Fotokite: L’innovation produit dans une start-up suisse

Un nouveau membre dans les services incendie. Sauver des vies avec des drones.

Une caméra volante pour les services incendie? Pourquoi pas, s’est dit l’équipe de Fotokite. Découvrez d’où l’entreprise tire son inspiration pour ses innovations produits et comment la start-up sécurise son financement - Le CEO Christopher McCall évoque l’entrepreneuriat et les idées de start-up.

Christopher McCall, vous êtes CEO de Fotokite. Pourriez-vous nous dire qui est Fotokite? 

Christopher McCall*: Fotokite est une start-up basée en Suisse et aux États-Unis qui conçoit, fabrique et fournit une assistance pour des systèmes de caméras aériennes filaires utilisés par les équipes de première intervention. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur les produits proposés par Fotokite?

Nous nous concentrons sur les outils de reconnaissance de situations pour le marché de la sécurité publique. Nous proposons actuellement la gamme de produits Fotokite Sigma, qui est un système intégré à des véhicules et qui peut être utilisé par des équipes de sécurité publique tout en étant directement relié aux véhicules de celles-ci. Une fois que le système est en l’air, ce système relié au sol par un câble y envoie, via le câble, du matériel vidéo thermique et régulier afin que les pompiers, par exemple, puissent voir l’emplacement des points chauds et des survivants devant être secourus.

Alors, ce qu’il y a de spécial pour votre produit, c’est que le drone Fotokite est un drone filaire?

Pas seulement filaire. En fait, les systèmes filaires existent depuis un certain temps déjà. Ce qui est particulier chez nous, c’est que les systèmes Fotokite sont totalement autonomes. Le Fotokite Sigma s’envole sur simple pression d’un bouton, il vole de lui-même et atterrit également sur simple pression d’un bouton.

Fascinant. D’où tirez-vous votre inspiration pour le développement de vos produits?

L’impact constitue ici le principal moteur de notre inspiration. Fotokite conçoit des produits pour soutenir les personnels de première intervention dans la mission qui est la leur: sauver des vies et préserver les biens. Cet objectif commun motive toute l’équipe et l’incite à fabriquer et à soutenir un produit ayant un fort impact et faisant véritablement sens. Après avoir choisi le «pourquoi», nous nous concentrons sur le «quoi».

Nous avons commencé par examiner de près le marché de la sécurité publique et nous nous sommes attachés à comprendre les besoins du marché par rapport aux solutions disponibles. Nous avons ensuite mis au point une façon unique de résoudre tous les problèmes que nous pouvions avec les capacités qui étaient les nôtres en tant qu’équipe. Il en résulte que le développement des caractéristiques de nos produits provient souvent de nos clients.

Mais comment l’idée d’un drone filaire est-elle née? Pourquoi avoir un drone rattaché à un câble?

En se fondant sur les travaux qu’il réalisait dans le cadre de son le doctorat à l’EPF Zurich, Sergei Lupashin a découvert qu’un multicoptère pouvait tirer sur un câble ancré et estimer sa propre position dans un format en boucle fermée. De cette manière, le drone n’a plus besoin d’un pilote pour le commander, ce qui rend ce type d’outil plus accessible que les drones volant librement. Il s’agit là d’une caractéristique clé qui permet de résoudre des obstacles technologiques importants pour certains marchés particuliers.

De quel genre d’obstacles voulez-vous parler?

La sécurité est essentielle pour toute technologie destinée à être utilisée dans des environnements quotidiens, et nous y sommes très sensibles. Les systèmes activement câblés peuvent, sur le principe, être rendus plus sûrs que les drones traditionnels, car ils ne dépendent pas des pilotes, du GPS ou d’autres capteurs orientés vers l’extérieur et qui peuvent tous tomber en panne dans des environnements complexes et très dynamiques.

Il y a aussi un certain nombre de limitations physiques fondamentales qu’il est possible de surmonter lorsque l’on dispose d’un système intelligemment câblé. Comme le système est toujours rattaché physiquement à la station au sol, vous pouvez lui envoyer de l’énergie par le biais du câble. 

Vous avez commencé à vendre vos premiers produits à des services d’information, tels que CNN, aux États-Unis, et la BBC, au Royaume-Uni. Comment une start-up suisse réussit-elle à approcher des clients internationaux?

Nous avons su être très attentifs à l’histoire complète du client, depuis le moment où il arrive sur place jusqu’au moment où il termine son travail. Nous avons accordé une grande importance à ce dont il avait besoin. Lorsque vous créez un système qui est vraiment utile pour résoudre un problème fondamental et que cela constitue un point sensible pour le client, peu importe que vous soyez une petite start-up suisse ou un grand groupe. Qu’ils soient d’envergure internationale ou non, les grands acteurs y prêteront attention. 

Nous avons créé une culture dans laquelle nous sommes fiers de mettre en avant le produit que nous fabriquons. 

Christopher McCall, CEO de Fotokite

Quels conseils donneriez-vous aux autres jeunes entrepreneurs désireux de faire connaître leurs produits sur le marché?

La stratégie de diffusion des produits tient à la fois de la culture d’entreprise et des contraintes du secteur. Les entrepreneurs sont ainsi nombreux à avoir fait des promesses excessives qu’ils n’ont ensuite pas été en mesure de tenir du fait de la complexité des produits qu’ils essayaient de développer. Nous avons tiré des leçons de ces observations et créé une culture dans laquelle nous sommes fiers de mettre en avant le produit que nous fabriquons.

Un autre conseil que je vous donnerais serait de passer plus de temps à comprendre les événements clés et l'univers de vos clients. Et de penser à préserver votre temps lorsque vous choisissez les manières de diffuser vos produits. 

Avec Fotokite Sigma, vous vous concentrez désormais sur un nouveau groupe cible: les personnels de première intervention, nous avez-vous dit. Cette année, vous avez même signé un partenariat avec Pierce Manufacturing, le plus grand fabricant de camions de pompiers au monde. Pourquoi ce segment de clientèle en particulier?

Pour faire simple: il s’agit d’une application à fort impact que nous pouvons livrer sous la forme d’un type de système d’utilisation quotidienne. Lorsque les pompiers et les personnels de première intervention sont en mesure d’accéder à des images vidéo prises en altitude au cours de leurs interventions quotidiennes, leur sécurité s’en trouve accrue sur place car ils disposent ainsi d’une meilleure connaissance de la situation.

Ils peuvent en outre se déployer et collaborer plus rapidement en examinant par la suite les séquences prises lors des entraînements. Cela pousse vraiment tout un secteur à aller de l’avant dans une direction positive; et nous ne pourrions pas être plus enthousiastes à l’idée de faire partie de ce mouvement. Si vous pouvez opérer de la sorte, j’imagine que la question devient alors: «Pourquoi pas?»

En général, les entrepreneurs ont plus tendance à dire «pourquoi pas» que «pourquoi».

Je trouve qu’il est sain de s’interroger sur la façon dont les choses sont faites de manière régulière à des fins d’amélioration ou d’évaluation. Fort de cette approche, je me sens à l’aise avec les décisions que nous prenons pour développer des produits tout à fait adaptés aux besoins exprimés ou identifiés ainsi que des solutions créatives pour répondre à des problèmes tant nouveaux qu’anciens. 

Votre entreprise a connu une forte croissance et est actuellement à la recherche de nouveaux employés. Comment êtes-vous parvenu à vous financer en tant que start-up suisse au départ?

Fotokite a été la première société à bénéficier du programme Spin Fund Grant du NCCR, ce qui a beaucoup aidé au tout début. Peu de temps après, des investisseurs providentiels et des investisseurs de capital-risque sont devenus nos premiers soutiens. Depuis, nous avons continué à attirer d’incroyables investisseurs, qui nous ont beaucoup aidés à arriver là où nous en sommes aujourd’hui. Il s’agit notamment de Credit Suisse Entrepreneur Capital SA, qui est gérée par la société Helvetica Capital AG. 

La valeur réside non seulement dans l’investissement financier lui-même, mais également dans les discussions précieuses, les idées, le réseau et la relation que nous avons pu établir ensemble dans le cadre d’un véritable partenariat.

Christopher McCall, CEO de Fotokite

Quelle est l’importance d’investisseurs comme Credit Suisse Entrepreneur Capital SA pour une start-up?

Ils sont d’une importance cruciale. La valeur réside non seulement dans l’investissement financier lui-même, mais également dans les discussions précieuses, les idées, le réseau et la relation que nous avons pu établir ensemble dans le cadre d’un véritable partenariat. Les start-up se distinguent par les compétences qu’elles tiennent de leurs équipes, par leur vision et par ce qu’elles sont seules à pouvoir offrir. Et les investisseurs ne sont pas différents. Ils se différencient par les équipes qui les animent et par ce qu’ils peuvent offrir pour aider les start-up à prospérer. 

L’équipe Fotokite travaille-t-elle déjà sur d’autres innovations?

Toujours. Nous devrions avoir quelques annonces à faire au cours des prochains mois et nous serons alors très heureux de montrer aux gens sur quoi nous avons travaillé. 

Vous avez des projets d’envergure pour votre entreprise et vous souhaiteriez obtenir de plus amples informations sur les solutions de financement? 

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window Vers la plate-forme des entrepreneurs This link target opens in a new window