Produits Investir directement dans des entreprises avec les actions

Investir directement dans des entreprises avec les actions

Vous souhaitez contribuer directement à la réussite d’une entreprise et avoir un droit d’intervention en tant qu’actionnaire? Les actions offrent des opportunités grâce à leur potentiel de rendement à long terme. Elles sont toutefois soumises aux fluctuations du marché et comportent des risques. Afin d’éviter les gros risques, il importe de diversifier soigneusement son portefeuille.

Les actions comme placement à long terme

Les actions comme placement à long terme

Si vous souhaitez investir directement dans une entreprise cotée en bourse, l’achat d’actions est la forme de participation la plus répandue. En tant qu’actionnaire, vous avez des droits patrimoniaux et sociaux vis-à-vis de l’entreprise dans laquelle vous avez investi. En règle générale, ces droits comprennent un droit de souscription préférentiel, un droit aux dividendes et un droit de vote. Les droits des actionnaires peuvent considérablement varier selon les entreprises et les catégories d’actions. En principe, les actions sont négociées en bourse. Cela facilite l’achat et la vente de titres, mais entraîne des fluctuations de cours plus importantes. Ces dernières ne dépendent pas uniquement de la performance de l’entreprise, mais également de l’évolution globale du marché et du sentiment des investisseurs.

Avec un dépôt de titres du Credit Suisse, vous pouvez acheter des actions dans le monde entier.

Dividendes de participation aux bénéfices

En tant qu’actionnaire, vous bénéficiez de gains de cours, mais pouvez également subir des pertes sur cours. En outre, de nombreuses sociétés par actions versent un dividende annuel aux actionnaires à titre de participation aux bénéfices de l’exercice. En raison des fluctuations de cours, les placements en actions sont adaptés à un horizon temporel long, car les variations du marché peuvent ainsi s’équilibrer avec le temps.

Ce qu’il faut savoir sur les actions 

Les grandes capitalisations désignent les actions dont la capitalisation boursière est particulièrement élevée. Ce sont généralement des titres de grands groupes internationaux bien établis avec une rentabilité élevée. Les grandes capitalisations sont des actions liquides, ce qui explique que les rendements à prévoir sont souvent modérés. Les petites capitalisations peuvent offrir de meilleurs rendements, mais les risques associés (insolvabilité par exemple) sont plus élevés.

Les actionnaires peuvent viser un revenu non seulement du fait des gains de cours, mais également du fait de la distribution de dividendes. Ce sont toutefois les organes de la société par actions qui décident de la distribution et de son montant. Certaines entreprises versent des dividendes élevés et réguliers, quand d’autres conservent par exemple leurs bénéfices pour la recherche et le développement. Si vous êtes intéressé par une distribution régulière, il est recommandé de consulter la politique en matière de dividendes appliquée les années précédentes.

Il convient de différencier les actions nominatives, les actions au porteur et les actions privilégiées. Le droit de vote et les droits patrimoniaux varient en fonction des actions. Les actions privilégiées peuvent donner droit à des dividendes plus élevés ou à un droit de souscription plus important aux augmentations de capital, mais ne confèrent pas de droit de vote. En tant que détenteur d’une action au porteur, vous êtes considéré comme actionnaire et bénéficiez de tous les droits associés. Les actions nominatives vous permettent de vous faire inscrire au registre des actions.

Risques potentiels

Perte potentielle

Un placement dans des titres de participation d’entreprises peut faire subir à l’investisseur une perte partielle du fait des fluctuations de valeur. En cas d’insolvabilité de l’entreprise, la perte peut être totale.

Risque de marché

L’investisseur supporte le risque d’une baisse du prix de l’action pendant la durée de détention. Le prix d’une action est déterminé par l’offre et la demande à la bourse ou directement entre deux parties sur le marché hors bourse (OTC: over the counter). La formation des prix peut être influencée par des changements dans le comportement des investisseurs ou dans leur disposition à prendre des risques. Ainsi, le prix d’une action peut fortement varier de la valeur d’entreprise théorique associée.

Risque spécifique à l’entreprise (risque de solvabilité)

Avec une action, l’actionnaire acquiert une participation dans le capital-risque d’une entreprise. En cas d’insolvabilité de l’entreprise, les prétentions des actionnaires sont uniquement prises en compte après satisfaction de tous les droits des créanciers. L’investisseur peut par conséquent perdre la totalité du capital qu’il a engagé.

Risque de liquidité

La liquidité d’une action correspond à la possibilité pour l’investisseur de ventre ou d’acheter des actions chaque jour de bourse au prix du marché. L’investisseur supporte le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre les actions en temps utile, au prix du marché ou sans répercussions sur le marché. Les restrictions réglementaires et statutaires, les règles de cotation ainsi que leurs modifications (comme l’interdiction de ventes à découvert, les devoirs de publication ou les exigences en matière d’admission) influent aussi sur le prix et la liquidité des actions.

Risque de change

L’investisseur peut être exposé à un risque de change lorsque l’action est cotée dans une autre monnaie que la monnaie d’origine de l’investisseur.

Gros risque

Les investisseurs qui achètent de nombreuses actions de la même entreprise peuvent subir des pertes disproportionnées dans le cas d’une évolution économique négative. Dans le but d’éviter les gros risques, il convient de diversifier consciencieusement son portefeuille.

Avez-vous des questions?

Convenez d’un entretien de conseil
Ou appelez-nous au 0848 844 003