Erreurs que les start-up devraient éviter

Douze erreurs que toute start-up devrait éviter pour réussir

La moitié des start-up n’existent déjà plus cinq ans après leur création. Voici les erreurs que vous devez à tout prix éviter si vous voulez que votre entreprise fasse partie des 50% qui survivent.

1. Renoncer à un business plan

Une bonne idée s’accompagne peut-être d’un lancement réussi, mais le succès qui en découle est rarement durable. Des analyses détaillées du marché, des concurrents ou des risques pointent du doigt les faiblesses à un stade précoce. Vous trouverez des aides précieuses pour élaborer un business plan abouti, qui est également essentiel lorsque vous recherchez des capitaux, à l’adresse startups.ch.

2. Embaucher les mauvaises personnes

It’s all about people. Ce sont les employés qui font une entreprise. Les fondateurs intelligents embauchent des personnes qui sont plus intelligentes et ont un plus vaste savoir-faire qu’elles. En outre, elles veillent à bien diversifier leur équipe en termes de sexe, d’âge et de personnalité.

3. Se lancer trop tôt sur le marché

Le produit est-il arrivé à maturité et le prix est-il compétitif? Si tel n’est pas le cas, il est judicieux d’investir quelques mois supplémentaires dans la recherche et le développement. Si vous ignorez ce conseil, vous vous exposez à des clients insatisfaits ou risquez de ne pas en trouver du tout.

4. Se lancer trop tard sur le marché

Certains entrepreneurs demeurent trop longtemps dans la phase de projet. Avant qu’ils se décident enfin à se lancer sur le marché, un autre fondateur a peut-être mis en œuvre la même idée avec plus de courage et s’est établi sur le marché.

5. Ne pas suffisamment planifier le lancement

Imaginez qu’il se passe exactement ce que vous souhaitez: le produit fait un tabac, et vous ne savez plus où donner de la tête tant les demandes et les commandes que vous recevez sont nombreuses. Mais êtes-vous vraiment prêt à relever ce défi? Des retards de livraison et un service à la clientèle de mauvaise qualité peuvent être fatals pour une start-up.

6. Négliger les investisseurs

Le principal risque est de négliger les investisseurs privés issus de l’entourage des fondateurs. Les personnes qui prêtent de l’argent veulent savoir ce qu’il en advient. Les start-up doivent informer d’elles-mêmes, inviter leurs investisseurs et leur communiquer régulièrement les progrès réalisés. Cette manière de procéder n’est pas seulement une question de politesse, elle permet également de créer la confiance et augmente la probabilité que les bailleurs de fonds se déclarent prêts à vous aider une deuxième fois si nécessaire. Les investisseurs professionnels définissent la plupart du temps eux-mêmes le degré de leur engagement dès le départ au moyen d’un contrat. Mais là aussi, il est recommandé d’aller plus loin que les conventions contractuelles en entretenant activement le contact.

7. Négliger les clients

Sans clients, pas besoin d’investisseurs. Par conséquent, le plus important est de se concentrer sur les clients. Les prix de l’innovation les plus prestigieux ne servent à rien si vos clients ne sont pas satisfaits, s’ils n’achètent pas vos produits et ne vous recommandent donc pas non plus. Pour satisfaire un client, il faut un produit irréprochable et un service à la clientèle rapide et aimable.

8. Négliger les collaborateurs

Enthousiasmez vos collaborateurs, informez-les des principales étapes et déléguez les responsabilités. Mais ne leur imposez pas le même rythme qu'à vous: si vous supposez que tous vos employés partageront votre enthousiasme pendant des mois, voire des années, vous serez probablement confronté à une forte fluctuation.

9. Ne pas perdre le nord

Il n’est pas simple de gérer une entreprise à croissance rapide. Pour éviter que le chaos règne dans votre entreprise, il est judicieux d’embaucher une ou plusieurs personnes chargées de mettre de l’ordre et de créer des structures.

10. En faire trop lorsque l'argent afflue

Les médias vous célèbrent, vous remportez des prix et votre compte en banque se remplit. Mais n’en faites surtout pas trop! Est-il vraiment nécessaire que tous vos collaborateurs participent au salon qui a lieu au États-Unis et soient logés dans un hôtel de luxe? Un contrôle budgétaire strict est également indispensable dans cette phase.

11. Ne pas prévoir suffisamment de liquidités pour la croissance

Êtes-vous financièrement armé pour faire face à un afflux soudain de commandes? Souvent, les factures des fournisseurs doivent être payées avant que vos clients vous règlent. Une jeune entreprise sans réserves peut alors rencontrer de sérieuses difficultés ou être retardée dans sa croissance, qui est particulièrement importante, notamment au début. Dans ce contexte, le factoring est une solution qui peut vous aider à améliorer vos liquidités.

12. Se négliger soi-même

Vous pensez à vos collaborateurs, à vos clients et à vos investisseurs? C’est une bonne chose! Mais qu’en est-il de vous-même? En effet, il est normal de n’avoir plus de temps pour rien d’autre et de se vouer corps et âme à une jeune entreprise pendant quelques mois; la plupart du temps, la famille et les amis le tolèrent aussi. Mais à long terme, vous devez également penser à vous. Dans l’idéal, vous vous bloquez d'emblée quelques créneaux pour vous-même et vous y tenez strictement.

Conseil personnalisé

Formulaire de contact This link target opens in a new window
Nous sommes toujours à vos côtés, personnellement. Pour tout conseil, vous pouvez nous joindre par téléphone au numéro gratuit 0800 88 88 71* ou à l’aide du formulaire de contact.
* Les conversations téléphoniques peuvent être enregistrées.