Un tiers des Suisses n’ont pas de pilier 3a
Articles

Plus d’un tiers de la population active suisse n’a pas de pilier 3a

Qui effectue des versements dans le pilier 3a? Et pour quels montants? Dans leur nouvelle étude, les économistes du Credit Suisse passent à la loupe le comportement de la population suisse en matière de prévoyance individuelle liée. Ils relèvent notamment d’importantes disparités entre les régions: le pilier 3a est moins utilisé en Suisse romande et au Tessin qu’en Suisse alémanique.

La prévoyance individuelle complète l’AVS et la caisse de pension. Elle représente donc un pilier important de la couverture financière à la retraite. Contrairement à la prévoyance publique et professionnelle, l’épargne dans le pilier 3a est facultative, mais elle est encouragée fiscalement par la Confédération et les cantons. En contrepartie, les possibilités de versement sont limitées: le pilier 3a n’est ouvert qu’aux actifs, et les cotisations que l’on peut verser sont plafonnées.

Cotisations annuelles maximales au pilier 3a (état 2019)

6826 CHF

Personnes actives avec caisse de pension

Jusqu’à 20% du revenu net provenant de l’activité lucrative, mais 34 128 CHF au maximum

Personnes actives sans caisse de pension, p. ex. indépendants

Le pilier 3a moins répandu chez les femmes, les Romands et les Tessinois

65% des actifs âgés de 25 à 65 ans profitent des possibilités d’avantages fiscaux de l’épargne vieillesse individuelle1: environ 59% effectuent des versements réguliers dans le pilier 3a, et 6% se contentent de contributions ponctuelles. La part des épargnants 3a réguliers est par exemple moins élevée chez les femmes, à 55%, que chez les hommes avec 62% (voir illustration).

60% cotisent régulièrement au pilier 3a

Plus d'un tiers de la population active n'a pas de pilier 3a

Paiement de contributions dans le pilier 3a, en % de la population active entre 25 ans et l'âge ordinaire de la retraite AVS (64 ans pour les femmes/65 ans pour les hommes), 2015

Source: Office fédéral de la statistique (ESPA), Credit Suisse

La part des personnes effectuant des versements est également inférieure à la moyenne parmi les 25-34 ans (47%) et les actifs étrangers (41%). Plus le niveau de formation et de revenus est élevé, plus les versements sont réguliers. Même au niveau régional, on relève de nets écarts: en Suisse alémanique, 61% des actifs effectuent des versements réguliers dans le pilier 3a, contre seulement 54% en Suisse romande et 44% au Tessin.

Parmi les personnes interrogées qui ne cotisent pas au pilier 3a, environ 44% le justifient par des raisons financières, et le pourcentage est supérieur à la moyenne chez les personnes à faible niveau de formation et les personnes divorcées.

Les classes de revenus inférieures épargnent moins – mais avec quelques exceptions

Combien les Suisses versent-ils dans le pilier 3a? Ce n’est pas une surprise: les cotisations moyennes augmentent avec les revenus du preneur de prévoyance2. Dans la classe de revenus la plus basse (revenu brut annuel inférieur à 60 252 CHF), 75% des ménages ne possèdent aucun pilier 3a – mais 10% des ménages versent au moins 3600 CHF par personne et par an. Dans la catégorie de revenus de 60 253 CHF à
88 032 CHF, plus de la moitié des ménages ne versent rien, mais un quart versent au moins 3100 CHF et un dixième le montant maximal.

De nets écarts régionaux dans les montants versés

En moyenne, les versements dans le pilier 3a sont plus élevés en Suisse alémanique que dans les régions francophone et italophone (voir illustration). Toutefois, le comportement en matière de versements varie également au sein des zones linguistiques: Delémont, Genève, Fribourg et Bellinzone font partie des chefs-lieux de canton aux cotisations les plus faibles: entre 1218 et 1315 CHF en moyenne pour un(e) salarié(e) célibataire. Sion se situe en milieu de tableau avec 1601 CHF. Les habitants de Bâle-Ville et de Glaris versent en moyenne nettement moins que ceux des autres chefs-lieux de canton de Suisse alémanique.

Moins de versements au pilier 3a en Suisse romande et au Tessin

Moins de versements dans le pilier 3a en Suisse romande et au Tessin

Versement moyen dans le pilier 3a en CHF, célibataire salarié(e), contribuables imposés au taux normal uniquement, 2014

Source: Administration fédérale des contributions, Credit Suisse, Geostat

Encore peu d’investissements en titres

Les capitaux du pilier 3a déposés auprès de banques sont majoritairement détenus sur des comptes rémunérés. En 2016, près de 23% seulement étaient investis dans des solutions en titres3. Les solutions incluant les actions et/ou d’autres placements à risque sont d’autant plus appropriées que l’horizon de placement est long. Pourtant, elles attirent en moyenne davantage les preneurs de prévoyance âgés: parmi les personnes de 45 à 54 ans, la pénétration des titres (part des capitaux de prévoyance investis dans des solutions de prévoyance-titres) est de 28%, tandis qu’elle est inférieure à 20% chez les moins de 35 ans. Avec des solutions de prévoyance-titres, les preneurs de prévoyance pourraient accroître leurs perspectives de rendement – au prix toutefois de risques et de frais plus élevés.