Entreprise suisse: réussir à l’international dans la «nouvelle normalité»

Comment les entreprises suisses d’envergure internationale peuvent tirer leur épingle du jeu dans la «nouvelle normalité» 

La mise en place d’un confinement quasiment mondial et les restrictions de grande ampleur imposées sur les voyages et les déplacements au cours du printemps dernier constituent un sévère coup de frein pour le commerce mondial. Simone Wyss Fedele, CEO de Switzerland Global Enterprise (S-GE), montrera, lors du Congrès des entrepreneurs 2020, comment les PME opérant à l’échelle internationale peuvent stabiliser leurs activités dans un environnement extrêmement volatil et incertain, et réussir dans cette «nouvelle normalité». 

Les entreprises suisses d’envergure internationale sont fortement touchées

Le commerce extérieur suisse contribue de manière importante aux performances économiques globales de la Suisse: près de 40% du produit intérieur brut de la Suisse sont en effet générés à l’étranger.

Cela fait de la Suisse l’une des économies nationales du monde les plus fortement axées sur l’international. Toutefois, l’éclatement de la crise du coronavirus a soudainement placé les entreprises suisses à vocation internationale, dont plus de 90% sont des PME, face à de nouveaux défis de grande ampleur.

La volatilité et l’incertitude prennent de l’ampleur 

Pour lutter contre la pandémie, des restrictions ont été imposées dans le monde entier sur les voyages et les déplacements, qui constituent pourtant l’un des principaux leviers du commerce mondial. Aujourd’hui encore, les avions n’effectuent plus leurs liaisons comme d’habitude, des frontières demeurent fermées à certains spécialistes et hommes d’affaires et des obligations de quarantaine chronophages sont imposées. Les voyages et les déplacements se trouvent donc confrontés à de nombreux obstacles et leur planification demeurent toujours très incertaine, surtout en ces semaines où la deuxième vague s’abat également sur l’Europe.

Il semble peu probable qu’une normalisation complète du commerce mondial intervienne dans un avenir proche, en tout cas pas avant qu’un vaccin efficace n’ait été mis sur le marché. À cela s’ajoute un environnement mondial dans lequel les tensions géopolitiques et le protectionnisme croissant ne font, depuis déjà des années, qu’augmenter la volatilité et le sentiment d’incertitude. Il est donc essentiel, pour les entreprises, qu’elles puissent trouver leur voie dans cette «nouvelle normalité».

Les facteurs de succès dans la «nouvelle normalité» 

Malgré toutes les difficultés rencontrées, il existe également des raisons justifiant d’afficher une certaine confiance: les entreprises suisses à vocation internationale ont, en effet, déjà eu l’occasion de faire leurs preuves dans des situations de crise et ont su, par le passé, démontrer qu’elles étaient parfaitement en mesure de maîtriser avec succès les phases critiques, voire de les transformer en opportunités. Que faut-il pour tirer son épingle du jeu dans la «nouvelle normalité»? Quelles sont les opportunités se présentant aux entreprises suisses opérant à l’international et sur quels facteurs convient-il de miser pour connaître la réussite?

Ce sont précisément ces questions qu’abordera Simone Wyss Fedele, CEO de Switzerland Global Enterprise (S-GE), l’organisation officielle suisse chargée de la promotion des exportations et de la place économique, dans son intervention lors du 3e Congrès des entrepreneurs du Credit Suisse, qui se déroulera au début du mois de novembre. Elle présentera également aux entreprises les mesures de soutien sur lesquelles elles peuvent compter de la part de S-GE et de son réseau de partenaires.

Vous souhaitez en savoir davantage sur les affaires internationales? 

Convenir d’un entretien de conseil  This link target opens in a new window