logistique-urbaine-commerce-en-ligne-place-logistique-devant-nouveaux-défis

La logistique à la conquête de la ville

La logistique urbaine gagne en importance. D’une part, parce que de plus en plus de personnes vivent dans les villes et agglomérations. D’autre part, parce qu’elles passent toujours plus de commandes sur Internet. Des solutions innovantes doivent permettre d’organiser efficacement la logistique en milieu urbain.

L’exode urbain des décennies 1980 et 1990 appartient au passé. La ville attire à nouveau. Actuellement, 3,6 millions de personnes environ, soit 43% de la population suisse de 8,4 millions, vivent dans l’une des cinq grandes agglomérations du pays – une tendance à la hausse.

Les communes périurbaines des grands centres devraient notamment connaître une forte expansion d’ici à 2030, comme le montre l’étude sur le marché immobilier suisse en 2018 du Credit Suisse.

Le commerce en ligne et le nombre de colis en hausse

Pour le secteur logistique, cette tendance représente un défi. D’autant plus que le commerce en ligne lui aussi gagne en importance. En 2017, il représentait déjà 8,3% du volume de commerce de détail en Suisse. Et son potentiel de croissance reste grand. Le nombre total de colis acheminés sur le marché suisse a augmenté de 20 millions environ depuis 2013 pour atteindre un record de 165 millions d’unités.

Les sites de commerce en ligne essaient non seulement de se démarquer de la concurrence via l’offre et les prix, mais aussi en proposant des services supplémentaires et des conditions de livraison spéciales comme des délais réduits. Ainsi, de plus en plus de colis prioritaires sont expédiés par La Poste Suisse: leur part est passée de 27% en 2005 à 53% en 2017.

nombre-de-colis-en-hausse

Colis acheminés en Suisse

Évolution du nombre de colis en millions par rapport à l’année précédente (estimation)
Sources: La Poste Suisse, Credit Suisse

À la recherche d’alternatives pour la logistique urbaine

Depuis quelques années, les spécialistes du secteur discutent activement de concepts visant à améliorer la rentabilité du transport de marchandises en milieu urbain et à maîtriser le dernier kilomètre, regroupés sous l’appellation de «logistique urbaine». Globalement, ces concepts portent sur quatre points:

En premier lieu, des alternatives à la livraison classique par camion/camionnette sont proposées (véhicules électriques, véhicules autonomes, drones, etc.). Ensuite, de nouveaux modèles de livraison sont introduits ou testés (par exemple les points de retrait et boîtes à colis sur des sites centraux). Une troisième approche pour améliorer l’efficacité de la logistique urbaine consiste à miser sur la coopération: les logisticiens, prestataires de livraison de colis et commerçants doivent partager leurs capacités de transport et de stockage mais aussi leurs données afin d’améliorer l’efficacité d’utilisation des ressources.

Un projet de logistique urbaine passionnant à Genève

Le quatrième élément du concept concerne l’immobilier. Le système idéal en la matière est constitué d’un entrepôt situé dans l’agglomération et d’un réseau de petits centres de distribution ou micro-dépôts disséminés dans la ville. Un tel concept devrait permettre de généraliser la livraison le jour même ou dans l’heure. Des surfaces de bureaux ou de vente pourraient par exemple être réaffectées à des applications de logistique urbaine.

L’Espace Tourbillon à Genève est un projet actuel basé sur une approche intéressante: le développement d’un site d’envergure principalement dédié à des surfaces artisanales et industrielles à usage flexible. Il est prévu d’y construire un terminal logistique souterrain accessible aux poids-lourds et relié à l’ensemble des bâtiments.

Les centres de gravité logistiques restent dans l’agglomération

Malgré les innovations, les sites classiques implantés à proximité des échangeurs autoroutiers aux abords des agglomérations restent les centres de gravité géographiques de la logistique en Suisse. Cela est particulièrement visible dans l’agglomération de Zurich. La ville elle-même accueille principalement des services postaux et de coursiers.

En revanche, les grandes surfaces d’entrepôts et de logistique sont regroupées sur quelques sites de l’agglomération idéalement desservis par les transports, par exemple le secteur de l’aéroport et la vallée de la Limmat. En ce qui concerne les projets de surfaces logistiques aussi, la majorité d’entre elles restent à l’écart des centres.

logistique-canton-zurich

Site logistique de Zurich: densité d’emplois/projets de construction dans le domaine logistique

Densité d’emplois dans des secteurs proches de la logistique (2015), demandes de permis de construire par secteur du maître d’ouvrage (à partir d’un volume de frais de construction de CHF 1 million; taille du cercle = frais de construction)
Sources: Office fédéral de la statistique, batimag, Credit Suisse, Geostat