Individualiser la prévoyance professionnelle. Avec les plans de prévoyance «1e».

En Suisse, il existe plusieurs façons d’adapter la prévoyance professionnelle aux besoins personnels. Pour les personnes qui gagnent bien leur vie, les plans de prévoyance «1e» constituent une bonne option.

Individualiser la prévoyance professionnelle avec des plans «1e»

Les caisses de pension investissent la fortune de prévoyance de tous les assurés conformément à une stratégie de placement uniforme. Ainsi, les employés ne peuvent pas exploiter pleinement le potentiel de rendement de leurs propres fonds de prévoyance. Ce qui n’est pas le cas avec les plans «1e». Contrairement au modèle de prévoyance traditionnel du deuxième pilier, ceux-ci permettent une individualisation: les assurés «1e» peuvent choisir eux-mêmes leur stratégie de placement. Pour les parts de salaire supérieures à 132,300 CHF, les institutions de prévoyance peuvent proposer à leurs assurés jusqu’à dix stratégies de placement différentes au sein d’un plan de prévoyance. Au moins l’une d’entre elles doit avoir un profil à faible risque.
 

D’après une analyse des données anonymisées de la Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse), les besoins des assurés varient considérablement. Par exemple, la stratégie présentant le risque le plus élevé, avec une quote-part des actions de 75%, est la deuxième la plus choisie. De même, on constate une nette différence de comportement de placement selon la fortune de la prévoyance «1e». Les personnes avec une fortune importante choisissent bien plus souvent une quote-part des actions plus élevée, tandis que les personnes dont la fortune dans un «1e» est très faible ne prennent souvent pas de décision, ce qui conduit automatiquement à une stratégie de placement à faible risque. Les plans «1e» permettent aux assurés de mettre en œuvre leurs préférences individuelles en conséquence. La tolérance au risque varie en fonction de la situation patrimoniale individuelle, de l’horizon temporel, mais aussi du sexe. Ainsi, les femmes optent plus rarement pour une stratégie de placement qui comporte un risque élevé. A contrario, on constate que les hommes ont tendance à choisir des stratégies avec un profil de risque plus élevé.

Étude sur la prévoyance suisse 2022

Comment les membres d’une société de plus en plus vieillissante gèrent-ils les obstacles à la prévoyance professionnelle vieillesse? L’étude sur la prévoyance suisse 2022 a analysé pour la première fois les données anonymisées de la Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse).

05/01/2023

Les plans de prévoyance «1e» offrent des avantages pour les employés et les employeurs

Outre le choix individuel de la stratégie de placement, l’avantage des plans de prévoyance «1e» réside dans le fait que les assurés participent entièrement au placement de leur fortune. Ils disposent ainsi d’un potentiel de rendement nettement plus élevé en cas de hausse des marchés financiers sur le long terme. Mais cela signifie également que les assurés assument eux-mêmes les risques de placement.
 

Les assurés 1e ne sont toutefois pas les seuls à en profiter: c’est également le cas des entreprises. En effet, puisque l’assuré assume seul les risques, aucune insuffisance de couverture de la caisse de prévoyance extraobligatoire n’est possible. Ainsi, les provisions contre le risque, qui pèsent sur le capital propre, sont réduites pour les entreprises (selon la norme IAS 19). En mettant en place un plan de prévoyance «1e», ces dernières peuvent se dégager de l’obligation d’assainissement pour les parts salariales assurées dans un plan 1e et ainsi libérer le cas échéant des fonds propres lors de l’introduction d’un tel plan de prévoyance. Les plans de prévoyance «1e» conviennent en particulier aux chefs d’entreprise qui souhaitent profiter des avantages pour leur propre prévoyance dans le cadre d’une stratégie de prélèvement. Ils profitent ainsi des privilèges fiscaux de la prévoyance, sans perdre leur flexibilité en matière de placements.

Les plans de prévoyance «1e» sont de plus en plus appréciés

Une prévoyance professionnelle individuelle avec un plan de prévoyance «1e» est de plus en plus populaire. Le capital de prévoyance assuré dans des plans «1e» a été multiplié par quatre entre 2015 et 20201. D’après les enquêtes de PwC de 2021 auprès des fondations 1e suisses, cette évolution devrait se poursuivre à l’avenir. Concrètement, on table sur une croissance annuelle de 17% et une augmentation de la fortune de placement dans les plans «1e» qui passera à environ 9,3 milliards de CHF d’ici 2026.
 

À long terme, le marché «1e» devrait toutefois continuer à augmenter. Le potentiel global des plans de prévoyance «1e» est actuellement estimé à environ 65 milliards de CHF2. Les défis actuels de la prévoyance professionnelle ne devraient pas non plus faire obstacle aux plans de prévoyance «1e». Bien au contraire: les plans «1e» devraient même en profiter en raison de leur caractère individuel.

Vous souhaitez en savoir plus sur vos possibilités en matière de prévoyance professionnelle?