Nos partenaires Baur au Lac Vins:
Des vins supérieurs pour tous les budgets

Baur au Lac Vins:
Des vins supérieurs pour tous les budgets

Comme l’hôtel du même nom, Baur au Lac Vins est synonyme de luxe. Mais la qualité ne doit pas forcément être chère. L’entreprise viticole mise sur un bon rapport qualité/prix et sur une production la plus naturelle possible.

Baur au Lac appartient au plus célèbre des hôtels suisses. On sait moins que la maison, fondée en 1844, vendait du vin à ses débuts et qu’elle était pionnière dans le commerce de vins de Bordeaux et de Bourgogne en Suisse. À cette époque, les vins nobles étaient encore stockés dans les fûts de la cave de l’hôtel, où ils étaient directement mis en bouteille. Aujourd’hui, Baur au Lac Vins fait toujours partie de l’entreprise familiale et distribue dans ses vinothèques plus de 3000 vins et spiritueux de quelque 400 vignerons et producteurs, en majorité européens.

Gestion soignée de la gamme

Si, en 173 années, la gamme s’est constamment étoffée, l’exigence de vins d’excellence et d’expériences gustatives exclusives est restée élevée, afin de correspondre à l’image que l’entreprise a d’elle-même. Baur au Lac Vins est synonyme de vins supé-rieurs, ce qui ne doit pas forcément rimer avec vins chers. «Un Rioja à 17 francs peut être haut de gamme s’il répond à nos critères de qualité», affirme Stephan Radloff, directeur. Le slogan «De vraies valeurs» ne se rapporte pas au prix, mais au bon rapport qualité/prix.

Un Rioja à 17 francs peut être haut de gamme s’il répond à nos critères de qualité

Stephan Radloff, directeur

Le taux d’acceptation lors de dégustations, de 1 à 2%, prouve que la qualité est présente : sur cent nouveaux vins goûtés par l’équipe chargée des achats, seuls un ou deux vont intégrer la gamme de Baur au Lac Vins. Chaque année, une poignée de nouveaux vignobles est acceptée, plus qu’auparavant. «Cette dynamique plus forte correspond à l’évolution du comportement des consommateurs, déclare Stephan Radloff. L’amateur de vins est devenu plus curieux de découvertes.» Et plus difficile: si la consommation de vin recule depuis plusieurs années, les clients sont disposés à acheter des produits plus chers. «Les Suisses préfèrent boire moins de vin, mais de meilleure qualité.» Par exemple du vin pétillant du West Sussex en Angleterre, pas vraiment l’idée que l’on se fait d’un paysage viticole. «L’Angleterre va devenir intéressante à long terme, prédit Stephan Radloff, le changement climatique améliore les conditions de croissance.» Le sol crayeux local serait tout aussi riche que celui de Champagne. Les vins anglais ne seraient pas seulement achetés par les expatriés, mais aussi par des bars innovants.

Cave Suisse de l’Année: Swissness

Qu’en est-il des vins locaux? Certains sont très bien positionnés dans le segment de qualité supérieur, se réjouit Stephan Radloff. En revanche, pour les vins quotidiens, la Suisse ne serait pas concurrentielle en raison du prix élevé des terres et de l’exploitation onéreuse des nombreux vignobles en pente. Les terres cultivables réduites signifient également que les meilleurs vins ne sont disponibles qu’en petite quantité. Mais la Swissness peut aussi se cacher dans des vins étrangers. Par exemple dans le Villa Caviciana du Latium, en Italie, où un Suisse est responsable de la vigne et du vin. Baur au Lac Vins a couronné l’exploitation certifiée bio du lac de Bolsena vignoble de l’année 2017-2018. «Avec cette distinction, nous mettons en avant des vignobles extraordinaires et racontons leur réussite», raconte Radloff. Villa Caviciana a pris particuliè- rement au sérieux son orientation biologique, planté ses cépages, notamment indigènes, sur des terres vierges, le raisin est cueilli à la main et le vin est travaillé avec soin.

Villa Caviciana – Domaine de l'année 2017/18.

Villa Caviciana – Domaine de l'année 2017/18.

Bio synonyme de qualité

Baur au Lac Vins privilégie les vins de l’agriculture biologique ou biodynamique. «Ces vignobles merveilleux doivent être disponibles pour les prochaines générations grâce à une gestion naturelle et respectueuse des ressources», explique Stephan Radloff sur sa vision de la durabilité. Toutefois, la présence d’un label bio n’est pas essentielle car, chez Baur au Lac Vins, le bio n’est pas synonyme de promotion des ventes, mais d’assurance qualité. Du reste, le principal débouché de Baur au Lac Vins est la restauration et l’hôtellerie. Il va de soi que, à quelques exceptions près, la carte des vins des restaurants de l’hôtel Baur au Lac se compose d’une sélection de Baur au Lac Vins. De nombreux clients de restaurants s’intéressent aux vinothèques. L’hôtel et la division vins organisent des événements communs, comme la Fresh Caviar Night ou la Rive Gauche Summerparty. Ainsi, Baur au Lac Vins béné- ficie de sa célèbre maison-mère, et vice versa.