E-commerce: conseils pour exporter via le commerce en ligne

Exporter avec succès sur des marchés étrangers grâce à l’e-commerce. Voici ce qu’il faut savoir.

Le commerce électronique est en plein boom. À l’échelle mondiale, il enregistre des taux de croissance annuels à deux chiffres. La pandémie de COVID-19 renforce encore cette tendance. Grâce à l’e-commerce transfrontalier, les PME suisses aussi peuvent profiter de la croissance du commerce en ligne sur d’autres marchés.

Les boutiques en ligne et l’e-commerce sont en pleine expansion dans le monde entier. Sur de nombreux marchés, le secteur affiche des taux de croissance annuels à deux chiffres. Et dans le sillage de la pandémie de COVID-19, la part du commerce en ligne dans les ventes globales progresse encore plus fortement qu’auparavant. Les signaux sont positifs: les consommateurs qui ont fait des achats en ligne pour la première fois lors de cette période devraient continuer à le faire par la suite. Il en résulte pour les PME suisses de belles opportunités dans le secteur de l’e-commerce transfrontalier, aussi bien pour les biens de consommation que dans le domaine B2B.

Mais chaque marché a ses spécificités et ses enjeux particuliers, que les entreprises doivent connaître et maîtriser pour exporter avec succès. Comment résoudre ces problèmes? Lors des GoGlobal Days 2020 organisés par Switzerland Global Enterprise (S-GE), des experts du monde entier ont donné aux entreprises suisses des conseils sur la façon de stimuler la croissance de leur activité en misant sur le commerce électronique à l’international.

Exporter dans le monde entier grâce à l’e-commerce

Il y a autant de clés pour une exportation réussie que de pays. Principaux conseils et approches pour les PME suisses.

Zone UE

Du fait de sa proximité géographique et de son important marché intérieur, la zone UE semble une étape logique pour de nombreuses entreprises suisses qui souhaitent étendre leurs activités grâce au commerce électronique. Les opportunités sont grandes, avec des chiffres d’affaires du commerce en ligne de l’ordre de 600 milliards d’euros en 2018.

Toutefois, la vente en ligne dans l’Union européenne ne va pas forcément de soi pour les entreprises suisses. Car, bien que constituant un marché unique, l’UE compte en réalité 27 marchés différents. Or, d’une part, ceux-ci possèdent leurs réglementations propres concernant la TVA, et d’autre part, les besoins des clients et leurs attentes en matière de systèmes de paiement, de service clientèle et de délais de livraison varient d’un État membre à l’autre.

Il est recommandé de s’implanter progressivement sur les différents marchés en collaboration avec des partenaires logistiques locaux. Dans un premier temps, une entreprise peut ouvrir une boutique en ligne pour l’ensemble de l’UE afin de toucher un maximum de clients. Elle pourra ensuite lancer, sur les principaux marchés, sa propre boutique dans la langue du pays avec un service clientèle dédié et une adresse de retour locale. L’entreprise pourra ainsi s’implanter d’un marché à l’autre.

E-commerce transfrontalier avec l’UE: opportunités et risques

Opportunités

Défis

Proximité géographique

Frais élevés pour les livraisons transfrontalières

Grand marché intérieur au sein de l’UE

Nécessité de localiser l’offre sur les différents marchés nationaux

Pouvoir d’achat élevé

Législation et réglementations différentes selon les États membres

États-Unis et Canada

Aux États-Unis et au Canada, environ 80% des consommateurs achètent en ligne. En 2019, le montant des achats en ligne atteignait 43 milliards de dollars canadiens environ au Canada et 510 milliards de dollars US environ aux États-Unis. Chaussures, vêtements et produits électroniques sont parmi les articles les plus fréquemment achetés sur Internet.

Les entreprises suisses qui souhaitent s’implanter sur les marchés nord-américains doivent au préalable se poser les questions suivantes:

  • Le jeu en vaut-il la chandelle? Ou des aspects comme une trop forte concurrence, des prix bas ou une demande insuffisante doivent-ils vous alerter?
  • L’implantation sur le marché doit-elle s’effectuer via un distributeur existant, une place de marché numérique, votre propre boutique en ligne ou une combinaison de tout cela?
  • Quels sont les défis logistiques et comment les relever?
  • Comment générer une croissance supplémentaire sur ces marchés?

En raison des distances importantes à parcourir, la logistique est particulièrement complexe aux États-Unis et au Canada. La collaboration avec des partenaires logistiques externes disposant de plusieurs centres de distribution est recommandée. Aux États-Unis notamment, les questions fiscales doivent être étudiées de très près car les 50 États appliquent des taux de «sales tax» différents pour le commerce en ligne. Le Canada présente un avantage non négligeable du fait de l’accord de libre-échange conclu avec l’AELE: les importations de Suisse y sont en grande partie exemptées de droits de douane.

E-Commerce in die USA und Kanada: Chancen und Risiken

Opportunités

Défis

Pouvoir d’achat élevé

Logistique complexe sur de grandes distances

Bonnes infrastructures et prix attrayants pour le transport de marchandises

Forte concurrence dans le commerce en ligne, exigences élevées des consommateurs envers le service clientèle

Les États-Unis constituent le deuxième plus grand marché pour le commerce électronique

Législation et réglementations strictes dans de nombreux domaines

Facilité d’importation au Canada grâce à l’accord de libre-échange

Système fiscal complexe aux États-Unis. À partir d’une valeur seuil, une «sales tax» doit être payée dans chaque État

Brésil et Mexique

Sur les deux principaux marchés d’Amérique latine, le Mexique et le Brésil, le commerce électronique en est encore à un stade de développement précoce. Internet et surtout les smartphones ne se sont pas encore aussi largement diffusés qu’en Amérique du Nord, en Europe ou en Asie. Toutefois, les chiffres d’affaires du commerce en ligne enregistrent là aussi une croissance annuelle à deux chiffres.

Les entreprises suisses doivent cependant tenir compte des restrictions à l’importation et des droits de douane pour exporter sur ces marchés. Par ailleurs, la confiance dans les systèmes de paiement numériques est souvent faible. Les cartes de crédit ne sont pas très répandues, c’est pourquoi des solutions de paiement alternatives comme le Boleto Bancário au Brésil doivent être prises en compte. Des partenaires et des experts locaux vous aideront à vous y retrouver dans la jungle de ces marchés et à élaborer la stratégie adéquate.

E-commerce au Mexique et au Brésil: opportunités et risques

Opportunités

Défis

Vastes marchés avec un fort potentiel

Obstacles bureaucratiques, régime fiscal complexe ainsi que droits de douane et barrières à l’importation élevés, en particulier au Brésil

Forte croissance du commerce en ligne

Le manque de confiance dans les transactions en ligne et la diffusion limitée des cartes de crédit nécessitent des solutions de paiement alternatives pour les consommateurs

Corée du Sud

Plus de 90% de la population sud-coréenne a accès à Internet et à un smartphone. Les achats en ligne y sont d’autant plus courants: le chiffre d’affaires progresse en moyenne de 24,3% par an et a atteint 113,3 milliards de dollars US en 2019. Le commerce en ligne de biens importés affiche des taux de croissance similaires. En ce qui concerne les produits venus de l’étranger, la demande porte essentiellement sur des marchandises haut de gamme dans les domaines de la mode, de l’électronique, des cosmétiques et de l’alimentation. Les principaux canaux de vente sont, outre les places de marché ouvertes en ligne, les détaillants en ligne ou le téléachat via la télévision connectée.

Les entreprises suisses qui souhaitent vendre leurs produits en Corée doivent tenir compte des points suivants:

  • Les entreprises étrangères peuvent rapidement ouvrir un canal de vente via des places de marché virtuelles comme «coupang».
  • Les clients ne veulent pas perdre de temps lors de leurs achats et cherchent l’expérience d’achat la plus simple possible.
  • La localisation et un service clientèle global sont très importants.
  • Agir vite et de façon agressive est payant sur le très dynamique marché en ligne sud-coréen.
  • Les clients découvrent souvent des produits via les moteurs de recherche. Le marketing par mots-clés offre donc de bonnes opportunités de ventes supplémentaires.
  • Ne pas se contenter d’un seul canal de vente. L’approche omnicanale offre des occasions supplémentaires d’attirer les clients.

E-commerce transfrontalier avec la Corée du Sud: opportunités et risques

Opportunités

Défis

Plus de 90% de la population a accès à Internet et possède un smartphone

Féroce concurrence entre les commerçants en ligne

Plus de la moitié des achats en ligne sont effectués sur un téléphone mobile

Les clients attendent une livraison rapide, un service clientèle disponible 24 h/24 et des temps de réaction rapides

Forte croissance du commerce électronique

Certains produits sont soumis à des droits de douane

Les systèmes de paiement en ligne sont largement répandus et acceptés

Proposer aux clients des informations détaillées sur les produits et une expérience d’achat simple

Chine et Inde

La numérisation connaît une progression fulgurante dans les pays fortement peuplés que sont l’Inde et la Chine. La Chine est déjà le marché mondial qui génère le plus gros chiffre d’affaires en ligne et le développement de l’accès à Internet et la diffusion des smartphones drainent chaque année des millions de nouveaux clients potentiels. Par ailleurs, les produits suisses bénéficient d’une excellente réputation dans ces régions du monde. Voici les points dont les PME suisses doivent tenir compte sur ces marchés:

  • Avancer pas à pas et contrôler l’efficacité des mesures en permanence.
  • S’appuyer sur des plates-formes existantes fiables en tant que partenaires de vente pour obtenir un soutien dans les domaines de la logistique et du service clientèle.
  • Les systèmes de paiement mobiles sont largement acceptés en Asie.
  • Le marketing numérique et sur les réseaux sociaux joue un rôle important pour séduire la jeune génération. En Chine par exemple, outre les plates-formes habituelles, les services de streaming en direct sont des supports publicitaires prisés qui bénéficient d’une large portée.
  • En Inde, les importateurs et partenaires de distribution locaux sont indispensables et fournissent une expertise sur le marché ainsi que le soutien nécessaire pour effectuer le marketing produits et les choix stratégiques.
  • Exploiter tous les segments de clientèle par le biais d’une approche omnicanale et de la combinaison de boutiques en ligne et hors ligne.

E-commerce transfrontalier avec la Chine et l’Inde: opportunités et risques

Opportunités

Défis

Marchés gigantesques avec un énorme potentiel

Sans partenaire local, les chances de succès sont faibles

La majorité des achats en ligne sont effectués sur des appareils mobiles

Obstacles bureaucratiques et droits de douane

Forte croissance du commerce en ligne

Concurrence forte et agressive dans le commerce en ligne

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités de l’e-commerce?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window