Produits Des rendements réguliers grâce aux obligations

Des rendements réguliers grâce aux obligations

Les obligations constituent une option adaptée aux investisseurs qui visent des revenus réguliers et stables sous la forme d’intérêts. Il s’agit de placements défensifs permettant de diversifier son portefeuille.

Les obligations constituent une option adaptée aux investisseurs qui visent des revenus réguliers et stables sous la forme d’intérêts. Il s’agit de placements défensifs permettant de diversifier son portefeuille.

Paiement d’intérêts réguliers avec les obligations

Les obligations, également appelées emprunts ou en anglais «bonds», sont des placements parfaitement adaptés si vous visez des intérêts réguliers. En règle générale, leur durée est prédéterminée tandis que le taux fixe ou variable est versé sous la forme d’un coupon.

Les intérêts versés dans le cadre des obligations dépendent de l’évolution du marché des capitaux et de la solvabilité du débiteur. Sur les marchés liquides avec des taux directeurs bas, les États et les entreprises solvables versent des intérêts très peu élevés. Les obligations en monnaie étrangère peuvent offrir des rendements plus élevés. Dans ce cas, l’investisseur est toutefois soumis au risque de change.

Pour la 26e fois consécutive, le Credit Suisse est le leader suisse en matière d’émission d’obligations en francs suisses.

International Financing Review of the Year 2016

Investir de manière défensive avec les obligations

Les obligations constituent des placements défensifs. Elles sont moins sensibles aux mouvements des marchés financiers que les actions, par exemple. La crédibilité de l’émetteur constitue toutefois un risque. Il convient en outre de prendre en considération la durée de placement, la duration et l’environnement de taux. En effet, lorsque le niveau des taux augmente, le prix de l’obligation baisse pendant la durée de placement.

Seule une partie des obligations est négociée en bourse. Toutefois, même les produits hors bourse peuvent être achetés ou vendus de manière autonome au moyen d’un dépôt de titres auprès du Credit Suisse.

Les différents types d’obligations

Dans le cadre d’une obligation d’emprunt classique, des émetteurs tels que des entreprises ou des collectivités publiques empruntent de l’argent à un taux d’intérêt fixe et pour une durée déterminée. Des intérêts sont versés régulièrement pendant la durée du placement. À échéance, vous récupérez la totalité du montant prêté. Il existe en outre des obligations particulières, par exemple avec des intérêts variables ou avec la possibilité de convertir l'obligation en actions, ou encore des obligations résiliables.

Les obligations de caisse sont émises par des banques à un taux d’intérêt fixe. Leur durée s’étend de deux à huit ans. Le montant d’investissement est libre, et les petites coupures sont également acceptées. Contrairement aux autres types d’emprunts, les obligations de caisse ne sont pas négociées en bourse. Il est toutefois possible d’obtenir un remboursement anticipé moyennant des frais. Les obligations de caisse du Credit Suisse ne font pas l’objet de droits de garde.

Dans le cas des placements sur le marché monétaire, l’argent est investi à un taux d’intérêt prédéfini. Ces placements à taux fixe ne sont toutefois possibles qu’à partir d’un montant minimum défini. En Suisse, le Credit Suisse est le partenaire contractuel. Dans un contexte de taux bas, les placements sur le marché monétaire sont moins attractifs.

Risques potentiels

Perte potentielle

Pendant la durée de placement, il est possible que la valeur de marché d’un placement à revenu fixe soit inférieure au prix de rachat à l’échéance. Si un émetteur ne respecte pas son engagement de paiement dans le cadre d’un placement à revenu fixe, une perte partielle ou totale du capital investi est possible. Dans le cas des placements directs sur le marché monétaire, l’investisseur peut subir une perte partielle ou totale en cas d’insolvabilité de la contrepartie (Credit Suisse AG ou autre contrepartie suisse ou étrangère).

Risque de marché (risque de taux)

L’investisseur supporte le risque que les fluctuations des taux exercent une influence négative sur la valeur du placement à revenu fixe pendant la durée de placement.

Risques liés à l’émetteur

L’investisseur supporte le risque de solvabilité de l’émetteur des placements à revenu fixe. Le risque de solvabilité correspond au risque d’insolvabilité du débiteur. Il peut entraîner une perte partielle ou totale du capital investi.

Risque de garant

L’intervention d’un garant, qui assure le paiement intégral ou partiel du prix de rachat en cas d’insolvabilité de l’émetteur, diminue le risque de défaut. L’investisseur supporte toutefois le risque que le garant soit lui aussi insolvable ou dans l’impossibilité d’honorer ses engagements.

Risque de liquidité

La négociabilité de valeurs à revenu fixe et de placements titrisés sur le marché monétaire dépend de la fixation d’un prix sur le marché. Sur un marché illiquide, l’investisseur court le risque de devoir conserver le placement jusqu’à l’échéance ou de le vendre à un cours défavorable s'il le vend avant. Il peut également arriver que la fixation d’une valeur juste (fair value) et la comparaison des prix soient difficiles, voire impossibles, étant donné qu’il n’existe parfois aucune contrepartie sur le marché.

Risque de change

L’investisseur peut être exposé à un risque de change lorsque le placement à revenu fixe est coté dans une autre monnaie que la monnaie du domicile de l’investisseur.

Gros risque

Les investisseurs qui achètent de nombreuses obligations du même emprunteur peuvent subir des pertes disproportionnées dans le cas d’une faillite. Dans le but d’éviter les gros risques, il importe de diversifier soigneusement son portefeuille.

Risques spécifiques aux obligations de caisse

Le capital investi est lié pendant la durée de placement et n’est remboursé par la banque de façon anticipée que contre paiement de frais.

Risque de crédit dans le cadre de placements sur le marché monétaire

L’investisseur supporte le risque de solvabilité de l’émetteur. Dans le cadre de placements fiduciaires, ces derniers sont des banques étrangères. En cas d’insolvabilité du débiteur, un remboursement n’est pas garanti. Les placements sur le marché monétaire émis par le Credit Suisse constituent une créance vis-à-vis du Credit Suisse.

Vous souhaitez plus d’informations sur les obligations? Contactez-nous pour bénéficier d’un conseil.

Convenez d’un entretien de conseil
Ou appelez-nous au 0848 844 003