Centre de compétences pour les fondations d'utilité publique Les placements durables augmentent l’impact de la fondation

Les placements durables augmentent l’impact de la fondation

Stimuler la transformation positive. L’attribution de subventions et la mise en œuvre de projets caritatifs ne sont pas les seuls moyens d’y parvenir pour les fondations. Quiconque investit des actifs dans des placements durables répondant aux critères ESG génère un impact supplémentaire. Cet impact profite bien sûr aux êtres humains et à l’environnement mais aussi aux fondations, indique Helen McDonald, UK Head of Foundations and Impact Advisory Services.

Les investissements durables  focalisent l'attention

Pour résoudre les problèmes majeurs de notre planète, en particulier le changement climatique et les inégalités sociales, il faut trois choses: des idées innovantes, une volonté politique et des moyens financiers. En ce qui concerne les sources financières, on les trouve notamment dans la philanthropie. On observe un nombre croissant de personnes privées fortunées, d’entreprises et d’institutions qui créent des fondations et se dotent d'objectifs d’utilité publique. L’importance de cette contribution pour la société a été démontrée récemment pendant la crise liée au coronavirus. En très peu de temps, des philanthropes ont mis à disposition des aides financières d’urgence.

Dans le sillage de la prise de conscience par la société des questions caritatives, humanitaires, sanitaires, écologiques, scientifiques et sociales, la demande de stratégies de placements durables augmente aussi. «Avec leurs placements, les fondations ne veulent pas uniquement des résultats financiers, elles veulent aussi avoir un impact positif sur l’environnement et la société», explique Helen McDonald, spécialiste financière dans le domaine des fondations. «Nous voyons que cette attitude s’ancre de plus en plus pour devenir constitutive de l’obligation fiduciaire».

Les fondations développent leur stratégie en placements durables

Très tôt, les fondations ont eu une longueur d’avance en matière de placements durables. «Elles font partie des premières institutions qui ont intégré la durabilité dans les décisions d’investissement», raconte Helen McDonald. Au début, les fondations se concentraient souvent sur des placements durables qui étaient basés sur des normes ou des valeurs. Elles excluaient les actions ou les secteurs d’activités qui pouvaient avoir des effets potentiellement néfastes sur la société ou qui étaient en contradiction avec leurs propres valeurs.

Ces dernières années, de nombreuses fondations ont élargi cette approche et ajouté au processus de décision d’investissement les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). «Notamment pour un meilleur rendement», spécifie la spécialiste. Par ailleurs, les fondations constituent de plus en plus souvent des pools de capitaux pour des placements qui, outre les rendements financiers, génèrent un impact ciblé et mesurable dans le domaine social et écologique. «Tout cela se combine parfaitement avec un programme de dons», déclare Helen McDonald.

Range of sustainable investments

SSAF: gamme de placements durables

Le service Sustainability Strategy, Advisory and Finance (SSAF) réunit en une seule organisation l’ensemble des activités mondiales d’investissement du Credit Suisse dans le domaine de la durabilité. Le SSAF définit le développement de la stratégie de durabilité appropriée et a pour objectif de soutenir des projets et des initiatives qui apportent une contribution sociale et économique positive mais qui se concentrent principalement sur la réalisation d’un rendement financier pour la clientèle.

Source: Credit Suisse

La nouvelle du succès des placements durables se répand

Le succès des placements dans le secteur durable n’a pas échappé aux autres investisseurs. «Si nous considérons l’expansion des placements durables au cours des dernières années, nous constatons nettement que les investisseurs sont toujours plus nombreux à prendre le train en marche, et parmi eux des gouvernements et de grandes institutions, telles que les institutions de prévoyance et les assurances, ou bien encore des family offices et des particuliers», déclare Helen McDonald.

À l’échelle de la planète, des valeurs patrimoniales d’un montant de 30,8 billions USD sont investies dans des placements durables, ce qui représente une augmentation de 34% par rapport aux deux années précédentes. C’est ce qu’a révélé le dernier contrôle de la Global Sustainable Investment Alliance 2018. «Nous pensons que ce chiffre a encore nettement augmenté depuis la dernière mesure», indique l’experte.

Évolution du marché des placements durables

Évolution du marché des placements durables

Source: 1Global Impact Investing Network, données basées sur les chiffres des actifs gérés à impact présentés par les membres GIIN eux-mêmes.

2Global Sustainable Investment Alliance, fourni tous les deux ans.

Les investissements durables soulagent la philanthropie

Pour Helen McDonald, le risque que l’essor des investissements durables se fasse au détriment des organisations de bienfaisance n’existe pas. «Les besoins du monde semblent être toujours plus grands», souligne-t-elle. Certes, les placements durables mettent à disposition un capital urgemment nécessaire pour financer et déployer des solutions pour de nombreux objectifs de durabilité des Nations Unies. L’experte estime néanmoins qu’ils exercent un effet parallèle à celui des dépenses étatiques, des aides internationales et des dons de bienfaisance plutôt que de prendre leur place.

En effet, fait remarquer Helen McDonald, tous les objectifs ne conviennent pas à des modèles prometteurs de rendements, comme les domaines de l’aide humanitaire, de la violence domestique ou des sans-abris. «Mais si nous trouvons des solutions basées sur le marché, par exemple pour des technologies servant au développement de solutions répondant au changement climatique ou dans le domaine de l’accès au logement à des prix abordables, alors c’est une possibilité formidable pour les placements durables de soulager la philanthropie», déclare l’experte. Pour les fondations, la question est de savoir comment placer au mieux leur capital et leurs ressources afin d’atteindre leur objectifs le plus efficacement possible.

Convenez d'un entretien de conseil

Prendre rendez-vous This link target opens in a new window Newsletter “News pour les fondations” This link target opens in a new window
Nous nous réjouissons de vous rencontrer et restons à votre disposition pour toute question. Vous pouvez aisément nous joindre par e-mail.