les-actions-suisses-ne-profitent-que-modérément-d-une-hausse-des-taux-d-intérêt
Articles

Les actions suisses resteraient à la traîne si les taux d’intérêt augmentaient fortement

Les banques centrales ne relèvent les taux d’intérêt que très prudemment. Une forte hausse de l’inflation n’est pas en vue. Mais qu’en serait-il si la Banque nationale suisse relevait beaucoup plus fortement les taux d’intérêt? Quelles en seraient les conséquences pour les actions et obligations suisses?

En Suisse, les taux d’intérêt sont aussi déterminés par l’évolution des taux et de l’économie à l’étranger. Une hausse des taux ne concernant que notre pays serait par conséquent très improbable. Mais pour montrer comment les titres d’un portefeuille suisse classique se comporteraient face à une envolée des taux, nous supposons un scénario de forte croissance économique mondiale sur les 5 prochaines années, incitant les banques centrales à durcir leur politique monétaire. En pareil contexte, la BNS relèverait progressivement son taux directeur d’environ 2 points de pourcentage – donc bien plus énergiquement que dans notre scénario de base.

Les actions suisses profitent moins d’une hausse des taux d’intérêt que les actions étrangères

Dans un scénario de forte croissance et malgré l’augmentation des taux, le CHF se déprécierait nettement sous l’effet du besoin réduit de «valeurs refuges». Les actions étrangères et plus cycliques surperformeraient, avec des rendements plus élevés que dans le scénario de base d’environ 2 points de pourcentage par an selon estimations – contre 1 point de pourcentage seulement pour les actions suisses.

rendement-des-actions-et-obligations-par-scénario-de-taux

La croissance profite le plus aux actions

Rendements annuels moyens en monnaie locale attendus sur 2018–2022 par scénario, en %
Source: Credit Suisse

Le rendement des obligations diminue avec la hausse des taux d’intérêt

Les rendements obligataires pâtiraient quant à eux d’une hausse des taux. Seuls les emprunts d’État de la zone euro dégageraient de meilleurs résultats que dans le scénario de base en cas d’envolée des taux puisque les coupons supérieurs surcompenseraient les pertes sur cours. Les obligations de la Confédération seraient en revanche particulièrement affectées.

Les fonds immobiliers suisses devraient se comporter de manière similaire aux actions, tandis que les placements directs ne progresseraient que peu par rapport au scénario de base malgré l’accélération de l’expansion économique.

Dans un contexte de croissance plus soutenue et de hausse des taux, les actions étrangères semblent donc extrêmement attrayantes, surtout en raison de l’affaiblissement prévisible du CHF.

En savoir plus sur les effets de l’évolution des taux d’intérêt sur l’économie et les ménages

Télécharger au format PDF This link target opens in a new window