Centre de compétences pour les fondations d'utilité publique «Nous voulons avoir un impact positif à long terme.»

«Nous voulons avoir un impact positif à long terme.»

Avec sa fondation «Main dans la Main», Carlo Crocco, le fondateur de Hublot, s’engage pour les enfants et les jeunes défavorisés en Europe et en Inde. À l’occasion de notre interview, il a expliqué les motifs qui l’ont poussé à s’engager socialement et comment il compte faire en sorte que les projets sociaux de la fondation soient financièrement autonomes à long terme.

Monsieur Crocco, vous avez derrière vous une longue et fructueuse carrière en tant qu’entrepreneur. À présent, vous voulez contribuer à offrir un avenir meilleur aux enfants défavorisés avec votre fondation «Main dans la Main». Qu’est-ce qui vous a poussé à vous engager?

Carlo Crocco: Pour moi, tout a commencé lorsque mes quatre enfants sont devenus adultes. Je ressentais encore un grand besoin de m’engager en faveur du bien-être des enfants et des jeunes. Je voulais en particulier aider les enfants souffrant de handicaps physiques ou provenant de régions pauvres du monde. J’ai donc commencé à voyager en Inde en 1994. Là-bas, j’ai pu constater de mes propres yeux la situation difficile dans laquelle vivaient les enfants pauvres, malades ou orphelins. C’est pourquoi j’ai décidé de soutenir des projets sur place et d’en mettre d’autres en œuvre afin de venir en aide aux enfants et aux jeunes défavorisés.

Votre engagement humanitaire a donc commencé en Inde?

Oui, nous avons commencé par des projets dans le sud de l’Inde. Nous les avons consolidés au fil des ans en collaboration avec des partenaires locaux. De cette manière, nous pouvons soutenir des enfants et des jeunes dans les situations diverses. Par exemple, nous avons un projet dédié aux jeunes filles enceintes rejetées par leur famille ou un autre grâce auquel nous offrons des soins médicaux et une formation aux enfants atteints de maladies graves ou en situation de handicap physique.

Pour nous, il est très important de toujours pouvoir travailler avec des collaborateurs engagés sur place qui dirigent chaque projet au quotidien et qui s’occupent des enfants. Nous avons ainsi pu aider plus de 2000 enfants jusqu’à présent.

Entre-temps, les projets en Inde ne sont cependant plus les seuls auxquels se consacre votre fondation.

En effet. Les premières années, il s’agissait d’un engagement purement privé, puis j’ai créé la fondation Main dans la Main (MdM) en 1998. J’ai ainsi pu conférer une base solide à cet engagement et c’est devenu plus facile pour d’autres personnes de contribuer à la réalisation de notre objectif.

Outre les projets directs, la fondation attribue chaque année un prix de 50 000 francs suisses à une personne ou une organisation qui s’engage pour les enfants défavorisés. Par ailleurs, nous avons commencé à déployer des activités en Italie et en Suisse en 2010. Le projet Ca.Stella FARM Camino à Meride en est un exemple.

Pouvez-vous nous présenter le projet Ca.Stella FARM plus en détail?

Le projet Ca.Stella FARM est une exploitation sociale, une ferme biologique que nous avons mise sur pied dans les magnifiques environs de Meride, près du Monte San Giorgio. Au cours de la rénovation du bâtiment principal, nous avons déjà pu offrir à de nombreux élèves d’écoles spécialisées du Sottoceneri la possibilité de travailler là-bas et de développer leurs compétences. Entre-temps, le bâtiment qui avait besoin d'être rénové est devenu un établissement polyvalent moderne, entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite et comptant 24 places d'hébergement. Les enfants et les jeunes souffrant de handicaps physiques ou mentaux, mais aussi les familles, les associations et les classes s'y sentent bien.

Outre les produits agricoles de la ferme bio, nous proposons surtout des activités avec des animaux encadrées par du personnel compétent. Cela va des mesures thérapeutiques aux randonnées avec nos alpagas dans la région, en passant par la pédagogie assistée par l'animal. Une aire de camping est également proposée sur le terrain de l’exploitation. De cette manière, nous pouvons aussi offrir des opportunités professionnelles aux jeunes défavorisés, par exemple en leur permettant de travailler dans la gastronomie ou à la réception.

Comment garantissez-vous le financement de vos projets?

Nous ne percevons pas d’argent public pour nos projets. Jusqu’à présent, ils sont principalement financés par la fondation. L’objectif est néanmoins que nos projets se financent de manière autonome autant que possible. En effet, nous nous efforçons d'obtenir un effet positif à long terme. Et cela n'est possible que si nos projets atteignent un degré élevé d'autofinancement.

Pour le moment, le projet Ca.Stella FARM est en bonne voie, notamment grâce à l'intégration du camping et d'un restaurant végétarien dans lequel nous cuisinons nos propres légumes. Nous restons aussi constamment à l’affût de nouvelles idées pour développer notre offre.

Quelle est l’importance de votre banque en tant que partenaire pour votre fondation?

Avoir une banque solide derrière soi est toujours important. La fondation collabore avec le Credit Suisse depuis sa création. Cette relation de longue date a toujours bien fonctionné. Par ailleurs, notre collaboration s’est fortement intensifiée ces derniers mois.

Vous parlez des ambassadeurs régionaux pour les fondations publiques du Credit Suisse.

C’est exact, Francesco Andreazzi et Ohan Inian nous ont approchés de manière proactive avec de nouvelles idées et des propositions concrètes pour la fondation. De nouvelles possibilités et opportunités ont ainsi vu le jour, notamment une réflexion sur la manière dont nous pouvons mettre en place un réseau avec d’autres fondations qui poursuivent des objectifs similaires ou comment augmenter la notoriété et donc le potentiel de «Main dans la Main». Il s’agit d’un service que j’apprécie énormément.

Convenez d’un entretien de conseil

Je souhaite un conseil This link target opens in a new window Newsletter «News pour les fondations» This link target opens in a new window
Nous nous réjouissons de vous rencontrer et restons à votre disposition pour toute question. Vous pouvez aisément nous joindre par e-mail.