Evelyne Oechslin

Anja Graf, pourquoi êtes-vous devenue entrepreneuse?

Anja Graf Parce qu’un parcours professionnel classique ne me convenait pas. Tandis que je préparais une maturité économique, j’ai compris que je devrais patienter des années avant de finir mes études et d’entrer dans le monde du travail. Et une fois arrivée au sommet, il aurait fallu commencer à penser à fonder une famille. J’ai donc préféré suivre une voie non conventionnelle et miser sur une seule carte, celle de l’indépendance. J’ai ainsi fait carrière très tôt.

 

Qu’est-ce qui fait de vous une entrepreneuse?

Graf J’aime prendre moi-même les choses en main. C’est moi qui ai peint les premiers appartements. Je vis actuellement à Bucarest, afin de suivre au plus près les grands projets en cours en Roumanie. Je dirais également que je ne me décourage jamais. Pour financer ma première entreprise, je suis allée voir neuf banques. Le Credit Suisse a été le seul à croire en moi et m’a octroyé un crédit alors que j’avais à peine 20 ans.

Quel est le champ d’activité de Visionapartments?

Graf Il est désormais très large, car nous couvrons toute la chaîne de création de valeur: nous sommes à la fois acheteurs de terrains et de biens immobiliers, investisseurs et entrepreneurs totaux de projets de construction. Tout se passe en interne, de la gestion à la technique et au nettoyage, en passant par le financement et la vente. Nous avons un département de design qui aménage les appartements au niveau d’un hôtel cinq étoiles. Enfin, nous sommes aussi intermédiaires, car quelques sites sont gérés par des partenaires.

26/09/2022

Vous avez 850 sites dans le monde entier. À vos débuts en 1999, vous n’en comptiez qu’un seul. Quelles étapes ont jalonné ce parcours?

Graf Les dix premières années, nous nous sommes concentrés sur le marché immobilier de Zurich, en achetant petit à petit des biens. En 2009, j’ai embauché un directeur pour Zurich et je me suis installée en Pologne. Pendant quatre ans, je me suis entièrement consacrée à ce marché et j’y ai créé un centre d’assistance. Avant cette étape, nous n’étions qu’un groupe d’amis qui louait des appartements. L’expansion a été cruciale, car elle a entraîné davantage de professionnalisme. Aujourd’hui encore, le centre en Pologne est la colonne vertébrale de notre entreprise. Par la suite, tout s’est enchaîné et nous avons pénétré d’autres marchés.

 

Quelle est votre stratégie d’expansion?

Graf Un mélange d’investissements sur des marchés solides comme la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche. En Suisse, les conditions de financement sont très bonnes, nous y trouvons toujours le meilleur rendement. Sur d’autres marchés, nous sommes très opportunistes. Nous investissons là où la valeur n’a pas encore augmenté et où nous pouvons acheter à bon prix.

 

Comment expliquer le succès de votre entreprise?

Graf L’augmentation continue des prix de l’immobilier nous a énormément aidés et constitue certainement la principale raison de notre succès. Avec le temps, j’ai commencé à identifier des tendances et à anticiper sur quels marchés il était intéressant d’acheter. L’un des avantages majeurs de Visionapartments est que nous sommes restés une entreprise familiale. Nous avons une direction extrêmement compétente, mais n’avons pas à faire valider nos investissements par un conseil d’administration. De ce fait, nous pouvons agir assez rapidement.

«Avec le temps, j’ai commencé à identifier des tendances et à anticiper sur quels marchés il était intéressant d’acheter.»

Comment faites-vous pour rester innovants?

Graf J’aime m’entourer de personnes jeunes et écouter ce qui les motive. De cette façon, je conserve une vue d’ensemble des prochaines tendances, dans un monde où tout va très vite. Et j’ai la chance de beaucoup voyager. J’observe comment les choses fonctionnent dans d’autres pays et je me demande si je pourrais m’inspirer de certaines idées.

 

Comment se profile l’avenir pour Visionapartments?

Graf Nous venons d’acquérir Acomodeo, une sorte d’Airbnb pour les voyages d’affaires. Nous souhaitons développer cette plate-forme. Le problème, c’est que les appartements ne sont pas standardisés et que l’infrastructure numérique fait encore défaut dans certains d’entre eux.

 

«Vision City» est un autre nouveau projet. Je le décrirais comme une petite ville dans une maison. Ou plus exactement, une maison dans laquelle des prestations sont offertes au quotidien. Ce concept est passionnant, en particulier pour l’habitat des seniors. En Roumanie, où je vis actuellement, je peux imaginer intégrer des écoles dans ces maisons, pour proposer ainsi une bonne éducation, même en dehors des centres.

À propos de l’entreprise

Nombre de collaborateurs: 290 emplois à temps plein
Année de création: 1999
Siège de l’entreprise: Lucerne
Domaine d’activité: Des solutions de logement temporaire sur mesure sur plus de 850 sites d’affaires dans le monde entier.
Remarquable: La Suisse est le centre d’innovation, la Pologne la colonne vertébrale et la Roumanie le marché en développement.