La mobilité de demain: véhicules électriques et conduite autonome
Articles et stories

Mobilité intelligente. La mobilité de demain.

La mobilité électrique incarne la mobilité de demain. L’électromobilité est depuis longtemps ancrée dans la réalité. Elle est toutefois en passe de devenir nettement plus abordable, efficace et durable. La conduite autonome devrait s’inscrire au cœur de notre mobilité. Évolution de la mobilité et opportunités pour les investisseurs.

La mobilité de demain: intelligente... et plus propre

La mobilité est appelée à subir un véritable bouleversement, cela ne fait aucun doute. Les débats sur des solutions de mobilité plus intelligentes et écologiques se multiplient tant au sein de l’industrie que dans la sphère politique. Au centre des discussions: un changement de cap vers des systèmes de transmission plus propres pour les véhicules et les bateaux – voire les avions – ainsi que leur connectivité pour la conduite autonome. Plusieurs raisons expliquent cet élan.

Besoin urgent de nouveaux modèles de mobilité pour l’environnement

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les émissions de CO2 ont progressé de 1,7% en 2018 pour atteindre le niveau historique de 33,1 gigatonnes. Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle depuis 2013. Et ces émissions sont largement imputables au secteur des transports, et donc, à notre mobilité.

Comble de l’ironie: selon une étude de l’Université de St-Gall (HSG), 97 à 99% des voitures en Suisse sont la plupart du temps garées et, d’après les calculs, une voiture n’est utilisée en moyenne qu’environ 55 minutes par jour dans la Confédération. De nouvelles solutions de mobilité doivent contribuer à «neutraliser» l’imposante empreinte carbone.

Tendance aux véhicules électriques et au partage

Le débat sur l’environnement est également impulsé par les Millennials et les jeunes générations. Leur aspiration croissante à la responsabilité environnementale et à la durabilité constitue un pilier fondamental de la lutte contre le changement climatique. Cette tranche de la population exige des produits durables, dont des modèles de mobilité partagée et de nouveaux systèmes de transmission, tels que des véhicules électriques dont l’électricité est issue d’énergies renouvelables. Pour séduire ces générations férues de numérique, des technologies digitales de pointe doivent s’associer à la visée écologique, par exemple, la connectivité des véhicules électriques via WLAN ou, prochainement, par la 5G.

Investir dans la mobilité de demain 

C’est un fait, les exigences précédemment évoquées placent la mobilité face à de nouveaux défis. Toutefois, elles ouvrent également de nouveaux domaines d’investissement, a affirmé Christine Schmid, responsable Investment Solutions, lors de la Credit Suisse Investment Conference 2019. Elle identifie les opportunités d’investissement suivantes, notamment dans le domaine de la mobilité:

  • Des solutions de mobilité innovantes et écologiques doivent faire écho au comportement soucieux de l’environnement des consommateurs et limiter les émissions de CO2.
  • Les approches durables sont désormais incontournables compte tenu du durcissement de la réglementation. 
  • Des solutions de transport facilement accessibles sont fortement demandées face à l’évolution démographique et à l’urbanisation. 
  • Grâce aux progrès technologiques, la conduite autonome rend la mobilité plus efficace en milieu urbain.

La mobilité telle que nous la connaissons fait face à des défis – ou à un nouvel élan

Christine Schmid

Mobilité intelligente: quand les véhicules électriques apprennent à conduire

La mobilité intelligente semble être le terme générique regroupant une multitude de solutions, dont le développement de la conduite autonome. Tandis que l’électrification – partie d’un niveau très bas – se répand à une vitesse fulgurante, affichant des taux de croissance élevés, l’automatisation se développe quant à elle progressivement. De nombreux véhicules sont aujourd’hui dotés de fonctions telles que les systèmes d’aide au stationnement, d’alerte au franchissement de ligne et de freinage automatique d’urgence. Les spécialistes estiment que l’automatisation conditionnelle concernera environ 20% des véhicules sur le marché d’ici à 2030. Cela signifie qu’à faible vitesse, la conduite pourra être déléguée presque entièrement à la voiture, déchargeant ainsi le conducteur.

À ces évolutions s’ajoute également la progression du concept de covoiturage, une pratique de plus en plus plébiscitée. «Pour 50% des jeunes Européens, posséder sa propre voiture n’est plus une priorité», indique Christine Schmid. La mobilité reste pourtant une exigence fondamentale dans la société d’aujourd’hui. C’est pourquoi une nouvelle forme de mobilité ne cesse de gagner en popularité: la mobilité modulable combine les transports publics et d’autres moyens de transport, comme la voiture. Une voiture privée peut ainsi avoir un usage personnel, mais également public.

La mobilité reste une exigence fondamentale dans la société d’aujourd’hui

Christine Schmid

Vous avez des questions sur ce thème?

Nous y répondrons volontiers. Appelez-nous au 0844 200 112 ou convenez d’un entretien de conseil.