Exportations: l'Allemagne, les États-Unis et d'autres pays importants

Exporter vers les marchés mûrs. Cinq pays importants d’un coup d'œil.

La Suisse est un pays qui exporte avec succès. Une grande partie des exportations va vers l'Allemagne, suivie de près par les États-Unis. La France, le Canada et le Japon présentent également un grand potentiel. Découvrez comment les exportations vers ces pays ont évolué et ce dont vous devriez tenir compte si vous souhaitez exporter.

Les exportations suisses connaissent une forte croissance

Les exportations suisses ont fortement progressé au cours des 20 dernières années. L'an dernier, la Suisse a exporté des marchandises pour une valeur de 233 milliards de francs suisses, contre seulement 109 milliards en 1998. La plupart des exportations vont vers l'Allemagne, suivie des États-Unis et de la France. Les exportations suisses vers le Canada et le Japon sont nettement moins élevées. Ces deux pays devraient toutefois prendre de l'importance à l'avenir. Le Canada présente une forte dynamique de croissance. Le Japon s’annonce intéressant, en particulier pour les domaines proches de la santé et les produits de luxe.

Croissance des exportations 1998–2018

Exportations suisses selon les destinations

Source: Administration fédérale des douanes, Credit Suisse 

Les exportations vers l'Allemagne occupent une place centrale pour la Suisse

Partenaire commercial le plus important, et de loin, l’Allemagne mérite une attention particulière. Un cinquième de la totalité des exportations suisses est destiné à notre voisin septentrional. L'Allemagne est particulièrement importante pour l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM), qui livre des pièces pour l'industrie automobile. S’il est vrai que l'industrie automobile allemande connaît actuellement un passage à vide, il n’en reste pas moins que les exportations suisses devraient encore progresser dans les années à venir.

Il convient cependant de noter que les exportations vers l'Allemagne subissent une forte pression concurrentielle. Les exportateurs suisses doivent se positionner clairement et miser sur une unique selling proposition. La demande s’oriente vers les produits innovants tenant compte à la fois de la numérisation et du souhait croissant de durabilité.

Les exportations vers les États-Unis connaissent une croissance supérieure à la moyenne

Les États-Unis ne se contentent pas seulement d’être le deuxième marché à l’exportation pour les produits suisses : les chiffres d'affaires à l'exportation y ont également très fortement augmenté au cours des 20 dernières années - de plus de 6% par an. C'est pourquoi les États-Unis ont représenté au cours de ces dernières années un important moteur de croissance pour le commerce suisse. Deux tiers des exportations vers les États-Unis provenaient des secteurs de la pharmacie et des techniques médicales. Mais les États-Unis sont également importants pour d'autres branches suisses.

Comme en Allemagne toutefois, les exportations vers les États-Unis sont soumises à une forte pression concurrentielle. Dans le même temps, les États-Unis représentent un énorme marché. Ce qui offre des opportunités, mais comporte aussi des risques. Les exportateurs suisses ne peuvent faire ici l’économie d’une analyse approfondie du marché et des clients.

Les exportations à destination de la France sont en recul

La France occupe tout juste la 3e place devant l'Italie dans les statistiques d'exportation de la Suisse. Elle ne pèse toutefois qu'un bon tiers du volume des exportations vers l'Allemagne. Notre voisin occidental reste toutefois un débouché important pour l'industrie pharmaceutique et le secteur de la chimie. Les exportations ont toutefois reflué depuis la crise économique, il y a dix ans. Le secteur industriel français aura cependant les plus grandes difficultés à renouer avec la croissance au cours des prochaines années.

On peut cependant encore y trouver des niches pour un nouveau produit. Pour ce qui est de la France, une stratégie de prix judicieuse est tout aussi importante qu’une stratégie commerciale adaptée. Le «Swissmade» est certes apprécié, mais le prix est tout aussi décisif.

Les exportations vers le Canada offrent encore beaucoup de potentiel

Si le Canada n’occupe que la 14e place sur la liste des principaux pays d'exportation de la Suisse, avec un volume d'exportation de 3,7 milliards de francs seulement, les exportations vers ce pays ont toutefois progressé de 7,5% par an au cours des 20 dernières années. Le Canada devrait donc gagner en importance. Les deux tiers des exportations proviennent de l'industrie pharmaceutique. Elles ont connu une forte progression au cours des dernières années. Les exportations d’appareillages médicaux, de produits d’horlogerie et de pièces automobiles progressent également.

Compte tenu de la taille du pays, la Suisse exporte cependant encore peu vers le Canada jusqu'à présent. C’est dire qu’il existe donc un potentiel de croissance supplémentaire pour les exportateurs suisses vers ce marché.

Les exportations vers le Japon sont placées sous le signe d'une population vieillissante

En termes de produit intérieur brut, le Japon est la troisième plus grande économie du monde. La croissance économique japonaise connaît toutefois un ralentissement du fait du vieillissement de la population. La croissance des exportations suisses vers le Japon a été également été freinée. Celles-ci se sont cependant fortement redressées ces derniers temps.

Le vieillissement de la population au Japon offre en effet aussi des opportunités, notamment pour les secteurs de la pharmacie et des techniques médicales. Ces deux secteurs économiques comptent pour la moitié des exportations suisses. Les produits de luxe tels que les produits d’horlogerie et les produits de l'industrie MEM sont également très demandés.

Souhaitez-vous une assistance à l’exportation vers les marchés mûrs?

Prendre rendez-vous This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au +41 (0)800 88 88 71.