Protectionnisme: une PME suisse brave les barrières commerciales

À contre-courant du protectionnisme: PIEGA Switzerland mise fortement sur les exportations.

Exporter en dépit du protectionnisme: la société PIEGA Switzerland montre comment s’y prendre. Dans la vidéo, Manuel Greiner, directeur de la société, explique comment sa PME suisse PIEGA affronte les barrières commerciales à l’exportation et comment elle parvient à prospérer malgré ces obstacles.

Les exportations sont essentielles pour les PME suisses

S’il est une entreprise de précision suisse, née d’une passion pour la musique, c’est bien la société PIEGA SA. Dans le domaine de l’électronique grand public, l’entreprise s’est hissée, au cours des trois dernières décennies, au rang de premier fabricant suisse de haut-parleurs de milieu et de haut de gamme. Les haut-parleurs PIEGA se distinguent par leur qualité ainsi que par leur design élégant. Rien d’étonnant donc à ce que la société n’ait pas attendu pour étendre ses activités commerciales au-delà de la Suisse.

«Nous exportons environ 70% de nos produits», indique Manuel Greiner, directeur de PIEGA SA. «Le marché suisse est certes extrêmement important pour nous, mais il est bien entendu aussi limité. Pour produire à un prix adéquat, nous avons besoin des volumes de production que nous fournit l’exportation». L’Europe est le marché traditionnel de PIEGA: outre l’Allemagne et l’Autriche, la société exporte notamment vers les pays du Benelux et les pays scandinaves. «Au cours de ces dernières années, le marché asiatique a fortement gagné en importance pour nos produits», poursuit Manuel Greiner. Hong Kong notamment est un marché cible qui a considérablement progressé.

PIEGA SA: réussir à exporter malgré le protectionnisme

Manuel Greiner, CEO de PIEGA SA, évoque les défis de l’exportation et la manière dont sa société parvient à surmonter les entraves au commerce et le protectionnisme.

Les entraves au commerce et le protectionnisme pèsent sur les échanges commerciaux

L’augmentation des exportations expose la société à un nombre croissant de défis commerciaux. Ces défis se sont intensifiés en raison des entraves au commerce et du protectionnisme grandissant. Les activités commerciales de PIEGA sont notamment entravées par la mise en œuvre, dans les pays de destination, de droits de douane élevés et de nouvelles législations. Le directeur de la société décrit dans la vidéo les barrières commerciales concrètes auxquelles l’entreprise se heurte et comment elle parvient à les surmonter.

Naissance d’une PME suisse: de la passion à l’entrepreneuriat

Le succès et le volume élevé des exportations de PIEGA ne trahissent rien des débuts de l’entreprise, lorsqu’un garage abritait ses locaux. PIEGA SA a été créée en 1986 par Kurt Scheuch, Leo Greiner et Christian Schmid. Kurt Scheuch et Leo Greiner sont passionnés de sons doux, mais aussi de sons forts, pourvu qu’ils résonnent d’une clarté cristalline. C’est cette passion pour la pureté du son qui les a réunis. Une réunion de laquelle est née PIEGA. Chacun de leur côté, les deux fondateurs de la société bricolaient des enceintes qu’ils vendaient autour d’eux: Kurt Scheuch était connu pour la qualité du son de ses haut-parleurs et Leo Greiner pour l’esthétique de ses modèles.

Christian Schmid les encouragea à s’associer et à transformer cette passion commune en activité commerciale. L’idée est géniale, lui répond Leo Greiner à l’époque, mais l’argent manque. Pour surmonter cet obstacle, le père de Christian Schmid se porte garant pour les jeunes entrepreneurs auprès de la Banque Populaire Suisse. En 1986, Kurt Scheuch et Leo Greiner commencent à développer ensemble des produits dans la cave de la maison de Leo Greiner. Trois ans plus tard, ils s’installent au siège actuel de la société à Horgen et, n’ayant plus besoin de crédits, s’émancipent de leur banque.

Prospérer malgré les barrières commerciales avec un financement approprié

Un esprit d’entreprise innovant a permis à la société de croître rapidement et de se faire également un nom sur la scène internationale. Depuis 2018, la société est dirigée par la deuxième génération, représentée par les fils de Leo Greiner, Manuel et Alexander Greiner, en collaboration avec Thomas Müller. Une croissance saine bravant les obstacles à l’exportation requiert cependant également un partenaire financier approprié. «Nous apprécions grandement de pouvoir collaborer avec le Credit Suisse. Nous communiquons activement avec notre conseiller clientèle, qui nous aide également à court terme, lorsque surgissent des problèmes inattendus. Notre banque répond entièrement à nos besoins individuels», déclare Manuel Greiner.