Dette privée: le financement par crédit en tant que classe d’actifs
Articles

Défier la volatilité par des placements sur les marchés du crédit privé

L’environnement de marché volatil actuel met les investisseurs institutionnels sous pression. Avec un profil de rendement intéressant et des risques prévisibles, les marchés du crédit privé semblent être une solution alternative bienvenue. Quelles opportunités offre cette classe d’actifs?

Si les marchés du crédit privé se concentraient initialement sur les petites et moyennes entreprises, ils ont connu une forte croissance ces derniers temps. Rien qu’au cours des dix dernières années, les crédits privés aux entreprises ont triplé pour atteindre plus de 800 milliards de dollars1. Depuis 2008, les rendements annuels (9% en moyenne) sont nettement supérieurs à ceux des marchés publics.

Utiliser la dette privée en période de volatilité

Dans l’environnement de marché volatil actuel, les crédits privés constituent une bonne alternative pour les emprunteurs et leurs sponsors, ainsi que pour les investisseurs institutionnels. Compte tenu du risque d’exécution plus élevé, c’est-à-dire d’une éventuelle perte de valeur des transactions commerciales due à des retards dans les ordres, les bailleurs de fonds sur les marchés des crédits syndiqués à grande échelle se tournent de plus en plus vers les marchés du crédit privé. En effet, en raison de leurs taux d’intérêt variables, ils impliquent un risque de taux d’intérêt plus faible et la possibilité d’obtenir un rendement plus élevé.

Le besoin de financements sûrs en période de turbulences est encore souligné par le fait qu’environ deux tiers du volume des crédits au premier trimestre 2022 étaient liés à des activités de fusions et acquisitions (M&A) et de buy-outs par effet de levier. À cela s’ajoute le fait que le nombre de défauts de paiement est resté faible l’année dernière, malgré la hausse de l’inflation, les goulets d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement ainsi que les taux d’intérêt élevés. Une augmentation du taux de défaut est certes à prévoir pour les trimestres à venir, mais elle devrait plutôt concerner les entreprises des secteurs cycliques.

L’évolution du financement par crédit privé

Dès la crise du coronavirus en 2020, une forte augmentation de la demande de crédits privés a pu être observée de la part d’emprunteurs importants et de qualité, à la recherche de flexibilité et de sécurité dans leur financement. Il n’est donc pas surprenant que les marchés du crédit privé soient devenus une constante fixe dans les portefeuilles de nombreux investisseurs institutionnels également.

Or pourquoi le marché du crédit privé a-t-il connu une telle évolution ces dernières années? D’une part, la crise économique mondiale de 2007 s’est avérée être une période de forte volatilité pour le marché des crédits consortiaux. Lors de la reprise économique qui s’en est suivie, ce marché a pris de l’ampleur, car le besoin en capitaux des grandes entreprises sans notation «investment grade» devait être couvert. Toutefois, les petites entreprises ne disposaient pas d’une telle option de financement auprès de banques à faible capital. Par conséquent, le crédit privé aux entreprises s’est développé comme source alternative de financement.

Dette privée: croissance du marché des leveraged loans

Taille du marché institutionnel des leveraged loans

Source: Credit Suisse, S&P LCD
Dernières données au: 31 juillet 2022

Les données ont toutes été obtenues à partir d’informations accessibles au public, de données développées en interne et d’autres sources tierces considérées comme étant fiables. Le Credit Suisse n’a pas tenté de vérifier de manière indépendante les informations obtenues de sources publiques et tierces et ne saurait fournir quelque assurance ou garantie que ce soit quant à l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité de ces informations.

La convergence des marchés de la dette privée et publique qui a suivi ces évolutions s’est poursuivie avec l’effondrement des prix de l’énergie en 2015. Les entreprises du secteur de l’énergie se sont vues confrontées à une baisse de l’intérêt des investisseurs. La difficulté croissante d’émettre des titres de créance de premier et de second rang a incité les emprunteurs et leurs sponsors à placer ceux-ci auprès de bailleurs de fonds privés. Dès lors, les crédits privés s’étaient établis, notamment pour les financements de second rang et ceux de type mezzanine.

La dette privée devrait rester attrayante

fonds que pour les investisseurs. En comparaison avec les crédits consortiaux, ils permettent d’immobiliser du capital et d’appeler des fonds afin que les bailleurs de fonds privés puissent évaluer le risque sur différents cycles. Ce capital immobilisé offre une stabilité, car aucune sortie de capitaux n’a lieu. De même, le risque peut être tarifé en période de volatilité du marché et lorsque celui-ci est favorable aux emprunteurs. Cela peut par exemple constituer une opportunité prometteuse pour les caisses de pension et les fondations dont la base de capital peut supporter son immobilisation et qui visent des primes d’illiquidité.

Qui plus est, un groupe plus restreint de bailleurs de fonds permet un meilleur contrôle et une procédure plus rigoureuse pour l'émission. Un meilleur accès à l’expertise de due diligence et un traitement rapide des affaires sont également assurés. En outre, les fonds de crédits directs permettent de négocier des conditions clés et des prix intéressants grâce à une relation directe entre les bailleurs de fonds et les emprunteurs.

Compte tenu de ces caractéristiques et de la demande continue des investisseurs pour de meilleures opportunités de rendement et des capitaux stables et rapides en complément des marchés publics, l’évolution en direction d'une convergence des marchés de la dette privée et publique devrait durer assez longtemps, renforçant ainsi l’attrait de la classe d’actifs de la dette privée.

Vous désirez en savoir plus sur ce sujet?

Convenir d’un entretien de conseil