volatilité-un-VIX-élevé-offre-des-opportunités-aux-investisseurs
Articles

Volatilité: un VIX élevé offre des opportunités aux investisseurs

La volatilité est considérée comme le baromètre des craintes boursières. Que signifie concrètement une hausse de l’indice VIX? Les investisseurs expérimentés ne se laissent pas tromper et savent au contraire qu’une volatilité élevée peut également offrir des opportunités.

Lorsque la volatilité augmente, de nombreux investisseurs deviennent nerveux. Ils ont peur d’essuyer des pertes élevées, voire un krach boursier. Cependant, vendre dans la panique serait une erreur. Car une volatilité élevée témoigne seulement de fluctuations de cours importantes – mais pas de leur évolution haussière ou baissière. Souvent, ces mouvements accrus offrent plus de chances qu’une faible volatilité.

Mais dans le même temps, la crainte d’une hausse de la volatilité constitue fréquemment une prophétie autoréalisatrice. En effet, les investisseurs tendent à suivre leur instinct grégaire et à vendre des actions comme tout le monde. Ce qui conduit à un recul des cours de bourse à court terme. De même, la montée de craintes liées à l’inflation, la hausse des taux d’intérêt des banques centrales ou les crises politiques entraînent rapidement des corrections boursières en période d’incertitudes et de volatilité élevée, sans pour autant que le tableau fondamental d’une économie ait évolué.

Rester investi malgré la hausse de la volatilité

Malgré les incertitudes, il est recommandé de garder la tête froide et de ne pas suivre notre instinct grégaire. Car durant les périodes de volatilité élevée, les cours peuvent remonter tout aussi rapidement qu’ils auront baissé. D’un point de vue historique, les investisseurs orientés sur le long terme dégagent des rendements nettement plus élevés avec des actions qu’avec des obligations ou un compte d’épargne. Et ce en dépit de chutes de cours parfois importantes.

En revanche, les pertes ne peuvent plus être compensées si les actions sont vendues dans la panique en raison de la volatilité. Une fois de plus, on constate qu’avoir un bon timing représente tout un art, même si l’impact sur l’évolution du rendement d’un portefeuille reste modeste à long terme.

Les-actions-battent-les-obligations-à-long-terme-malgré-la-volatilité

Rendements cumulés des placements aux États-Unis sur la période 1900-2017 (en termes nominaux)

Source: Elroy Dimson, Paul Marsh et Mike Staunton, Triumph of the Optimists, Princeton University Press, 2002, et recherches ultérieures*

When the VIX is high, it’s time to buy

En cas de volatilité élevée, une règle de base consiste donc à rester investi et même plutôt à acheter. C’est précisément ce que décrit l’expression anglaise «When the VIX is high, it’s time to buy»: quand l’indice VIX est élevé, c’est le moment d’acheter. Des analyses montrent que le rendement moyen d’achats d’actions était effectivement plus élevé en cas de valeurs extrêmes de l’indice VIX plutôt qu’avec un VIX très faible.

Les corrections de marché provoquées par la volatilité élevée peuvent également être utilisées comme des portes d’entrée: lorsque les actions jusqu’ici surévaluées redeviennent abordables et regagnent un potentiel d’appréciation, les investisseurs ayant des capitaux non investis peuvent se positionner à des prix attrayants.

Attention à la spéculation sur la volatilité

La tentation est grande de rechercher activement de telles opportunités d’entrée. Pourquoi ne pas vendre lorsque les cours des actions ont atteint leur plafond et se repositionner dès que la bourse a subi une correction? C’est-à-dire, dans un contexte de volatilité élevée, encaisser tous les gains lorsque les cours progressent mais vendre dès que les indicateurs s’inversent.

Ce n’est pas aussi facile qu’il y paraît: saisir le moment parfait relève d’une chance qui ne se réalise presque jamais – même avec une grande expérience. Au contraire, de nombreux investisseurs ont déjà beaucoup perdu ou raté des bénéfices potentiels en raison de spéculations et d’un excès de confiance. Si vous n’étiez pas investi lors de journées particulièrement positives, le rendement en fin d’année sera nettement plus faible qu’avec un investissement maintenu en permanence.

comparaison-rendements-SMI-sans-meilleurs-jours

Les investissements en continu sont payants

Valeur d’un investissement de 10 000 CHF sur le Swiss Market Index (SMI) depuis 2001 et rendement annualisé en % (dividendes inclus).*

Sources: Bloomberg, Credit Suisse

Difficile de prévoir l’évolution de la volatilité

Un autre exemple fourni par l’indice Stoxx Developed Markets 150 présente un effet similaire: un investisseur qui serait resté investi en continu entre 2003 et 2016 aurait enregistré un rendement de 150%. Mais s’il n’avait raté que les cinq meilleures journées, il n’aurait gagné que 63%.

Le «market timing» peut devenir une habitude dangereuse. Les effondrements de cours sont difficiles à prévoir et des hausses importantes suivent fréquemment de mauvais rendements. Les investisseurs pensent souvent pouvoir mieux raisonner que le marché – ou se laissent influencer par des émotions comme la peur ou l’appât du gain et prennent des décisions de placement qu’ils regrettent par la suite.