Rente ou capital? La décision est essentielle
Articles

Rente ou capital? La décision est essentielle

Capital, rente ou formule mixte? Le planificateur financier Massimiliano Tagliabue vous dit à quel moment il est indiqué de se pencher sur la planification de sa retraite et quels sont les casse-tête.

Les perspectives de l’AVS sont moins certaines qu’il y a dix ou 20 ans. Le 2e pilier gagne d’autant plus en importance. Déjà un tiers des retraités optent pour le versement d’un capital – ces gens font-ils le bon choix?

Cela dépend toujours de la situation individuelle. De la situation familiale ou de la santé, par exemple. Les personnes ayant une très longue espérance de vie font mieux de choisir une rente. Il en est de même pour les gens très prudents qui, en percevant régulièrement une rente jusqu’à la fin de leur vie, n’ont pas à s’inquiéter de savoir si l’argent suffira. Ils n’ont pas non plus à se soucier de la gestion de la fortune. Nombreux sont ceux qui choisissent une formule mixte. Une rente combinée à celle de l’AVS constitue une base stable, mais le versement de capital offre également une certaine liberté de mouvement et permet de réduire les impôts.

Cependant...

... les célibataires sont davantage intéressés à un versement de capital pur. Ils ont ainsi la possibilité de léguer, en cas de décès, le capital à un tiers. En général, le versement d’un capital offre plus de liberté, le bénéficiaire étant libre de disposer de l’argent comme il l’entend.

Le thème est moins simple qu’il n’y paraît à première vue.

La plupart des gens sous-estiment la problématique. Chaque cas est différent. Tout dépend de la situation familiale, incluant les aspects successoraux et l’âge des enfants et du conjoint, des conditions de logement, de l’état de santé et des retombées fiscales. Aussi, de nos jours, de plus en plus de gens vivent en concubinage. Il n’y a alors aucune loi qui s’applique, et tout dépend du règlement de la caisse de pension respective.

Nous conseillons de procéder à 50 ans à une première planification et de faire le point sur la situation. À ce moment-là, il est encore possible de prendre des décisions.

Massimiliano Tagliabue

Qu’est-ce que vous conseillez?

Il faut une analyse précise, puis une planification financière individuelle, de préférence avec un expert qui connaît les dispositions légales et les lois fiscales et sait auxquels des points des règlements des caisses de pension on doit prêter attention.

De nombreuses caisses de pension exigent que je les informe jusqu’à trois ans avant le départ à la retraite si je souhaite le versement d’un capital. À quel moment dois-je commencer ma planification?

La plupart des gens s’occupent malheureusement trop tard de leur départ à la retraite et manquent alors des opportunités. Lorsque quelqu’un vient nous voir à 64 ans, il est difficile de trouver une solution optimale. Nous conseillons de procéder à 50 ans à une première planification et de faire le point sur la situation. À ce moment-là, il est encore possible de prendre des décisions.

Quelles expériences faites-vous?

Dans la plupart des cas, les gens ont beaucoup de questions – mais sont, en règle générale, mal préparés. Ce qui est frappant, c’est le fait que beaucoup ne font pas de budget au cours de leur vie active. Il s’avère d’autant plus difficile pour ces personnes d’estimer les moyens dont ils auront besoin à l’âge de la retraite. Beaucoup de gens sont convaincus que les besoins sont largement inférieurs, étant donné qu’on est vieux.

Et puis, il y a de mauvaises surprises.

Nous démontrons qu’on a besoin de réserves, pour le médecin et le dentiste ou pour les rénovations dans le cas des logements en propriété. Souvent, les gens un peu plus âgés utilisent une partie du capital pour amortir leur hypothèque, en oubliant qu’ils ont néanmoins besoin de réserves. Certains ne pensent pas non plus au fait que, concernant une hypothèque, la question de l’admissibilité n’est plus la même lorsque le revenu diminue à l’âge de la retraite. De plus, c’est justement la génération actuelle de retraités qui s’offre au début des rêves onéreux tels qu’un voyage autour du monde.

Comment puis-je calculer la rente?

La première étape consiste à établir un bilan de la situation actuelle. Différentes simulations permettent de présenter les solutions basées sur une rente, sur une formule mixte ou uniquement sur le versement d’un capital. À l’aide de chiffres concrets, la personne concernée voit pendant combien de temps elle reçoit combien d’argent – et de quelle façon elle devra éventuellement adapter ses conditions de vie. Cela est très utile.