Articles

Malgré une diminution des rendements escomptés, les perspectives de placement restent bonnes pour 2020.

Le niveau bas des taux d'intérêt et le ralentissement de la conjoncture mondiale pèsent sur les perspectives de rendement de toutes les classes d'actifs dans le monde entier. Mais grâce à leur prime de risque élevée par rapport à celle des obligations, les actions offriront des opportunités de placement attractives en 2020 également.

Le ralentissement de l'économie mondiale n'a guère d'impact sur les marchés boursiers

Malgré la persistance des taux d'intérêt bas et un fléchissement de la dynamique conjoncturelle, les gardiens suprêmes du dollar américain et de l'euro, Jerome Powell et Christine Lagarde, continuent d'évaluer de manière positive les perspectives économiques. Et Mario Draghi, président sortant de la Banque centrale européenne (BCE), a même précisé dans un discours qu'à l'heure actuelle, la zone euro était globalement plus prospère économiquement, plus équilibrée sur le plan structurel et plus compétitive que jamais.

Ce grand axe de développement explique les sommets atteints par certains marchés boursiers. Ce tableau général peut également expliquer pourquoi les marchés boursiers n’ont pas encore été affectés par le ralentissement de l’économie mondiale cette année et pourquoi les perspectives boursières restent bonnes en 2020.

Les marchés boursiers des pays industrialisés connaissent une forte croissance

Revenons donc un peu en arrière et observons trois grandes évolutions. Premièrement: la performance totale de l’économie mondiale a plus que décuplé depuis 1980. L’Asie en a été le moteur principal, tandis que l’Europe, les États-Unis et le Japon ont pratiquement septuplé leur performance économique. Les actions des pays industrialisés ont fait encore mieux. Au cours de la même période, le MSCI World Total Return a augmenté de près de 3300%.

 

Parallèlement à cette évolution, l’augmentation des revenus réels a fait de la consommation privée le principal facteur économique des pays industrialisés. Ainsi s’est concrétisée une dynamique conjoncturelle positive. Cette évolution a entraîné une baisse du chômage et des coûts du capital pour les États. Troisièmement, l'Union monétaire européenne est aujourd'hui incontestée sur le plan politique, ses déséquilibres sont plus faibles que jamais et son taux d'acceptation est élevé auprès de la population. Il est fort probable qu'un jour, cet état de fait consolidera à nouveau l'euro.

Les marchés boursiers des pays industrialisés affichent une bonne performance sur le long terme

Les marchés boursiers des pays industrialisés affichent une bonne performance sur le long terme

Dernières données: 2018

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

Sources: Fonds monétaire international, Datastream, Credit Suisse

La baisse des perspectives de rendement pose un défi aux investisseurs

Et pourtant, de nombreux investisseurs sous-investis demeurent sceptiques. D'une part, ils craignent que l’État et les ménages privés accumulent trop de dettes. Deuxièmement, elles redoutent toujours que la guerre commerciale ait déclenché une évolution négative qu’il ne sera guère possible d’enrayer. Troisièmement, les investisseurs demandent dans quoi ils pourraient bien investir aujourd’hui. En 2019 en effet, les attentes de rendement nominal ont été revues à la baisse pour toutes les classes d'actifs presque partout dans le monde.

Sur les cinq prochaines années, nous anticipons un rendement annuel moyen de -0,9% pour les emprunts de la Confédération. Les rendements du marché suisse des capitaux restent négatifs eux aussi. Cet état de fait limite les attentes de rendement de tous les autres placements en Suisse. Au cours des cinq prochaines années, les investissements en private equity et dans les hedge funds devraient connaître une évolution positive supérieure à la moyenne.

rendements moyens attendus de différentes classes d mactifs

Rendements moyens attendus de différentes classes d'actifs

Ces prévisions ne constituent aucune garantie quant aux évolutions futures.

Source: Credit Suisse

Les marchés boursiers offriront des opportunités en 2020 également

Même si la baisse des taux d'intérêt, de l'inflation et des perspectives de rendement saute aux yeux et que des taux d'intérêt proches de zéro dans un contexte de croissance modérée en Europe constituent la nouvelle normalité. Mais il ne faut pas négliger le fait qu’en termes relatifs, les primes de risque des actions par rapport à celles des obligations ont rarement été plus élevées qu’aujourd’hui. Et c’est là que réside une opportunité historique inhabituelle pour les investisseurs actuels. Relever cette opportunité me semble beaucoup plus prometteur que de se plaindre des taux négatifs. En outre, la baisse réelle des attentes de rendement est bien sûr plus faible que leur recul nominal.

En résumé, la gestion de fortune restera confrontée à de nombreux défis, mais les perspectives de placement sont bonnes pour 2020, en particulier pour les investisseurs qui sont aussi capables de nager à contre-courant en faisant preuve de rigueur et de prudence. L’année prochaine pourrait à nouveau donner raison au truisme selon lequel ne pas investir dans les périodes de faible inflation constitue au final un plus grand risque que d’investir de manière disciplinée.

Vous avez des questions à ce sujet?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous serons heureux de vous répondre. Appelez-nous au 0844 844 003.