Juste valeur: la vigueur du franc n’est pas un phénomène exceptionnel

Franc faible, franc fort: gros plan sur les concepts de valeur

Les concepts de valeur comme la «juste valeur» ou le célèbre «indice Big Mac» servent à évaluer la valeur d’une monnaie. Selon le modèle de la juste valeur, le franc suisse est surévalué par rapport à l’euro. D’ailleurs, la vigueur du franc donne du fil à retordre à certaines entreprises suisses. Mais cela n’a pas toujours été le cas, comme le montrent les données de l’indice Big Mac des dernières années.

Le franc fort complique la tâche des exportateurs

Le franc fort pose problème notamment pour les exportateurs. Depuis un certain temps, le franc suisse a tendance à s’apprécier par rapport à l’euro. Cela est dû en premier lieu au fait que les prix augmentent moins vite en Suisse que dans la zone euro. D’après les calculs des économistes du Credit Suisse, pour l’heure, le franc suisse est surévalué d’environ 10% par rapport à l’euro. Mais cela n’a pas toujours été le cas, comme le montrent les estimations réalisées à l’aide de la base de calcul de la «juste valeur».

Évaluer la valeur d’une monnaie: l’indice Big Mac

Il existe différents concepts permettant de calculer la valeur d’une monnaie, dont l’un des plus connus est sans nul doute l’indice Big Mac. L’indice a été créé en 1986 par l’hebdomadaire britannique «The Economist» et est devenu depuis un indicateur réputé du pouvoir d’achat dans les monnaies les plus variées.

Les calculs de l’indice Big Mac reposent sur l’hypothèse que le taux de change entre deux devises évolue à long terme vers la parité du pouvoir d’achat. Celle-ci est atteinte lorsqu’une unité monétaire permet d’acquérir le même panier de marchandises, par exemple un Big Mac, dans les deux espaces monétaires.

Coût d'un Big Mac dans des pays sélectionnés

Le Data Race illustre l’évolution de l’indice Big Mac entre 1986 et 2019 à partir des données de bigmacindex.org.

Source: Credit Suisse

Évaluer la valeur d’une monnaie: la juste valeur

Comme pour l’indice Big Mac, le Credit Suisse se base sur la parité du pouvoir d’achat pour calculer la juste valeur. Cependant, les économistes font également appel à d’autres facteurs importants. Car les forces qui font évoluer les cours de change vers la parité du pouvoir d’achat sont modérées. Ceci pour les raisons suivantes:

  1. Les ménages consacrent bien plus de la moitié de leurs dépenses de consommation à des biens et services non exportables, par exemple une coupe de cheveux, le loyer ou les dépenses de santé. Et dans ce cas, l’arbitrage des prix à l’international s’opère très faiblement, voire pas du tout.
  2. Les monnaies sont également appréciées en tant que placements financiers. Or, les prévisions de risque et de rendement des investisseurs ont une influence sur la valeur d’une monnaie.

Afin de prendre en compte l’ensemble des facteurs déterminant les primes de risque et de rendement d’une monnaie, le Credit Suisse utilise un modèle élargi de parité du pouvoir d’achat pour calculer la juste valeur. Celui-ci indique que la juste valeur du franc suisse par rapport à l’euro s’élève actuellement à 1.22. Or, le cours euro/franc se situe depuis des années aux alentours de 1.10. Cela signifie qu’à l’heure actuelle, le franc est surévalué d’environ 10% par rapport à l’euro.

Le franc fort est un phénomène relativement récent

Il est inexact de dire que le franc a toujours été trop cher. En effet, sur la période comprise entre 2003 et 2010, le cours euro/franc était bien supérieur à ce qu’aurait exigé la juste valeur de l’époque. Le franc a donc été sous-évalué par rapport à l’euro pendant des années.

Le juste taux de change euro/franc a par ailleurs tendance à baisser de façon accrue. Il a ainsi diminué de 20% environ depuis 2002, notamment grâce au renchérissement plus marqué dans la zone euro qu’en Suisse et à l’affaiblissement de la substantielle pression à la hausse s’exerçant sur le franc suisse.

Baisse attendue de la juste valeur à l’avenir

Globalement, on peut s’attendre à ce que l’inflation reste plus faible en Suisse que dans la zone euro. Des conditions optimales pour que le franc suisse s’apprécie par rapport à l’euro et que la juste valeur du cours euro/franc continue de diminuer graduellement. Dans cinq ans environ, on pourrait ainsi s’attendre à une juste valeur correspondant à l’actuel taux de change euro/franc.