-obligations-catastrophes-sont-fortement-rémunérées
Articles

Dommages record en 2017: les obligations catastrophes ont-elles retrouvé leur attrait?

Les obligations catastrophes ont enregistré une mauvaise performance en 2017. Néanmoins, après les ravages des ouragans qui ont déferlé ces derniers mois, elles suscitent à nouveau un intérêt accru, surtout auprès des Family Offices et des investisseurs professionnels. En effet, les primes de risque versées sur les obligations catastrophes sont élevées.

Les obligations catastrophes sont des titres qui représentent une assurance indirecte contre les dommages causés par les forces de la nature. Ces obligations ont été fortement malmenées par les catastrophes naturelles survenues aux États- Unis cette année. Après les récentes chutes de leurs cours, constituent-elles un bon placement anticyclique?

Il n’y a rien de nouveau au fait qu’il existe des écarts entre les risques objectifs et ceux qui sont perçus de manière subjective. Après de longues périodes sans fléaux, nous sous-estimons souvent le risque objectif. À l’inverse, nous le surestimons généralement juste après la survenance de dommages. Ce comportement permet aux assureurs de vendre des primes supérieures à la moyenne dans le sillage immédiat de catastrophes et de compenser ainsi une partie de leurs frais liés aux risques.

Selon les estimations, les ravages causés par les catastrophes naturelles jusqu’ici devraient faire de 2017 une tragique année record, comme le montre l’illustration suivante.

les-dommages-causés-par-les-catastrophes-naturelles-seront-probablement-élevés-en-2017

Dommages assurés dans le monde à la suite de catastrophes naturelles, par an (En mrd. USD)

Sources: Aon, Swiss Re (Sigma)

Nombreux événements dévastateurs en 2017

25.08.2017: Ouragan Harvey (cat. 4)
06.09.2017: Ouragan Irma (cat. 4)
07.09.2017: Séisme de magnitude 8,1 au Mexique
19.09.2017: Séisme de magnitude 7,1 au Mexique
20.09.2017: Ouragan Maria (cat. 5)

Sur le marché de la réassurance de choses aux États-Unis, les ouragans constituent le risque majeur, car les valeurs assurées sont fortement concentrées dans les régions qui sont le plus souvent frappées. S’agissant des catastrophes naturelles, 2017 compte parmi les années les plus dévastatrices depuis le début des relevés.

Le volume des dommages assurés n’a pas encore été établi définitivement, mais il ne fait aucun doute que 2017 sera l’une des années les plus chères pour les assurances – si ce n’est la plus chère.

Les primes de risque sur les obligations catastrophes ont augmenté

En conséquence immédiate des récents dommages climatiques, les primes des assurances concernées ont fortement augmenté. De ce fait, les obligations catastrophes semblent offrir des opportunités de positionnement avantageuses, avec des primes de risque décorrélées attractives.

Pour les investisseurs qualifiés qui connaissent les risques spécifiques de ces obligations catastrophes, ces primes de risque méritent réflexion.