Numérisation-du-monde-du-travail:-les-emplois-de-demain
Articles

L’influence des technologies numériques sur le marché du travail

Un coup d’œil sur les nouvelles technologies permet de se rendre compte que l’intelligence artificielle ne remplacera jamais l’être humain. Découvrez pourquoi les inquiétudes en la matière sont infondées et les avantages que le Supertrend «Technologie» peut offrir au marché du travail.

Les nouvelles technologies sont anxiogènes

Nous vivons à une époque d’évolution technologique fulgurante – un phénomène anxiogène pour nombre d’entre nous, car il soulève une question cruciale: y aura-t-il encore suffisamment d’emplois pour les êtres humains dans le monde de demain, compte tenu de la profusion des nouvelles technologies, de l’utilisation de l’intelligence artificielle et des robots et de la numérisation croissante du monde du travail.

la-progression-des-robots-va-de-pair-avec-la-numérisation-du-monde-du-travail

La progression des robots

Nombre de robots pour 100 salariés dans la production et l’industrie
Sources: Fédération internationale de la robotique, Fonds monétaire international

Les inquiétudes concernant la numérisation du monde du travail sont infondées

Bien que ces inquiétudes entourant la numérisation du monde du travail soient très compréhensibles, elles se sont généralement révélées totalement infondées par le passé. Le lave-linge est entré dans nos vies il y a 80 ans, Internet il y a 25 ans environ et le smartphone il y a moins de 10 ans. Or, en supprimant le travail manuel, le lave-linge a incontestablement contribué à améliorer notre niveau de vie et à simplifier le quotidien. Et bien que la numérisation du monde du travail ait sonné le glas de nombreuses activités, les entreprises spécialisées dans les technologies de l’information ont créé des millions d’emplois ces dernières années. Google (Suisse), par exemple, a ouvert en 2004 un bureau comptant deux collaborateurs à Zurich (Limmatquai). Aujourd’hui, l’entreprise y emploie 5000 personnes.

L’expansion rapide des nouvelles technologies est également stimulée par la mondialisation, laquelle facilite en particulier le développement de projets complexes ou à forte intensité de capital. Par exemple, il a fallu à la science une quinzaine d’années pour parvenir à décrypter le génome humain pour la première fois. Cette recherche a englouti l’équivalent de 30 milliards de francs environ. Aujourd’hui, quelques jours suffisent pour séquencer l’intégralité du génome humain.

Le Supertrend «Technologie» influence le travail de demain

Quelques généralisations sur la numérisation du monde du travail semblent admises ici.

Premièrement: les nouvelles technologies exercent sur notre niveau de vie une influence positive qui devrait perdurer. En effet, le Supertrend «Technologie» semble davantage contribuer à l’évolution des contenus et des processus de travail qu’à leur suppression.

innovations-technologiques-et-cycle-du-développement-économique-prouvent-que-la-technologie-est-un-Supertrend

Innovations technologiques et cycle du développement économique

Sources: Fonds monétaire international et Projet de recherche Maddison
Les performances antérieures et les scénarios de marchés financiers ne sont pas des indicateurs fiables des résultats futurs.

Deuxièmement: de manière générale, les innovations technologiques permettent d’augmenter la productivité du capital et du travail. Il ne faut pas oublier qu’à moyen terme, cette évolution stimule également la croissance des bénéfices, le marché de l’emploi et les revenus fiscaux.

Troisièmement: les États et les entreprises peuvent réduire les effets indésirables des transitions technologiques en encourageant la formation continue, en développant des formes de travail plus flexibles ou en prenant des mesures d’incitation économique. De par leur nature, ces dispositions profitent le plus aux travailleurs peu qualifiés.

Quatrièmement: ce qui comptera le plus à l’avenir, ce n’est pas tant le savoir encyclopédique de chaque individu, mais plutôt sa capacité d’apprentissage tout au long de sa vie et sa disposition à faire preuve de curiosité et de flexibilité.

Cinquièmement: lorsque les technologies, les produits ou les licences sont de plus en plus éphémères, la constance gagne en valeur. Ce qui importera plus que tout, ce n’est pas l’intelligence artificielle des robots, mais la créativité et l’empathie des êtres humains, ainsi que la faculté de penser et de ressentir de manière globale. Acquérir ces compétences et ces qualités constituera donc un atout de poids dans le monde du travail numérisé.