Entreprise Press Release

Press Release

Le Credit Suisse annonce ses résultats pour le 1T16

Importantes économies de coûts dans l’ensemble de la banque, croissance rentable et afflux nets de capitaux à APAC, à IWM et à la Swiss UB. Capitalisation stable à 11,4

Faits marquants

Performance financière 1T16

  • Le Groupe a enregistré une perte avant impôts de 484 millions de francs (adapté*: 173 millions de francs), contre un bénéfice avant impôts déclaré de 1 511 millions de francs (adapté*: 1357 millions de francs) au 1T15.
  • Bénéfice avant impôts (résultats de base) de 240 millions de francs (adapté*: 470 millions de francs), contre 1 894 millions de francs (adapté*: 1740 millions de francs) au 1T15.
  • Le Groupe a enregistré des charges d’exploitation totales de 4 972 millions de francs (adapté*: 4717 millions de francs), soit une baisse de 3% par rapport au 1T15 et de 53% par rapport au 4T15.
  • Look-through CET1 ratio de 11,4%.
  • Look-through CET1 leverage ratio de 3,3%.
  • Le Conseil d’administration a fixé le taux d’actualisation pour le dividende optionnel de l’exercice 2015 à 10%.

Exécution rigoureuse dans des conditions de marché difficiles

  • Accélération du programme de réduction des coûts afin d’atténuer l’impact des conditions de marché défavorables.
  • Au 1T16, nous avons réalisé, sur une base annualisée, plus de la moitié des 1,4 milliard de francs d’économies de coûts nets que nous visons pour 2016; nous sommes convaincus d’atteindre ou de dépasser l’objectif de réduction des coûts bruts de 1,7 milliard de francs d’ici à fin 2016.
  • Le Global Markets Accelerated Restructuring («GMAR») avance rapidement; nous avons mis en œuvre plus de 10001 réductions de postes sur les 3500 visées d’ici à fin 2016 et diminué la complexité des affaires en abandonnant certaines activités et en adoptant une nouvelle structure organisationnelle.
  • Réduction significative des risques pour les activités de Global Markets («GM»); baisse de l’exposition aux crédits en souffrance de 79%2 par rapport au 4T15 suite à la vente d’actifs de crédit, y compris une partie du portefeuille de crédits en souffrance de 1,27 milliard de dollars à TSSP le 3 mai 2016, ainsi qu’importantes diminutions des positions en collateralized loan obligations (CLO), de 81% par rapport au 4T15, ce qui a permis à GM d’atteindre l’objectif de réduction de la perte trimestrielle maximale en cas de scénario défavorable d’environ 50%.
  • Progrès substantiels dans la liquidation de la SRU, avec une diminution de 7 milliards de francs d’actifs pondérés en fonction des risques au 1T16.

Croissance rentable

Asia Pacific (APAC)

  • Rendement du capital réglementaire adapté* de 20%.
  • 4,3 milliards de francs de nouveaux capitaux nets, avec une marge brute de 81 points de base.
  • Succès continu dans le recrutement de conseillers clientèle de qualité: après 40 nouvelles embauches au 4T15 et 40 autres au 1T16, le nombre total de conseillers clientèle est passé à 630, contre 530 à la fin du 1T15.

International Wealth Management (IWM)

  • 6,9 milliards de francs de nouveaux capitaux nets3 pour la division, avec une marge brute de 109 points de base pour le Private Banking.
  • Lancement du recrutement de 90 nouveaux conseillers clientèle, y compris les nouveaux collaborateurs engagés, avec deux tiers dédiés aux marchés émergents.
  • Rendement du capital réglementaire adapté*4 de 24%.
  • La pénétration des mandats et la pénétration des prêts ont toutes deux augmenté pour le Private Banking par rapport à l’année précédente.

Swiss Universal Bank

  • Bénéfice avant impôts adapté* de 466 millions de francs, soit une hausse de 12% par rapport au 1T15, avec un rendement du capital réglementaire adapté*4 de 16%.
  • Marge brute stable de 139 points de base dans le Private Banking.
  • La pénétration des mandats est passée à 27%, contre 15% au 1T15.

Investment Banking & Capital Markets (IBCM) pivotent avec succès vers les F&A et les ECM

  • Les revenus des F&A ont doublé par rapport à l’année précédente en dollars et le Credit Suisse s’est classé dans le top 45 des transactions de F&A réalisées dans la région Americas. 

Réduction des actifs pondérés en fonction des risques «look-through» d’environ 290 milliards de dollars à environ 280 milliards de dollars, malgré les hausses d’actifs pondérés en fonction des risques de 7 milliards de dollars dues à la réglementation.

Capitalisation stable dans des conditions de marché difficiles, avec un Look-through CET1 ratio de 11,4% grâce à une gestion du capital rigoureuse et au contrôle des coûts.

Tidjane Thiam, Chief Executive Officer du Credit Suisse, a déclaré: «Au cours des trois premiers mois de l’année, nous sommes restés concentrés sur la mise en œuvre de notre stratégie, avec trois priorités claires: l’accélération de nos efforts de réduction des coûts et des effectifs, la croissance rentable dans les divisions axées sur la gestion de fortune et le maintien de notre forte capitalisation. Nous avons pu faire de bons progrès dans tous ces domaines et ce, dans un contexte de marché extrêmement difficile.

  • Notre programme de réduction des coûts à l’échelle du Groupe avance rapidement: au 10 mai, nous avions réalisé 3500 (1) réductions de postes, soit 58% des 6000 visées pour 2016. Au 1T16, nous avons réalisé, sur une base annualisée, plus de la moitié des 1,4 milliard de francs d’économies de coûts nets que nous visons pour 2016.
  • À GM, division pour laquelle nous avons annoncé une accélération de la restructuration (GMAR) le 23 mars 2016, nous avons fait des progrès dans la réduction des coûts fixes et avons mis en œuvre plus de 1000 (1) réductions de postes au 10 mai 2016.
  • Le programme GMAR nous permettra de réduire nettement les actifs pondérés en fonction des risques et l’endettement à GM, positionnant ainsi les affaires pour les futurs développements réglementaires.
  • Nous avons sensiblement réduit les risques au niveau de notre portefeuille d’activités GM. Notre vente de crédits en souffrance à TSSP pour 1,24 milliard de dollars ainsi que les réductions importantes de nos positions en CLO, en baisse de 81% par rapport au 4T15, ont permis à GM d’atteindre l’objectif de diminuer la perte trimestrielle maximale d’environ 50% en cas de scénario négatif.
  • La réussite de la Strategic Resolution Unit (SRU) est essentielle à la réalisation de nos objectifs stratégiques et financiers. Nous avons bien avancé, avec une réduction des actifs pondérés en fonction des risques de 7 milliards de francs au 1T16 pour la SRU.

Dans le contexte difficile du 1T16, toutes nos divisions axées sur la gestion de fortune ont enregistré de très bonnes performances, générant une croissance rentable. Ensemble, ces divisions ont réalisé environ 1 milliard de francs de bénéfice avant impôts adapté*. APAC, IWM et la Swiss UB ont attiré respectivement 4,3 milliards de francs, 6,9 milliards de francs3 et 3,0 milliards de francs de nouveaux capitaux nets.

Nous restons concentrés sur une croissance rentable: les marges ont été stables par rapport à l’année précédente à APAC, où les nouveaux capitaux nets se sont accrus de 11%, et ont augmenté à leur plus haut niveau depuis 2011 à IWM. Cela démontre la qualité de notre base de clientèle et la solidité de nos relations, ainsi que la disponibilité accrue de capital à prêter. 

Nous avons maintenu notre dynamisme dans le recrutement de conseillers clientèle dans l’ensemble de nos divisions axées sur la gestion de fortune. À APAC, nous avons 100 conseillers de plus qu’à la fin du 1T15, ce qui porte le total à 630 conseillers à la fin du 1T16, contre 530 un an auparavant.

Face à une forte baisse des niveaux d’activité clientèle et à une baisse des volumes de marché, nous avons utilisé un certain nombre de leviers clés – contrôle des coûts ainsi que réduction des actifs pondérés en fonction des risques et de l’endettement – pour obtenir un Look-through CET1 capital ratio stable de 11,4%. Nous entendons opérer dans une fourchette comprise entre 11% et 12% en 20166.

Au cours du premier trimestre 2016, notamment en janvier et en février, nous avons dû opérer sur certains des marchés les plus difficiles que nous ayons connus, avec des volumes et une activité clientèle fortement réduits. Même s’il y a eu de légers signes d’amélioration de l’activité en mars puis en avril, la frilosité des marchés et les bas niveaux d’activité clientèle vont probablement persister durant le deuxième trimestre 2016, voire au-delà.

Nous restons convaincus que des opportunités intéressantes à long terme s’offrent à nous dans nos divisions axées sur la gestion de fortune soutenues par des services d’investment banking distincts, et que notre stratégie créera, au fil du temps, de la valeur pour nos clients et nos actionnaires.

Nous sommes toujours concentrés sur la mise en œuvre rigoureuse de notre plan – réduction des coûts, investissements sélectifs dans la croissance rentable et gestion du capital.»

Le 1Q16 Financial Report (en anglais) complet et les pages de présentation des résultats peuvent être téléchargés dès aujourd’hui sur: https://www.credit-suisse.com/results

Lire le communiqué de presse complet avec tableaux