Articles

Pour que le rêve d’un logement en propriété devienne réalité

Pour pouvoir acheter un appartement ou une maison, certaines conditions doivent être remplies, conformément aux directives concernant la capacité à supporter la charge et aux directives sur les fonds propres. Le Credit Suisse est à votre disposition avec son réseau d’experts hypothécaires ancrés à l’échelle régionale, qui sont en mesure de vérifier pour vous la faisabilité et le financement individuel de vos projets.

Condition n° 1: au moins 20% de fonds propres

Si vous souhaitez faire l’acquisition du bien immobilier de vos rêves, vous devez apporter des fonds propres d’au moins 20% du prix d’achat ou de la valeur vénale. Les 80% restants seront financés par la banque, à condition que vous remplissiez les exigences suivantes: au moins 10% des fonds propres doivent être issus de liquidités. Cela comprend par exemple les capitaux d’épargne ou les fonds dont vous disposez à la suite de la résiliation d’un placement. Il vous est possible d’utiliser des économies provenant du pilier 3a. Les 10% restants des fonds propres nécessaires peuvent être issus de capitaux provenant de votre 2e pilier. Si vous remplissez cette condition préalable, vous pouvez demander les 80% restants (maximum) du capital nécessaire sous la forme d’un crédit hypothécaire. Faites-vous conseiller par nos experts confirmés, qui sauront vous orienter dans le financement d’un logement en propriété. Voici un exemple de financement:

Financement Montant (en CHF) Remarques
Prix d’achat ou valeur vénale de votre bien 800 000 100%
Fonds propres 160 000 20% doivent correspondre à votre apport personnel
1re hypothèque
528 000 66%
2e hypothèque
112 000 14%
Résultat   80% sont pris en charge par le Credit Suisse, si vous remplissez les conditions d’admissibilité

Condition n° 2: admissibilité à long terme

Pour faire financer votre maison ou votre appartement par une banque, il convient aussi de vérifier si vous pourrez supporter la charge financière liée au bien. Concrètement, les futurs frais liés au logement (intérêts hypothécaires, frais accessoires et frais d’amortissement théoriques) ne doivent pas excéder un tiers de votre revenu brut, de façon à garantir votre capacité à supporter la charge financière, même en cas de hausse des taux. Voici un exemple de calcul détaillé sur la base du financement présenté ci-dessus:

Admissibilité Montant (en CHF)
Remarques
Frais de logement    
Charges d’intérêts annuelles de l’hypothèque (à 5%) 32 000
Le calcul à 5% garantit votre capacité à supporter durablement le financement de votre bien immobilier, même en cas de hausse des taux.
Amortissement annuel: (calculé sur 15 ans)1

7467 Selon le modèle d’amortissement (direct ou indirect), différents avantages fiscaux se présentent.
Charges d’entretien et frais accessoires annuels (calculés à 1% de la valeur vénale)
8000 Par exemple l’eau, le chauffage, les assurances, l’entretien du bien immobilier ou les petites réparations
Frais de logement annuels 47 467  
Frais de logement mensuels 3956  
Exemple de revenu    
Revenu brut mensuel 12 500  
Charge hypothécaire mensuelle 31,7% Règle de base: l’admissibilité est établie jusqu’à 33% du revenu brut mensuel

1. Avec l’amortissement, l’hypothèque ou une partie de celle-ci est remboursée par des montants identiques, généralement annuels. La 2e hypothèque implique une obligation d’amortissement. Elle doit en règle générale être remboursée dans un délai de 15 ans, au plus tard toutefois lorsque le titulaire atteint l’âge de 65 ans.