Quand la direction d’entreprise est une affaire de cœur

Le processus de succession fait partie des grandes étapes de la vie d’un entrepreneur, qu’il lui faut parfois même franchir à deux reprises: une première fois pour reprendre l’entreprise, et une autre fois pour la céder.

Pour de nombreux entrepreneurs, la séparation de l’entreprise créée, qui matérialise souvent le travail de toute une vie, est difficile. C’est pourquoi la transmission de l’entreprise est généralement repoussée au dernier moment: dans environ 80% des successions d’entreprise effectuées au cours des dix dernières années, la transmission était due à la santé ou à l’âge. Dans plus de la moitié des cas, une solution familiale interne (FBO) a été retenue.

Étude 2022 sur la succession d’entreprise: un processus, deux perspectives

Dans l’étude de cette année sur la succession d’entreprise, les experts du Credit Suisse et du Center for Family Business de l’université de Saint-Gall (CFB-HSG) ont examiné à la loupe le processus de succession, en mettant l’accent sur la séquence des différentes étapes de la transmission dans ce processus.

16/09/2022

Se préparer aux imprévus pour la succession d’entreprise

Dans les entreprises familiales, la transmission de la société est prétendument déjà réglée des années avant la reprise proprement dite. Dans le même temps, la pratique montre cependant que les enfants d’entrepreneurs n’ont souvent aucune intention d’entrer dans l’entreprise de leurs parents. Alors que faire? En général, il est utile d’examiner à un stade précoce différentes options de succession. L’une des possibilités consiste à rechercher un successeur par le biais d’une bourse d’entreprises. Bien que les entrepreneurs interrogés soient plutôt sceptiques à l’égard des bourses d’entreprises, ces plateformes présentent également des avantages: passer par une bourse d’entreprises augmente par exemple la visibilité de l’entreprise, car la bourse permet d’entrer en contact avec un plus grand nombre d’acheteurs potentiels.

De même, des événements imprévus peuvent influer sur la solution retenue ou le moment de la transmission. Ainsi, les changements actuels de l’environnement économique à la suite de la pandémie de coronavirus ont incité 6% des entrepreneurs à avancer la transmission de leur entreprise. Mais également un coup du sort, la pression de la concurrence ou la pression de la famille peuvent subitement accélérer une transmission d’entreprise. Tous ceux qui veillent à préparer à un stade précoce une transmission sans heurts et qui se préoccupent des années auparavant de la succession de l’exploitation sont dans une position avantageuse.

Le processus de succession est complexe

Chaque processus de succession est aussi unique et spécifique que les individus qu’il concerne. Les résultats de l’enquête fournissent toutefois des indications précieuses sur les différentes étapes de la transmission. D’une manière générale, on peut distinguer deux types de séquences en matière de succession:

  • Passage de relais 
    Dans la passage de relais, la direction et la propriété sont cédées simultanément. D’après l’enquête, environ six années en moyenne s’écoulent entre l’entrée de la relève dans l’entreprise et la transmission définitive de ces deux éléments.
  • Transmission graduelle
    Dans la transmission graduelle, la direction et la propriété sont transférées en différentes étapes à la relève. La direction vient généralement en premier, suivie, par étapes, de la propriété. Pour les successions d’entreprise qui ont eu lieu au cours des dix dernières années, l’ensemble du processus jusqu’à la reprise de la majorité des parts a duré en moyenne quatorze ans environ, si ce n’est beaucoup plus dans un nombre de cas non négligeable. Il est probable que dans ces cas, la propriété majoritaire n’a été transférée au successeur qu’au moment de l’héritage, ou que le cédant a continué à détenir des parts de l’entreprise jusqu’à la fin de ses jours pour des raisons de financement.

Lâcher prise n’est pas facile sur le plan émotionnel

Une fois le processus de succession achevé, une nouvelle ère commence à la tête de l’entreprise. Mais la transmission effectuée ne signifie pas toujours le départ immédiat du prédécesseur. En effet, selon l’enquête, près de la moitié des prédécesseurs travaillent au moins une heure par semaine dans l’entreprise, même deux ans après en avoir cédé la direction.

L’enquête révèle les avantages et les inconvénients d’une telle situation: ainsi, plus de la moitié des successeurs interrogés ont indiqué qu’ils pouvaient compter sur les conseils de leur prédécesseur en cas de décisions difficiles à prendre. Dans le même temps, la présence du prédécesseur peut empêcher la génération suivante de développer son autonomie entrepreneuriale. En outre, l’exercice d’une influence indésirable recèle un potentiel supplémentaire de conflit: selon l’enquête, 27% des personnes interrogées ont connu des moments conflictuels lors de la reprise de l’entreprise.

 

Enseignements et recommandations pour la période de transmission

Quels sont les aspects qui favorisent la réussite du processus de transmission? Sur la base des résultats de l’enquête de cette année et des enseignements qui en ont été tirés, le Credit Suisse a élaboré des recommandations pratiques pour les entrepreneurs, en collaboration avec le Center for Family Business de l’université de Saint-Gall (CFB-HSG).

  • Définissez les différentes compétences par une répartition claire des tâches: près de 75% des entrepreneurs interrogés estiment que cet aspect est très important pour la réussite du processus de transmission.
  • Une préparation de la succession effectuée à temps et en profondeur accroît la marge de manœuvre et peut vous aider à éviter des surprises ultérieures. Pour l’ensemble du processus, vous devez prévoir un horizon temporel de cinq à dix ans.
  • N’hésitez pas à demander conseil à des experts: près des trois quarts des entrepreneurs interrogés considèrent par exemple qu’il existe un besoin parfois très élevé en matière fiscale. Des conseillers externes peuvent contribuer à réduire la complexité du thème de la succession.
  • En tant qu’instance reprenante, demandez-vous si l’utilité que vous pouvez tirer de l’expérience du prédécesseur est plus importante que le prix d’une prise d’influence non désirée et le potentiel de conflit associé.

Une transmission de votre entreprise est-elle imminente ou souhaitez-vous en savoir plus sur les différentes étapes de la succession d’entreprise?