Approches ESG: réponses pour les gérants de fortune

Intégrer les critères ESG au portefeuille. Conseils pour les gérants de fortune externes.

De nombreux gestionnaires de fortune externes (EAM) intègrent des approches ESG (Environnement, Social, Gouvernance) dans leurs processus de conseil et d’investissement. Que faut-il prendre en compte à cet égard? L’article suivant rassemble les questions les plus fréquentes qui ont été posées dans le cadre de différents entretiens avec des gérants de fortune externes.

Comment les préférences des clients doivent-elles être saisies et enregistrées?

Afin d’éviter les mauvaises décisions ou les déceptions, les préférences spécifiques des clients doivent être saisies, enregistrées dans des profils (client) et mises à jour régulièrement. Il peut aussi être utile de recourir à des questionnaires détaillés, définissant par exemple des critères selon lesquels certaines pratiques commerciales doivent être exclues ou des normes minimales pour les entreprises à inclure, notamment lors de la détermination de seuils et d’exigences plus spécifiques des clients.

Le processus de conseil pour les gérants de fortune externes

Liste de contrôle pour les gérants de fortune externes

Vue d’ensemble du processus de conseil
Source: Credit Suisse

Comment intégrer les données ESG dans un processus de conseil?

Il existe toute une série de fournisseurs de données ESG qui s’intéressent aux différentes sous-catégories de l’évaluation de la durabilité. Ils veillent à ce que les portefeuilles des clients concordent avec l’approche correspondante adoptée en matière d’investissements ESG et avec les préférences des clients. Ils permettent en outre une discussion structurée sur les risques associés aux critères ESG et mettent à disposition des informations supplémentaires relatives à des sous-segments spécifiques du portefeuille, tels que le profil de l’empreinte carbone.

Les possibilités d’intégration des critères ESG dans le processus de conseil varient en fonction du type de données:

  1. Notation pour des titres individuels:
    Cette approche est un bon point de départ pour discuter d’un portefeuille existant. Son avantage est de regrouper les notations au niveau du portefeuille et de fournir une notation ESG du portefeuille, permettant ainsi une comparaison au marché dans son ensemble ou à d’autres portefeuilles.
  2. Prise en compte des polémiques signalées:
    Cette approche met l’accent sur les dangers potentiels que recèlent les portefeuilles existants. Les polémiques signalées peuvent se présenter sous la forme de «drapeaux rouges» associés aux entreprises impliquées dans certains événements (p. ex. grandes catastrophes pétrolières, procédures judiciaires, etc.). L’analyse du portefeuille à la recherche de polémiques importantes permet d’identifier les risques et problèmes auxquels le client ne souhaite pas être exposé.
  3. Mesure de l’engagement des entreprises:
    Une autre approche consiste à mesurer l’engagement des entreprises dans certains domaines (p. ex. la fabrication d’armes ou les essais sur les animaux) et à exclure ces entreprises si leurs activités dépassent un certain seuil.
    Étant donné que cette approche restreint l’univers d’investissement, elle doit être appliquée à un stade précoce de la constitution du portefeuille.
  4. Mesure de l’impact:
    La mise en œuvre des données ESG dans le processus de conseil est également possible en mesurant l’impact généré par un portefeuille. L’impact est défini en mesurant l’engagement des positions du portefeuille par rapport aux 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Toutefois, l’impact n’est généralement pas une valeur financière et est donc difficilement mesurable.
Analyse détaillée d’une entreprise par rapport à ses pairs

Exemple d’analyse détaillée d’une entreprise par rapport à ses pairs

Une largeur et une profondeur de données suffisantes sont nécessaires pour un entretien fructueux avec le client.
Source: Credit Suisse, MSCI
 

Toutes les approches reposent sur des données détaillées et de qualité. Certains prestataires mettent gratuitement à disposition des données de notation de haut niveau. Cependant, ces points de données de haut niveau n’offrent souvent pas la transparence requise pour prendre des décisions de placement spécifiques liées aux critères ESG. Il est alors nécessaire de recourir à des licences et services supplémentaires.

Comme évaluer les fonds d’un portefeuille?

Lorsqu’un portefeuille client contient des produits d’investissement collectifs, tels que les fonds de placement, il est important de considérer le type de transparence qui peut être mis à disposition. Une approche consiste à évaluer les données de portefeuille agrégées d’un fond en appliquant le principe de transparence. L’évaluation nécessite que le promoteur du fonds autorise l’accès aux données actuelles du portefeuille. À elle seule, cette approche ne garantit toutefois pas que le fonds proposé reste conforme aux exigences du client en matière d’ESG lorsque le gérant de fonds négocie des positions. Pour que cela soit le cas, un engagement clair du gérant du fonds est nécessaire.

Une deuxième approche consiste à considérer l’orientation ESG globale d’un fonds, plutôt que ses positions individuelles, ou la déclaration du gérant de fonds. Tandis que cette approche permet une évaluation à moindre coût au niveau du fonds, elle risque d’ignorer les préférences spécifiques du client en termes de critères ESG, rendant difficile une analyse complète du portefeuille.

Que me faut-il pour analyser mon propre portefeuille?

Dans un premier temps, les investisseurs doivent préciser ce qu’ils entendent par «investissement durable» et comment ils souhaitent l’intégrer à leur processus de placement. Après avoir adopté une approche, l’investisseur doit ensuite s’intéresser aux différents fournisseurs de notation ESG. Les notations sont attribuées à des participations individuelles, puis agrégées au niveau du portefeuille. Il en va de même pour les fonds. Des notations sont attribuées aux positions sous-jacentes, puis agrégées au niveau du portefeuille. Cette manière de procéder suppose que le principe de transparence ait été appliqué aux participations au fonds.

Quels sont les facteurs à considérer lors de l’évaluation des actifs des marchés émergents dans le cadre des critères ESG?

D’une manière générale, les entreprises des pays émergents ont tendance à ne pas rendre compte de leurs efforts en matière d’ESG. Sur certains marchés, la qualité des données peut donc poser des difficultés. Toutefois, des études montrent que l’application d’indicateurs ESG lors de la sélection de placements dans les pays émergents peut générer de la valeur ajoutée en réduisant le risque associé au portefeuille, et ce, notamment par la garantie de normes de gouvernance améliorées.

Relation entre critères ESG et CFP

Relation entre les critères ESG et les résultats financiers d’une entreprise (CFP)

Source: G. Friede et al.

Quelle est la valeur utilisée pour mesurer les émissions de CO2?

L’intensité en CO2 est la valeur la plus fréquemment utilisée pour mesurer les émissions de CO2 d’une entreprise. Elle mesure la quantité d’émissions de CO2 générée pour chaque dollar de chiffre d’affaires d’une entreprise. L’intensité de CO2 est toutefois un indicateur tourné vers le passé, étant donné qu’il tient compte des émissions déjà générées. Certains fournisseurs ont par conséquent mis au point des méthodes qui mesurent le degré de préparation d’une entreprise à un monde à faibles émissions de CO2.

Qu’est-ce que les ODD et sont-ils mesurés?

En 2015, 193 pays ont convenu de mettre en œuvre d’ici 2030 les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Les ODD visent à encourager la collaboration entre acteurs internationaux privés et publics afin de relever des défis mondiaux, tels que la pauvreté, les inégalités, le changement climatique, la destruction de l’environnement, la paix et la justice. Certains fournisseurs de données ESG indiquent si une entreprise se conforme ou non aux objectifs ODD.

Comment sont traités les secteurs qui possèdent une exposition inhérente aux industries néfastes pour le climat?

Les entreprises actives dans les secteurs avec une exposition inhérente à des domaines néfastes pour le climat ont tendance à avoir une notation ESG totale relativement faible. Toutefois, les fournisseurs de notation établissent généralement leurs données en comparant les mesures d’une entreprise en matière d’ESG à celles de ses concurrents. Cette manière de procéder permet de choisir, dans un secteur, le leader en termes de critères ESG qui est le mieux préparé aux changements économiques et réglementaires durables.

Qu’en est-il des entreprises impliquées dans des polémiques?

Les polémiques indiquent souvent que les pratiques de gouvernance des entreprises correspondantes n’ont pas été mises en œuvre de façon appropriée. Il est donc important de procéder à une vérification détaillée de l’entreprise concernée, afin de décider si un investissement est justifié. Les fournisseurs de notation tiennent compte des polémiques dans leurs évaluations et s’informent régulièrement des derniers développements relatifs aux polémiques en cours.