Exportations suisses: les PME anticipent un ralentissement

La baisse de la demande en zone euro pèse sur les exportations suisses

Les perspectives d’exportation se sont détériorées et le baromètre des exportations n’est plus que très légèrement supérieur au seuil de croissance. Quels sont les secteurs particulièrement affectés par cette tendance et pourquoi l’importance de la durabilité ne cesse de croître pour les exportations. 

Pas d’augmentation des exportations en vue

Le baromètre des exportations du Credit Suisse a de nouveau baissé et flirte désormais – à 0,2 point – avec le seuil de croissance. Nettement inférieur à la moyenne à long terme (1,0 point), il se situe à un plus bas record depuis 2012. Selon les experts du Credit Suisse, le volume des exportations n’est certes pas appelé à reculer, mais ne devrait pour autant pas augmenter.

Même l’indice des directeurs d’achat composite de la zone euro – premier partenaire commercial de la Suisse – s’est replié à son plus bas niveau sur six ans, et la demande devrait continuer à baisser. Les incertitudes mondiales entourant le Brexit et le conflit commercial sino-américain pénalisent particulièrement l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM): ses exportations ont reculé dans la quasi-totalité des principaux marchés, sauf aux États-Unis, où elles ont légèrement progressé au début du quatrième trimestre.

Exportations suisses: nouveau repli du baromètre des exportations du Credit Suisse

Nouveau repli du baromètre des exportations du Credit Suisse

En écarts types, seuil de croissance = 0
Source: Bloomberg, Datastream, PMIPremium, Credit Suisse/IDC

Baisse de confiance des PME suisses

Selon Switzerland Global Enterprise (Osec), les perspectives d’exportation des PMU se sont légèrement détériorées à l’approche de la fin de l’année. À 62 points au début du quatrième trimestre 2019, elles restent néanmoins supérieures au seuil de croissance (50 points), mais accusent un recul de 7 points par rapport au quatrième trimestre 2018.

L’enquête menée par l’Osec révèle que 47% des PME suisses s’attendent à voir les exportations augmenter au cours du trimestre à venir, tandis que 30% tablent sur une stagnation et 23% sur un recul. L’Allemagne reste de loin le principal marché d’exportation, où 75% des PME interrogées ont l’intention d’exporter leurs biens ou services dans les six prochains mois.

Les perspectives d’exportation des PME restent supérieures au seuil de croissance

Les perspectives d’exportation des PME restent supérieures au seuil de croissance

Valeur pondérée des T3 2019 et T4 2019, seuil de croissance = 0
Source: Sondage réalisé par Switzerland Global Enterprise auprès d’un panel de 200 PME suisses

La durabilité: facteur de réussite des PME

L’importance de la durabilité ne cesse de croître dans le monde. Pour les PME suisses, ce concept joue également un rôle de plus en plus déterminant: pour 52% des PME interrogées, une chaîne de création de valeur durable constitue un facteur de réussite pour leurs exportations. La durabilité économique figure au premier plan dans ce cadre, suivie par les aspects écologiques et sociaux.

Près de la moitié des PME suisses souhaiteraient conférer une plus grande importance aux thèmes de la durabilité dans leur stratégie d’internationalisation. Elles sont pourtant 42% à trouver difficile l’intégration d’aspects durables, tandis que 34% estiment qu’elle ne pose aucun problème.