Prévoyance dans le cadre d’un partenariat enregistré
Articles

Prévoyance dans le cadre d’un partenariat enregistré

Vivre ensemble et être responsables l’un de l’autre est également possible dans le cadre d’un partenariat enregistré. Malgré une grande sécurité et des règles claires, il convient ici aussi de se montrer prévoyant pour ses vieux jours et pour protéger ses proches en commençant à économiser suffisamment tôt.

Depuis 2007, les couples de même sexe ont, en Suisse, la faculté d’opter pour un partenariat enregistré. Outre la possibilité de réaliser leur rêve de vivre ensemble et d’être conjointement responsables, cette forme de vie offre également une sécurité et des règles claires. Toutefois, les couples de même sexe ont également intérêt à planifier leur prévoyance personnelle dès le début de leur vie commune et de commencer à économiser suffisamment tôt pour la retraite.

À quoi faut-il veiller en matière de prévoyance dans le cas d’un partenariat enregistré?

En ce qui concerne le 1er pilier, les couples en partenariat enregistré ont les mêmes droits que les couples mariés au moment de la retraite. La rente AVS est versée lorsque l’assuré atteint l’âge ordinaire de la retraite. Dès que les deux partenaires enregistrés sont à la retraite, la somme des deux rentes individuelles ne peut s’élever qu’à 150% de la rente maximale. En cas de décès d’un partenaire, le partenaire survivant est assimilé à un veuf. Le partenaire survivant ne peut prétendre à une rente de survivants que si le couple a des enfants de moins de 18 ans; les enfants reçoivent quant à eux une rente d’orphelin (jusqu’à 18 ou 25 ans en cas de formation).
Dans le 2e pilier, le ou la partenaire reçoit, en cas de décès, une rente de veuf/veuve ou une prestation unique en capital. Si l’assuré a des enfants, ceux-ci reçoivent une rente d’orphelin. Les indications à ce sujet figurent dans le certificat d’assurance et le règlement de la caisse de pension.
Le 3e pilier offre une plus grande marge de manœuvre: toute personne souhaitant garantir la sécurité financière de son partenaire ou de ses enfants peut conclure une assurance-vie avec protection en cas de décès.