Les produits nets, de 608 millions de dollars, ont progressé de 54% en glissement annuel du fait de hausses importantes dans l'émission d'actions et d'obligations. IBCM a enregistré un rendement des fonds propres réglementaires adapté* de 23%, avec un rendement nettement supérieur pour Americas.
  • Global Markets a nettement accru sa rentabilité par rapport au 1T16, grâce à une très  bonne performance dans les crédits et les produits titrisés, où les revenus ont progressé de 133% par rapport au 1T16. Les charges d’exploitation non liées aux salaires adaptées* ont diminué de 11% par rapport au 1T16, une baisse qui reflète la poursuite de nos progrès dans les réductions de coûts accélérées et nous place en bonne voie pour atteindre notre objectif d'abaisser les coûts au-dessous de 4,8 milliards de dollars d'ici à fin 2018. Global Markets a enregistré des produits nets de 1,6 milliard de dollars et un bénéfice avant impôts adapté* de 338 millions de dollars, soit un rendement des fonds propres réglementaires adapté* de 10%.

Poursuite des progrès en matière de réduction des coûts

  • Importante diminution des charges d'exploitation totales adaptées* à taux de change constants, qui s’établissent à 4,6 milliards de francs, ce qui représente notre plus faible niveau de dépenses sur un trimestre depuis 2013
  • Charges non liées aux salaires adaptées* à taux de change constants en baisse de 15% par rapport au 1T16 et de 13% par rapport au 4T16; les frais liés aux contractors se situent à nouveau à un niveau comparable à ceux de 2013

Poursuite des investissements dans la compliance pour garantir une croissance de qualité et conforme

  • Fonction de compliance dédiée établie en octobre 2015, exerçant une surveillance sur le Groupe
  • Effectifs de Compliance and Regulatory Affairs augmenté de 35% à 2000 collaborateurs par rapport au 1T16, et progression de 78% par rapport au 1T15  
  • Accroissement des investissements liés à la compliance et aux contrôles de respectivement 48% et 84% par rapport au 1T16 et au 1T15,  dont 70% sont allouées aux divisions axées sur la gestion de fortune

Liquidation de l'unité non stratégique SRU d’ici à fin 2018

  • Les objectifs fixés pour la libération de fonds propres ont continué à être dépassés et sont réalisés à des coûts de sortie sensiblement inférieurs aux prévisions.
  • Nous avons accéléré nos plans pour cette division et prévoyons d’atteindre nos objectifs en matière de capital pour 2019 un an plus tôt que prévu, sans pertes supplémentaires avant impôts par rapport à nos lignes directrices actuelles.
  • Nous nous attendons par conséquent à ce que la liquidation du programme et de la division SRU soit terminée d’ici à fin 2018. Les actifs et l'infrastructure opérationnelle résiduels seront affectés au reste du Groupe à partir de 2019.

Levée de fonds dans le cadre d'une offre de droits de souscription souscrite fermement, pour laquelle un produit net d'environ 4 milliards4 de francs est attendu, et conservation de la banque suisse en pleine propriété

En octobre 2015, nous avons présenté notre stratégie d'être un gestionnaire de fortune de premier plan doté de solides compétences en investment banking. À ce moment, il était clair que nous avions besoin de 9 à 11 milliards de francs de capital supplémentaire. Nos plans en matière de capital prévoyaient de lever 6 milliards de francs pour fin 2015 dans le cadre d'un placement privé et d'une offre de droits de souscription au 4T15, puis de générer au moins 1 milliard de francs par des cessions d'actifs et par d’autres mesures de gestion en 2016. De plus, nous avions annoncé que nous avions l'intention d'entreprendre une IPO partielle de Credit Suisse (Schweiz) AG au deuxième semestre 2017 afin de lever entre 2 et 4 milliards de francs de capitaux pour le Groupe.

Le 14 février 2017, lors de la présentation des résultats pour le 4T16, nous avons indiqué que, suite à l'accord final avec le Département de Justice américain concernant les activités héritées du passé en lien avec les titres garantis par des créances hypothécaires résidentielles (RMBS), nous allions examiner une palette d'options afin de déterminer la façon de procéder qui garantirait le rapport risques/bénéfices le plus attractif pour nos actionnaires.

En tenant dûment compte de toutes les circonstances, le Conseil d'administration du Credit Suisse Group AG propose de lever des fonds dans le cadre d'une offre de droits de souscription souscrite fermement par un syndicat bancaire, pour laquelle un produit net d'environ 4 milliards4 de francs est attendu après déduction des frais, dépenses et impôts, et impliquant l'émission de 379 981 3404 nouvelle actions nominatives d'une valeur nominale de 0.04 franc chacune. De plus, le Conseil d'administration propose de conserver la pleine propriété de Credit Suisse (Schweiz) AG et d'opter pour un dividende entièrement en espèces à l’avenir, supprimant ainsi la dilution associée au dividende en actions.

Le 1T17 a fourni une confirmation supplémentaire que nous enregistrons une croissance rentable et conforme, que nous exécutons notre stratégie avec discipline et que nous avons généré une dynamique positive dans toutes nos activités. Cette augmentation de capital nous permettra de continuer (i) d'investir dans des opportunités de croissance rentables là où nous générons des revenus attractifs; (ii) de renforcer la résistance de notre bilan pour nos clients et nos autres parties prenantes; et (iii) de couvrir les coûts associés à nos plans de restructuration en cours.

Nous nous attendons à ce que l'augmentation de capital renforce notre Look-through CET1 ratio pro forma à environ 13,4%4 et notre Look-through Tier 1 leverage ratio pro forma à environ 5,1%4 sur la base de nos actifs pondérés en fonction des risques et de notre exposition à l'endettement à la fin du 1T17. Ces ratios de capital renforcés aligneront le Credit Suisse sur ses pairs européens.

L’ensemble de mesures de gestion du capital proposé vise à inverser la baisse de la valeur comptable corporelle de l’action que le Credit Suisse a connue durant les années passées et à jeter les fondements nécessaires pour que la banque puisse accumuler du capital et le retourner à ses actionnaires sur la durée.

Dates-clés révisées pour le dividende optionnel

Afin de permettre aux actionnaires ayants droit qui choisiront de recevoir le dividende pour l'exercice 2016 sous la forme de nouvelles actions de participer à l'offre de droits de souscription, les dates-clés pour le dividende optionnel ont été légèrement avancées par rapport aux dates communiquées précédemment.

Affaires de négoce actuelles et perspectives

Quelques semaines seulement après le début du deuxième trimestre, nous continuons de voir des afflux nets de nouveaux capitaux positifs à la SUB, à IWM et à APAC. Nous constatons que des incertitudes politiques ont pesé quelque peu sur les volumes d'affaires des clients durant les premières semaines d'avril. Les résultats du trimestre en cours dépendront de l’évolution politique, qui est difficile à prévoir à ce stade. Nous demeurons optimistes sur les perspectives de croissance à moyen terme. Cependant, compte tenu des incertitudes, nous demeurons prudents pour le court terme.

Urs Rohner, Président du Conseil d'administration de Credit Suisse, a déclaré:«Nous avons entrepris un examen complet de nos options concernant les prochaines étapes de notre plan de capital et avons demandé à notre CEO et à notre Directoire de faire des recommandations au Conseil d'administration. Au cours de ces discussions, nous avons soupesé attentivement les options d’une IPO partielle de Credit Suisse (Schweiz) AG et d’une levée de fonds dans le cadre d'une offre de droits de souscription aux actionnaires existants. Le CEO et le Directoire ont proposé de procéder à la levée de fonds à la place de l'entrée en bourse partielle, et ceci a été approuvé à l'unanimité par le Conseil d'administration.

Nous pensons que conserver à 100% la propriété de notre précieuse banque suisse tout en levant du capital dans le cadre d'une offre de droits de souscription avec droits de préemption est la meilleure manière de procéder et se traduira par une création significative de valeur pour les actionnaires au fil du temps.

Concernant notre politique de dividende actuelle, bien que nous ayons enregistré un taux élevé d’actionnaires optant pour des actions ces dernières années, le Conseil d'administration a également décidé de proposer à l’avenir un dividende entièrement en espèces pour les exercices 2017 et suivants. Ceci diminuera la dilution associée à la possibilité d'opter pour un dividende en actions et aidera à inverser la baisse de la valeur comptable corporelle de l’action, qui est la conséquence de cette structure. Nous nous attendons à ce que, pour l'exercice 2017, le montant du dividende en espèces recommandé par action soit globalement similaire à celui des dernières années. Notre but est d'augmenter notre taux de distribution au fil du temps, à mesure que la rentabilité du Groupe s'améliore.

Ceci est clairement une période de transformation importante pour le Credit Suisse. Nos résultats du 1T17 reflètent le dynamisme significatif dans toutes nos activités et l’attrait du modèle consistant à fournir des services à la fois de gestion de fortune et de banque d'investissement à nos clients.

Nous pensons qu'en levant des fonds maintenant, nous sommes capables de maintenir notre trajectoire de croissance rentable et de saisir des opportunités attractives pour notre entreprise, d’achever la réalisation de nos plans de restructuration, de renforcer nos ratios de capital et de protéger la banque contre la volatilité imprévisible des marchés.»

Tidjane Thiam, Chief Executive Officer du Credit Suisse, a déclaré:«Nous avons connu un très bon début d'année 2017. Le Groupe a été rentable tant sur une base déclarée qu’adaptée*, ce qui marque une étape importante dans la mise en œuvre de notre stratégie, que nous avons commencé d’appliquer il y a un peu plus d’une année, en octobre 2015. Nous faisons de bons progrès dans la mise en œuvre de notre stratégie consistant à être un gestionnaire de fortune de premier plan possédant de solides compétences en investment banking, grâce à la confiance de nos clients et au travail remarquable de nos équipes dans le monde.

Nos affaires de gestion de fortune ont généré des afflux nets de nouveaux capitaux de 12,0 milliards de francs1, soit une hausse de 24% en glissement annuel, tandis que nos actifs sous gestion ont crû de 90 milliards de francs pour atteindre le niveau record de 712 milliards de francs1 sur les douze derniers mois. Dans nos activités de banque d'investissement, nous avons enregistré une très bonne performance globale, en particulier à Global Markets, avec des produits nets de 1,6 milliard de dollars s'expliquant par la progression de 133% des crédits en glissement annuel, et à Investment Banking & Capital Markets avec des produits de 608 millions de dollars, soit une hausse de 54% par rapport au 1T16, avec une vigueur particulière dans l’émission d’actions et d’obligations. Pour chacune de ces divisions, nous avons connu une forte croissance de la rentabilité par rapport au 1T16 et conservé la position de leader de nos activités dans toutes nos lignes de produits5.

Il nous reste encore beaucoup à faire, mais nous travaillons avec discipline et faisons des progrès dans les points clés de notre stratégie. Notre croissance est très solide, nous avons dépassé nos objectifs de réduction des coûts et accru notre levier opérationnel. Nous investissons significativement dans notre compliance et dans les contrôles au sein de la banque afin de garantir une croissance de qualité et conforme. En parallèle, nous avons réduit la consommation de capital dans nos opérations sur les marchés à Global Markets et à Asia Pacific, vendu des activités non stratégiques et réalloué du capital à nos activités de croissance. Nous avons également fait des progrès significatifs dans la résolution des problèmes hérités du passé.

Dans ce contexte, le Conseil d'administration a décidé de lever des fonds par le biais d'une offre de droits de souscription et de conserver la pleine propriété de nos opérations en Suisse. Cette levée de fonds nous permetta (i) de continuer d'investir dans la croissance avec des rendements hautement attractifs; (ii) de renforcer la résistance de notre bilan pour nos clients et nos autres parties prenantes; et (iii) de couvrir les coûts associés à nos plans de restructuration en cours.

Les décisions que nous avons prises et annoncées aujourd'hui en ce qui concerne le capital nous permettront de faire croître la valeur comptable corporelle de l’action et d'accumuler du capital, améliorant ainsi le rendement pour nos actionnaires.

Notre performance opérationnelle, alliée au renforcement de notre base de capital, nous place en bonne position pour accroître notre rentabilité et générer de la valeur pour nos actionnaires et nos clients.» 

Le communiqué de presse complet sur les résultats financiers du 1T17 et les pages de présentation des résultats peuvent être téléchargés dès aujourd’hui, 7h00 HEC, sur: https://www.credit-suisse.com/results

Lire le communiqué de presse complet avec tableaux (PDF)