Pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse: l’évolution démographique aggrave la situation

Les baby-boomers partent à la retraite. La pénurie de main-d’œuvre qualifiée s’accroît en conséquence.

La génération des baby-boomers part à la retraite et, dans le même temps, une moindre proportion d’individus entre dans la vie active. La pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse est donc appelée à s’accentuer. Une branche est particulièrement touchée par cette évolution démographique.

Vague de départs à la retraite en Suisse

Les départs à la retraite connaîtront une forte accélération dans les années à venir en Suisse: alors que l’on compte aujourd’hui entre 70 000 et 90 000 nouveaux retraités chaque année, leur nombre s’établira bien au-delà des 100 000 individus par an. Au total, 1,1 million de personnes atteindront l’âge de la retraite au cours de la prochaine décennie, avec quelque 125 000 nouveaux retraités par an au plus fort de la vague, en 2029.

La génération des baby-boomers – en Suisse, il s’agit des personnes nées entre 1946 et 1964 – est à l’origine de ce phénomène. Ces années ont enregistré un pic de natalité. La Seconde Guerre mondiale venait de se terminer et l’économie était florissante. Le taux de natalité avait alors bondi à 2,7 enfants par femme. Une fécondité particulièrement exceptionnelle a plus largement été observée sur la période 1941-1974. Par contre, depuis la fin des années 1970, le nombre d’enfants moyen est retombé à environ 1,5 enfant par femme.

evolution-demographique-naissances-dans-l-apres-guerre

Le boom des naissances de l’après-guerre

Naissances vivantes et indicateur conjoncturel de fécondité, en nombre d’enfants par femme

Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

L’évolution démographique accentue la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse

La vague de départs à la retraite de la génération des baby-boomers laissera son empreinte sur le marché du travail suisse. Bien que toutes les personnes atteignant l’âge de la retraite ne fassent pas partie de la population active, quelque 800 000 actifs sont supposés partir à la retraite dans les dix prochaines années, alors qu’une bien moindre proportion de jeunes fait son entrée sur le marché du travail. En 2029, l’année record du phénomène selon les projections, la différence entre les actifs quittant et intégrant le marché du travail s’établira à environ 18 500 individus, une évolution qui pourrait bien aboutir à une pénurie de personnel.

la-demographie-annonce-une-vague-de-departs-a-la-retraite-des-baby-boomers

Vague de départs à la retraite des baby-boomers

Nombre de personnes qui atteignent l’âge de la retraite officiel (64/65 ans)

Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

Évolution démographique: impact différent en fonction des branches

Toutes les branches ne sont pas égales face à l’évolution démographique. Le nombre de départs à la retraite sera particulièrement élevé dans l’agriculture et la sylviculture: dans ce secteur, près de 35% des actifs sont issus de la génération des baby-boomers, ce chiffre grimpant même à 61,8% si l’on considère l’ensemble des générations à forte natalité.

La main-d’œuvre vieillissante est aussi clairement surreprésentée dans l’administration et les services sociaux, l’industrie traditionnelle ainsi que les transports: 25% des actifs sont des baby-boomers et 50% appartiennent aux générations à forte natalité. Par opposition, les actifs travaillant dans les secteurs des services financiers ainsi que de l’information, de la communication et de l’informatique sont en moyenne nettement plus jeunes.

demographie-part-des-baby-boomers-au-sein-des-branches

Les branches n’affichent pas toutes la même dépendance aux baby-boomers

Part des actifs dès 15 ans en %, 2018

Source: Office fédéral de la statistique (ESPA), Credit Suisse

Le secteur de la santé particulièrement touché

D’autres facteurs viennent toutefois influer sur l’ampleur de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, notamment les perspectives de croissance de la branche ainsi que le potentiel d’accroissement de l’efficacité et d’automatisation. Le secteur administratif et les services sociaux, dont le système de santé fait partie, présentent des conditions défavorables. Outre sa forte dépendance à la génération des baby-boomers, cette branche fait également face à une forte dynamique de croissance liée à la démographie. Par ailleurs, le potentiel d’automatisation reste faible comparé à d’autres secteurs, du moins en l’état actuel des avancées techniques.

Cette situation soulève la question suivante: comment les entreprises peuvent-elles pallier la pénurie de main-d’œuvre? L’une des possibilités consisterait à maintenir en activité des collaborateurs plus âgés au-delà de l’âge de la retraite – une pratique pourtant guère mise en œuvre. D’une part, seule une poignée d’entreprises en Suisse y est disposée et d’autre part, les seniors eux-mêmes sont relativement peu intéressés. Selon une enquête, les entreprises qui tablent déjà aujourd’hui sur une pénurie aiguë de personnel en raison de la vague de départs à la retraite misent davantage sur un maintien en activité que la moyenne

Vous souhaitez en savoir plus sur la vague de départs à la retraite et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse?

Télécharger le Moniteur Suisse This link target opens in a new window Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window