Pendant le congé parental, les femmes n'ont aucune prévoyance vieillesse professionnelle
Articles

Assurer sa prévoyance malgré un congé de maternité et du travail non payé?

Les femmes en congé de maternité qui effectuent un travail de soin non payé ont du mal à construire leur prévoyance: pendant le congé parental, elles n'ont aucune prévoyance vieillesse professionnelle. Il peut en résulter des lacunes de prévoyance difficiles à combler.

Tout type de travail non payé entraîne un risque de prévoyance. Vos versements dans le 1er pilier AVS sont réduits au minimum, et vous n'épargnez plus rien dans le 2e pilier LPP. Pour la grande majorité de la population suisse, ces deux piliers devraient pourtant représenter environ 60% de la prévoyance globale, auxquels s'ajoutent les cotisations versées dans la prévoyance individuelle du 3e pilier.

Comment les femmes comblent-elles des lacunes de prévoyance résultant d'un travail familial non payé? 

Les femmes qui n'ont pas de revenus ne peuvent probablement rien épargner dans le 3e pilier. Toute leur prévoyance se fonde sur les cotisations versées par le partenaire qui travaille. Mais attention: le capital constitué doit suffire pour deux. Les lacunes de prévoyance résultant d'un travail familial et d'un congé de soin non payés peuvent être partiellement comblées grâce à des rachats dans la caisse de pension (LPP, 2e pilier). Mais pour cela, une femme doit exercer une activité lucrative, avoir des lacunes de cotisation dans la caisse de pension et posséder du capital disponible.

Existe-t-il pour les femmes d'autres moyens d'assurer leur prévoyance sans toucher de salaire?

Toute femme travaillant sans être rémunérée pendant une période prolongée est désavantagée en termes de prévoyance. Bien que certaines assurances couvrent partiellement les conséquences financières et versent des cotisations par exemple en cas d'invalidité ou de décès, des lacunes de prévoyance subsistent. En général, celles-ci se comblent au mieux par des sources financières supplémentaires: lorsque le partenaire gagne beaucoup ou que la femme reçoit un héritage.