croissance-du-chiffre-d'affaires-du-secteur-des-biens-de-consommation-des-pays-emergents
Articles

La consommation des pays émergents offre des opportunités malgré les turbulences.

Les turbulences à court terme ont fait beaucoup d’ombre aux perspectives de croissance du chiffre d’affaires du secteur des biens de consommation des pays émergents, sans toutefois les altérer. Quelles sont les opportunités du climat social pour le Supertrend «Sociétés en colère – Monde Multipolaire» du Credit Suisse?

Les obligations des pays émergents s’imposent

Les pays émergents sont, pour la plupart, moins sensibles aux tensions commerciales, car les exportations représentent tout au plus un tiers de leur produit intérieur brut. D’autant qu’ils disposent de deux autres atouts de taille: leur population est jeune et grandissante, et leur classe moyenne est en plein essor.

Et avec la recrudescence du terrorisme et des cyberattaques, le climat social représente pour les entreprises de sécurité et de défense un potentiel de hausse des dépenses dans les produits et services de sécurité, physique comme numérique. Les compagnies impliquées dans ces domaines et sur les marchés émergents pourraient gagner sur les deux tableaux.

La croissance du chiffre d’affaires reste solide dans le secteur des biens de consommation

Les actions des ME subissent actuellement des pressions conjoncturelles négatives liées au dollar fort, aux événements politiques et aux sentiments négatifs résultant de l’agitation en Turquie et en Argentine. Les tensions commerciales ont aussi pesé sur le sentiment des investisseurs. Et ce, même si les ME ne sont pas très exposés au commerce international, sauf dans le cas des pays exportateurs comme la Corée du Sud ou l’Argentine.

Enfin, la croissance des revenus des valeurs de consommation a récemment ralenti tout en conservant un niveau satisfaisant, notamment en ce qui concerne les dépenses discrétionnaires. Les titres de la consommation des ME n’ont pas réussi à surmonter ces vents contraires qui ont pesé sur les cours.

Conditions pour une forte croissance du chiffre d’affaires

Les fondamentaux à long terme restent cependant solides, la croissance de la consommation des ME poursuivant sur sa lancée, alimentée par la croissance et la jeunesse des populations, l’extension des classes moyennes et l’urbanisation. Associés à la pénétration accrue des smartphones, ces facteurs favorisent le développement du commerce en ligne.

repli-récent-de-la-croissance-du-chiffre-d'affaires-dans-le-secteur-des-biens-de-consommation

Repli récent de la croissance du chiffre d’affaires dans le secteur des biens de consommation

Dernier point de données 05/10/2018.
Source: Bloomberg, Credit Suisse

Le commerce en ligne est ancré dans le comportement des consommateurs

Le commerce en ligne est déjà largement répandu en Chine. Selon le Credit Suisse Emerging Consumer Survey, plus de 20 pour cent du commerce de détail s’effectue aujourd’hui par Internet. La firme conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) estime pour sa part que la croissance annuelle du commerce en ligne en Chine continentale devrait se maintenir autour de 21pour cent entre 2017 et 2021. Les autres ME devraient suivre, l’Amérique latine offrant à ce chapitre des perspectives particulièrement attrayantes.

Globalement, le commerce en ligne offre un potentiel de croissance des ventes complémentaires aux canaux traditionnels: Notamment dans les secteurs encore peu investis du luxe, des produits à rotation rapide et de l’épicerie. A titre d’exemple, mentionnons Want Want China, une entreprise alimentaire chinoise qui a doublé ses recettes de e-commerce chaque année depuis deux ans. Ajoutons que le commerce électronique a contribué pour un tiers à la croissance des résultats dans le secteur des produits laitiers et des boissons, ce qui confirme le potentiel avéré de ce nouveau mode de distribution.