Nos partenaires CeDe.ch: la réussite à l’ère du streaming

CeDe.ch: la réussite à l’ère du streaming

CeDe.ch est un pionnier de l’e-commerce en Suisse. La boutique en ligne qui propose CD, films et bien d’autres articles doit aujourd’hui s’imposer face aux portails de streaming – et ça marche! Discussion avec le cofondateur Philippe Stuker sur les biens culturels, les tendances et l’innovation.

Monsieur Stuker, CeDe.ch a été l’un des tout premiers sites de vente en ligne en Suisse. 

On peut dire ça, oui. Le monde était différent à l’époque: nous avons commencé par la vente de CD en ligne, d’où notre nom. Le CD était en passe de supplanter le bon vieux disque vinyle. Quand nous nous sommes lancés dans les DVD de films et de jeux vidéo en 2002, ce support constituait une révolution avec sa capacité de stockage de 4,7 Go. L’euphorie est depuis retombée, et ces deux marchés sont en repli. Toutefois, l’essentiel de notre chiffre d’affaires continue de provenir des CD et des DVD.

Depuis près de deux ans et demi, vous commercialisez à nouveau des vinyles...

C’est l’ironie de l’histoire: le monde entier parle de numérisation, de MP3, de streaming, etc. Et puis voilà que ces grands disques analogiques difficiles à manipuler font leur retour. Il s’agit d’ailleurs d’un marché de niche qui se porte très bien.

CeDe.ch Philippe Stuker

Comment expliquez-vous cette évolution?

Chaque tendance fait émerger une contre-tendance. Les audiophiles ne jurent que par la chaleur et la richesse du son d’un vinyle. D’autres – comme moi – trouvent tout simplement chouette de mettre un vinyle sur un tourne-disques. Cela demande du temps et de l’attention. On écoute la musique de manière plus réfléchie. Le disque vinyle est un véritable bien culturel. Par ailleurs, l’industrie du disque associe aujourd’hui souvent les disques à un code de téléchargement, afin que les acheteurs puissent aussi charger la musique sur leur portable. Le streaming est en progression – que ce soit pour la musique ou pour les films.

Les portails de streaming comme Spotify, maxdome ou Netflix jouissent actuellement d’une grande popularité. Peut-on s’imposer durablement face à cette tendance du streaming numérique lorsque l’on est un site de vente en ligne d’articles multimédia?

Il existe de nombreux passionnés qui aiment les CD et les vinyles et qui continuent de les acheter. Ce sont ces clients auxquels nous voulons proposer une offre et un service d’excellence.

En catalogue: CD, DVD, jeux vidéo, livres, jeux de société et, pour les passionnés, de magnifiques éditions collector.

La situation devient plus difficile pour les films en DVD, car la télévision numérique a tout juste commencé sa révolution et est en plein essor. Mais dans ce secteur également, nous proposons aux passionnés de magnifiques éditions spéciales limitées. Pour nous diversifier davantage, nous avons également un catalogue de 6 millions de livres (et d’e-books), ce qui rend notre gamme très complète et particulièrement intéressante.

Quelle est votre prochaine innovation, celle qui revêt le plus d’importance à vos yeux?

Je dirais que notre innovation la plus importante est ce que nous mettons en œuvre pour faire mieux que les autres. Nous pratiquons des prix abordables. Nous sommes une PME suisse indépendante. Nous sommes très rapides et nous livrons, si possible, à J+1. Le tout, sans frais de port. Pour renforcer notre présence sur les réseaux sociaux, nous avons créé des pages dédiées au métal, à la musique suisse, aux livres, au schlager. Nous y publions des conseils ciblés et organisons des tirages au sort. De plus, notre service de recherche gratuit permet de dénicher des CD, des disques et des films épuisés.

Loin de se reposer sur leurs lauriers, les créateurs de CeDe.ch continuent de développer leurs concepts. La prochaine grande étape sera la refonte du site de vente ainsi que l’étoffement constant de l’offre. Nous leur souhaitons beaucoup de succès!