Cours des devises: attentes de la clientèle entreprises et couverture de ses risques de change

Les entreprises suisses n'anticipent pas d'appréciation de l'euro. 

La plupart des entreprises suisses opérant dans le secteur du commerce extérieur, les risques de change font partie de leur quotidien. L'étude réalisée par le Credit Suisse sur l'évolution des cours des devises dévoile les anticipations des clients entreprises pour les cours des devises en 2020 et dans quelle mesure ces clients ont recours à une couverture de leurs risques de change.

Les risques de change préoccupent les entreprises suisses

D'après Leif Woodtly, responsable FX Sales au Credit Suisse, de nombreuses entreprises suisses considèrent indispensable de se couvrir contre les risques de change. Et cette croyance est fondée. Pour la quatrième fois consécutive, le Credit Suisse a demandé à des clients entreprises quelles étaient leurs prévisions quant à l'évolution de la conjoncture et des taux de change pour la nouvelle année.

1280 entreprises, dont des exportateurs, des importateurs et des sociétés se concentrant exclusivement sur le marché intérieur, ont participé à l'enquête réalisée l'année dernière. C'est un nouveau record. Le Credit Suisse résume les résultats de cette enquête dans son étude consacrée à l'évolution des cours des devises en 2020. La conclusion: une part significative des entreprises interrogées se protège contre les risques de change.

Cours actuels des devises des principales zones monétaires

Découvrez les cours actuels des devises des principales zones monétaires au 13ème janvier 2020

Source: Credit Suisse

La consommation privée est le moteur de l’économie suisse

Plus de 52% des entreprises interrogées anticipent une évolution stable de l'économie suisse en 2020, après avoir été particulièrement affectées au cours des dernières années par la faiblesse de l'industrie européenne. Selon les prévisions du Credit Suisse, l'économie suisse devrait afficher un taux de croissance plus élevé en 2020. Cela s'explique essentiellement par la vigueur de la consommation privée, principal moteur de l'évolution conjoncturelle.  

La faiblesse de l'industrie affecte l'économie et les cours des devises en Europe

L'économie suisse a souffert de la faiblesse de l'industrie en Europe

Source: Credit Suisse

Les cours des devises devraient évoluer de manière différenciée

Les tensions constatées l'année dernière dans la zone euro devraient également s'estomper. Les participants à l'enquête n'anticipent pour le moment pas d'appréciation de l'euro et prévoient une stabilisation du cours euro/franc suisse à 1,09 d'ici fin 2020 (prévisions du CS: 1,15). Parallèlement, les entreprises interrogées n'escomptent pratiquement aucun changement en ce qui concerne le dollar américain qui, selon elles, devrait afficher d'ici la fin de l'année un cours de change de 0,99 (prévisions du CS: 1,00). Elles estiment en revanche que l'évolution du cours de la livre sterling devrait être nettement plus volatile.

Les entreprises suisses se protègent contre les risques de change

La gestion des risques de change représente un défi de taille pour les entreprises en Suisse. Cela apparaît clairement dans l'enquête. «Les fluctuations de cours peuvent avoir un impact considérable sur les chiffres du groupe», explique Alain Hasler, CFO de Scott Sports. Si l'on compare les prévisions des sociétés interrogées sur le cours euro/franc suisse, on constate une différence notable dans la manière dont elles en tiennent compte dans leur budget, notamment chez les entreprises importatrices. On remarque une grande prudence. Ces entreprises ont tendance à miser sur une légère appréciation de l'euro dans le calcul de leur budget.

Près de 43% des sociétés entreprises interrogées se protègent activement contre les risques de change. Étonnamment, on constate également qu'environ 40% des entreprises opérant uniquement sur le marché intérieur ont recours à une couverture. En moyenne, elles couvrent plus de 60% de leurs risques de change. Beat Walser, entrepreneur chevronné et actuellement président du Conseil d'administration de la société Travel Trade Service Ltd., souligne l'importance de cette démarche: «Les risques de change doivent faire l'objet d'une couverture à hauteur de 50 à 70%». Les deux sociétés, Scott Sports et le groupe TTS, sont représentées dans l'étude.

Les entreprises opérant dans le secteur du commerce extérieur et sur le marché intérieur se protègent contre les risques de change

Près de 50% des importateurs se protègent contre les risques de change

Source: Credit Suisse

La couverture des risques de change restera tout aussi cruciale à l'avenir

La bonne gestion des devises devrait à l'avenir rester un thème central pour les entreprises suisses. En effet, la volatilité des marchés financiers et les incertitudes, tant politiques que géopolitiques, continuent de rendre nécessaire une couverture rigoureuse. Les experts du Credit Suisse dévoilent dans cette étude la manière dont les entreprises peuvent se protéger contre les fluctuations des cours des devises et révèlent quelles stratégies sont particulièrement intéressantes en matière de couverture.