Prévoyance pour les conjoints et les familles
Articles

Prévoyance pour les conjoints et les familles

Amoureux, fiancés, mariés – rien de plus naturel que de vouloir ensuite fonder une famille. Ici aussi, il est particulièrement important de penser très tôt à la prévoyance pour se couvrir financièrement, ainsi que ses proches, pour la retraite et contre les risques éventuels.

Le mariage reste une institution, dans laquelle un ou plusieurs enfants voient bien souvent le jour. Jeunes mariés, familles avec des enfants en bas âge et même couples de longue date: la prévoyance et la couverture financière sont des thèmes bien souvent négligés ou remis à plus tard, alors qu’ils nous concernent directement, ainsi que notre conjoint et nos enfants. Il est donc crucial de prendre en main sa prévoyance et sa planification patrimoniale le plus tôt possible. En tant que couple marié ou famille, vous avez en effet des besoins spécifiques, qui s’accompagnent de droits et d’obligations. Planifier tôt sa prévoyance et épargner pour la retraite se révèle particulièrement judicieux et profite à toutes les personnes concernées.

Couple marié ou famille: à quoi faut-il veiller en matière de prévoyance?

La rente de vieillesse AVS est versée à l’atteinte de l’âge ordinaire de la retraite. Dès que les deux conjoints sont à la retraite, la somme des deux rentes individuelles ne peut dépasser 150% de la rente maximale. En cas de décès, une rente de veuf/veuve est versée sous certaines conditions. Les enfants bénéficient toujours d’une rente d’orphelin jusqu’à 18 ans révolus ou 25 ans s’ils poursuivent une formation. Dans le 2e pilier, le conjoint perçoit, en cas de décès, une rente de veuf/veuve ou une prestation unique en capital. Si l’assuré a des enfants, ceux-ci reçoivent une rente d’orphelin. Les indications à ce sujet figurent dans le certificat d’assurance et le règlement de la caisse de pension. Le 2e pilier permet de couvrir les conjoints et les enfants en cas de décès. Le 3e pilier offre une plus grande marge de manœuvre: toute personne souhaitant garantir la sécurité financière de son partenaire ou de ses enfants peut conclure une assurance-vie avec protection en cas de décès.