Comment les entreprises profitent des plans de prévoyance «1e»

Les plans de prévoyance «1e» sont sur toutes les lèvres. Avec cette solution de prévoyance, les caisses de pension suisses répondent à la demande d’une plus grande individualisation de la prévoyance vieillesse. Le 2e Congrès des entrepreneurs du Credit Suisse a également été l’occasion de discuter des opportunités offertes par les plans «1e». 

Les caisses de pension en Suisse sont confrontées à de nouveaux défis

Depuis l’introduction de la LPP en 1985, la structure d’âge de la population a considérablement changé. En Suisse, il y a de plus en plus de bénéficiaires de rente pour de moins en moins d’actifs. Et l’espérance de vie augmente. Les rentes doivent être versées conformément à la promesse de garantie. Cela devient un véritable casse-tête pour les caisses de pension. Roland Schmid, CEO de Swiss Life Pension Services SA, et Matthias Hochrein, Chief Operating Officer de la Caisse de pension de Credit Suisse Group, sont bien placés pour le savoir. Ces experts ont fait une présentation et ont répondu aux questions des entrepreneurs invités lors du Congrès des entrepreneurs 2019.

«Le taux de conversion est trop élevé», souligne R. Schmid comme principal problème. «Cela a des répercussions négatives pour les assurés actifs». 1 à 2% du produit des capitaux des personnes actives seraient ainsi redistribués aux nouveaux retraités. Dans le même temps, du fait de l’environnement de taux bas actuel, les caisses de pension peinent selon lui à générer des rendements suffisants. «Le potentiel de rente moyen de la fortune de placement est réduit à une fourchette comprise entre 2 et 2,5%», fait remarquer l’expert en assurance-retraite. En raison de la redistribution, il manquerait ainsi une partie des fonds pour la rémunération des assurés actifs.

D’après lui, l’effet de redistribution contraire au système met à l’épreuve l’esprit de solidarité au sein de la société. «En particulier chez les plus jeunes, qui se demandent quelle part de leur performance ils toucheront finalement quand ils partiront à la retraite», explique M. Hochrein. R. Schmid abonde également dans ce sens: «Nous sommes dans une phase de réduction des solidarités, et nous allons vers plus d’individualité.» Dans ce contexte, les plans de prévoyance «1e» gagnent en importance.

Tendances dans l’environnement des caisses de pension suisses

Tendances dans l’environnement des caisses de pension suisses

Facteurs favorisant l’introduction de plans de prévoyance «1e».

Source: Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse)

Déroulement de la mise en place de plans de prévoyance «1e»

La décision pour une entreprise de mettre en place une solution de prévoyance 1e doit être précédée par certaines réflexions. Car un plan 1e doit être adapté à l’entreprise comme à ses collaborateurs. Étant donné que les plans 1e sont basés sur des placements, il est préférable de disposer d’un long horizon temporel. Les solutions 1e conviennent ainsi généralement aux entreprises dont la structure d’âge est relativement jeune. La structure des revenus joue également un rôle: y a-t-il dans l’entreprise des collaborateurs dont la rémunération globale annuelle est supérieure à 127 980 francs? Car seule cette part du salaire peut être assurée dans un plan 1e.

Si l’entreprise respecte ces conditions-cadres, elle doit analyser sa situation actuelle: Quelle solution de prévoyance existe déjà? Existe-t-il une solution enveloppante en complément de laquelle un plan 1e doit être proposé? Ou l’entreprise dispose-t-elle déjà d’une solution complémentaire pour les cadres qui sera remplacée par un plan 1e? La mise en place est organisée selon la situation initiale. Si l’entreprise a sa propre caisse de pension, il est possible de créer une solution 1e à partir de celle-ci dans une fondation séparée. Une alternative moins coûteuse consiste à mettre en œuvre un plan 1e avec une fondation collective.

La prévoyance vieillesse devient plus rentable avec les plans de prévoyance «1e»

Avec l’établissement de plans «1e», le paysage de la prévoyance professionnelle suisse franchit une nouvelle étape vers l’individualisation. D’une part, cela augmente les chances d’obtenir un avoir de vieillesse plus élevé pour les assurés. D’autre part, les entreprises peuvent se prémunir contre une insuffisance de couverture et gagner en attractivité en tant qu’employeurs. C’est pourquoi il est judicieux de vérifier si une solution de prévoyance «1e» est envisageable pour sa propre entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus sur les plans de prévoyance «1e»?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window