«Les taux d’intérêt négatifs ne sonnent pas forcément le glas d’alternatives de placement intéressantes»

Hans Baumgartner, responsable Entrepreneurs & Executives Suisse, est en contact étroit avec de nombreux représentants d’entreprises. Dans un entretien, il nous parle des expériences des clients avec les taux d’intérêt négatifs et des solutions envisageables dans le contexte actuel.

Monsieur Baumgartner, les taux d’intérêt demeurent très bas et les taux négatifs minent les liquidités de nombreuses entreprises. Quel conseil leur donneriez-vous?

Fondamentalement, les taux d’intérêt bas ne sont pas forcément une mauvaise chose. Pour preuve, de nombreuses entreprises peuvent actuellement se financer d’une façon très avantageuse grâce à ces taux bas, ce qui peut avoir un impact positif sur l’économie de la Suisse. Cela étant, lorsque les entreprises ont des liquidités excédentaires, l’environnement actuel des taux d’intérêt négatifs entraîne de nouveaux coûts, un phénomène inédit sous cette forme jusqu’à présent.

 

Doit-on s’attendre à une évolution similaire à l’avenir?

Pour la zone dollar, le Credit Suisse table sur une hausse des taux par la Réserve fédérale américaine (Fed) en 2022. Pour la zone euro en revanche, la Banque centrale européenne (BCE) devrait pour l’heure laisser les taux inchangés. Par voie de conséquence, nous anticipons une politique monétaire inchangée en Suisse. Les taux d’intérêt devraient rester très bas en comparaison historique, si bien que les coûts des taux négatifs sur des liquidités élevées demeureront une réalité pour les entreprises.

Investment Outlook 2022: La grande transition

Pour obtenir les perspectives détaillées de l’évolution attendue des économies, des monnaies et des classes d’actifs, rendez-vous à la page

Aucune amélioration n’est donc en vue sur le front des intérêts. Mais alors, que peuvent faire les clients contre les taux négatifs?

En principe, il faut faire une distinction entre les entreprises gérées par un propriétaire et celles à actions isolées. Dans le cas des entreprises avec de forts actionnaires individuels ou des familles d’actionnaires, il est judicieux, au vu de la situation actuelle, de vérifier si les liquidités devraient être transférées de la fortune commerciale à la fortune privée. Évidemment, il faut ce faisant tenir compte de la planification des liquidités de l’entreprise, des objectifs stratégiques de celle-ci et d’une perspective fiscale intégrale. En s’entourant d’experts fiscaux, le Credit Suisse aide les entreprises gérées par un propriétaire à définir une stratégie de prélèvement à long terme. Les besoins privés du propriétaire et ceux de l’entreprise sont pris en compte dans leur globalité.

 

Comment peuvent procéder les entreprises qui ne peuvent ou ne veulent pas transférer leurs liquidités excédentaires vers leur fortune privée?

J’ai récemment rendu visite à une PME du Mitteland qui prévoit un investissement de remplacement de plus de 8 mio. CHF dans cinq ans. L’entreprise souhaite toutefois faire l’impasse sur des solutions de financement et utiliser ses liquidités excédentaires. Dans une telle situation, il peut s’avérer tout à fait judicieux d’investir ces liquidités en fonction de l’horizon temporel et du profil de risque de l’entreprise, afin d’éviter les taux d’intérêt négatifs.

 

Dans ce cas, quelles sont les possibilités de placement?

De concert avec nos clients, nous élaborons un plan de liquidités et adaptons les solutions de placement aux besoins de liquidités. Les solutions en cours d’année peuvent prendre la forme, par exemple, d’opérations en double monnaie si une entreprise a besoin de devises étrangères pour ses activités opérationnelles et souhaite dans le même temps obtenir une prime.

 

Dans l’environnement actuel, quelles sont les possibilités d’atteindre l’équilibre?

Je discute actuellement avec de très nombreuses entreprises qui souhaitent atteindre l’équilibre, tout en prenant des risques gérables. Le Swiss Mortgage Fund du Credit Suisse peut être une solution. Ce fonds offre aux investisseurs une possibilité d’investir sans limite de temps dans un portefeuille d’hypothèques à court terme de clients hypothécaires existants du Credit Suisse. Compte tenu de la faible sensibilité aux taux d’intérêt et de la belle qualité de crédit du portefeuille, le fonds a pu afficher une performance très stable et positive depuis son lancement, en dépit d’un environnement de taux d’intérêt négatifs.

Et à plus long terme, comment les entreprises peuvent-elles investir?

Par «long terme», nous entendons un horizon temporel de trois ans ou plus. Lorsque celui-ci est donné, il peut être judicieux de placer les liquidités non nécessaires à l’exploitation dans un portefeuille bien diversifié. La participation aux marchés financiers permet à la fois d’éviter les taux d’intérêt négatifs et d’obtenir un rendement à long terme. Une stratégie de placement disciplinée et axée sur le long terme est le meilleur moyen pour y parvenir.

30/09/2022

Existe-t-il des produits spécifiques en la matière?

Oui: l’une des quatre stratégies du fonds Credit Suisse Privilege est très souvent retenue. Ce fonds est une solution de placement gérée activement et largement diversifiée, qui s’oriente selon les directives de la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Les fonds Privilege sont ouverts à tous les investisseurs et, de ce fait, les entreprises peuvent investir à la manière d’une caisse de pension.

 

Quelles sont les expériences des clients en matière de placements dans la fortune commerciale?

L’an dernier, nous avons accompagné de nombreuses entreprises qui procédaient pour la première fois à des placements dans la fortune commerciale. À chaque fois, les expériences ont été positives. L’important ce faisant, c’est qu’au début du processus, les fonds soient affectés aux solutions de placement adaptées, en vertu d’une planification solide des liquidités. De cette manière, la flexibilité financière et entrepreneuriale est garantie à tout moment et aucun risque inutile n’est pris.

 

Du côté des entreprises, quelles sont les mesures à prendre?

Nous partons du principe que les taux d’intérêt négatifs ne vont pas disparaître de sitôt. Les entreprises devraient – si elles ne l’ont pas déjà fait – aborder activement le sujet et examiner les options qui s’offrent à elles. En évaluant minutieusement les risques, elles pourraient ainsi réduire leurs coûts.

Un entretien de conseil sans engagement? Pourquoi pas.

Les informations fournies constituent un support marketing. Elles ne doivent pas être interprétées comme un conseil financier ou autre fondé sur la situation personnelle du destinataire ni comme le résultat d’une analyse indépendante et objective. Les informations fournies dans le présent document ne sont pas juridiquement contraignantes et ne constituent ni une offre ni une incitation visant à la conclusion de quelque transaction financière que ce soit.
Les informations fournies dans le présent document ont été élaborées par Credit Suisse Group AG et/ou ses filiales (ci-après "CS") avec le plus grand soin et en toute bonne foi.
Les informations et les opinions exprimées dans le présent document reflètent celles du Credit Suisse au moment de la rédaction et sont sujettes à modification à tout moment sans préavis. Elles proviennent de sources considérées comme fiables.
Le CS ne fournit aucune garantie quant au contenu et à l’exhaustivité de ces informations et, dans la mesure où la loi le permet, il décline toute responsabilité pour les pertes qui pourraient résulter de l’utilisation de ces informations. Sauf mention contraire, les chiffres n’ont pas été vérifiés. Les informations fournies dans le présent document sont réservées au seul usage de son destinataire.
Il est interdit d’envoyer, d’introduire ou de distribuer ces informations ou une copie de celles-ci aux Etats-Unis ou de les remettre à une personne US (au sens de la Regulation S de l’US Securities Act de 1933, dans sa version amendée).
La reproduction intégrale ou partielle du présent document sans l’accord écrit du CS est interdite.
Copyright © 2022 Credit Suisse Group AG et/ou ses filiales. Tous droits réservés.