Le factoring et le leasing aident les PME suisses pendant la crise

Traverser la crise économique sans problèmes de liquidités. Grâce au factoring et au leasing.

La pandémie de COVID-19 a déclenché une crise économique en Suisse et de nombreuses entreprises se sont retrouvées à devoir relever des défis inattendus tels que celui des liquidités. Comment les PME suisses peuvent-elles parvenir à créer de nouvelles liquidités grâce au factoring et au leasing et à sortir renforcées de la crise?

Le factoring et le leasing comme solutions alternatives de financement

«Les PME suisses doivent se préparer pour la période après la crise en procédant encore à de nouveaux investissements dès maintenant», a déclaré Eric Balmer, responsable Financing Solutions au sein du Credit Suisse, au 3e Congrès des entrepreneurs 2020. Mais comment faire? Nombre d’entreprises ont en effet rencontré de grandes difficultés financières lors du confinement ce printemps et sont actuellement confrontées à une pénurie de liquidités.

En dépit des conditions difficiles, Eric Balmer estime qu’il est cependant possible aux PME suisses de créer de nouvelles liquidités; les petites et moyennes entreprises peuvent miser sur un mix de financement diversifié. À cet égard, l’expert financier indique en particulier deux modèles de financement: le leasing et le factoring.

Leasing et factoring

Une vue d’ensemble sur les avantages du leasing et du factoring.

Leasing

Le leasing permet de financer de manière dynamique des investissements dans des immobilisations corporelles. Avantages:

  • Financement conforme à la durée de vie des objets
  • Planification sécurisée par des redevances de leasing fixes sur toute la durée de placement
  • Les placements existants peuvent être vendus et réutilisés avec l’option «Sale and Lease Back»
  • Un potentiel de financement supplémentaire peut être créé et la capacité d’endettement est élargie
Factoring

Avec le factoring, une entreprise peut vendre des créances à la banque et créer ainsi directement de nouvelles liquidités. Avantages:

  • Couverture de la liquidité par un financement provisoire des objectifs de paiement à plus long terme de ses propres débiteurs
  • Affaires supplémentaires avec des offres aux échéances plus longues
  • Progression du montant de financement en fonction du chiffre d’affaires
  • Couverture des défaillances des débiteurs

 

 

Pas d’endettement par le leasing

La plupart des gens connaissent le leasing, notamment en relation avec l’achat d’une voiture. Mais les entreprises peuvent aussi profiter de ce type de financement. En effet, les possibilités de placement semblent illimitées.

«Nous avons ainsi, par exemple, déjà financé des installations photovoltaïques, des grues ou même des éoliennes», indique Eric Balmer. Le leasing est idéal pour effectuer des investissements dans des immobilisations corporelles puisqu’il s’agit d’un crédit couvert. Par conséquent, une entreprise ne doit pas avoir peur de s’endetter à travers ce mode de financement.

Le factoring vient en aide en cas d’incertitudes dans la planification

Une entreprise qui a déjà souscrit un crédit et donc atteint ses capacités d’endettement peut, par exemple, faire appel au factoring. Le financement de la croissance reste ainsi possible malgré le manque de liquidités. Cette source de financement moderne s’est ainsi avérée être une expérience réussie pour le Swiss Eyewear Group pendant sa phase de croissance. Et son CEO, Jerry Dreifuss, est convaincu de son impact: «Les périodes d’incertitudes sont très néfastes pour les affaires. Mais le factoring permet de contrer cette incertitude dans la planification.»

Dès que son propre cash-flow a été suffisamment solide, elle n’a plus eu besoin de recourir au factoring. Mais cela pourrait à nouveau changer, estime Jerry Dreifuss. En tant qu’entreprise de services, Swiss Eyewear Group a elle aussi été durement impactée par la crise du coronavirus. «Un confinement au printemps n’est pas idéal quand on vend des lunettes de soleil», souligne Jerry Dreifuss.

À la recherche de nouvelles opportunités dans la crise économique

Afin de pouvoir continuer à générer du chiffre d’affaires malgré la crise, l’entreprise de Jerry Dreifuss a cherché de nouvelles opportunités et les a rapidement trouvées et mises en œuvre. Outre le lancement de sa propre boutique en ligne, invushop.com, Swiss Eyewear Group a commencé à vendre des lunettes à la télévision dans ce qu’on appelle les infomerciales. Désormais, la société fournit en plus des lunettes de protection de qualité à des gouvernements, hôpitaux, détaillants et organisations à but non lucratif dans le monde entier.

Swiss Eyewear Group souhaite à présent s’ancrer dans ces nouvelles lignes de métier. Et pour prévenir les goulets d’étranglement en matière de liquidités pendant l’expansion, le factoring associé à d’autres sources de financement est une bonne option. «Il est bien possible que nous activions à nouveau le factoring avec le Credit Suisse», déclare le CEO.

3e Congrès des entrepreneurs du Credit Suisse (Allemand)

Nouvelles liquidités grâce à des financements dynamiques.

Profiter de la crise économique pour une réorganisation

La crise de coronavirus n’offre pas seulement des opportunités en matière de diversification des sources de financement aux entreprises. Les PME peuvent aussi se développer dans d’autres domaines. «Outre la gestion des liquidités, les entreprises devraient se concentrer sur les clients et les collaborateurs», indique Matthias Knaur, CEO au sein du groupe Annuity-Management.

Selon lui, le moment est idéal pour une entreprise de lisser les processus, faire avancer la numérisation et adapter la structure organisationnelle. C’est par ailleurs une bonne occasion d’engager de nouveaux talents prometteurs. Matthias Knaur est certain d’une chose: «Si une société se concentre aussi sur ces aspects, elle sortira renforcée de la crise et sera bien armée face aux futures périodes de volatilité.»

Vous voulez en savoir plus sur le leasing et le factoring?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window