Le 3e pilier, une triple économie
Articles

Le 3e pilier, une triple économie

La prévoyance individuelle volontaire a pour objectif de compléter les prestations des 1er et 2e piliers pour couvrir des besoins individuels, comme le maintien de votre niveau de vie habituel à la retraite. Avec la prévoyance liée (pilier 3a), vous pouvez aussi réduire énormément vos impôts. Il suffit de prendre en compte les points suivants.

Aujourd’hui, la plupart des gens mènent une retraite active: ils vont au concert, s’offrent de bons repas, suivent des cours ou parcourent le monde. Or, pour réaliser tous ces projets à la retraite, les rentes de l’AVS et des caisses de pension sont souvent insuffisantes. La prévoyance individuelle volontaire à l’aide du pilier 3a prend donc de plus en plus d’importance. C’est pourquoi l’État suisse encourage, par des incitations fiscales, la constitution responsable d’un capital de vieillesse.

Le principe de l’avantage fiscal est simple: les personnes actives peuvent verser, chaque année, un montant déterminé dans le pilier 3a, qui sera alors déduit du revenu imposable. En 2019, le montant déductible était de 6826 CHF maximum pour les personnes actives avec caisse de pension et, pour les personnes actives sans caisse de pension, de 20% du revenu net du travail, au maximum 34 128 CHF. Vous réduisez ainsi vos impôts sur le revenu et profitez en outre du fait que l’avoir issu du 3e pilier n’est pas assujetti à l’impôt sur la fortune. Les intérêts et revenus survenant pendant la durée de placement ne sont pas imposables. Le capital de prévoyance n’est imposé qu’au moment de son retrait, mais à un taux réduit.

Une planification prévoyante permet de réduire énormément ses impôts avec le pilier 3a.

Optimisation du potentiel d’économies

Vous pouvez ainsi réduire trois fois vos impôts: lors du versement, pendant la durée et lors du retrait de l’avoir du pilier 3a avec une imposition réduite grâce à un échelonnement avantageux des retraits. Mais il convient d’observer les points suivants:

  • Fiscalement, il est plus intéressant de verser des montants dans le pilier 3a les années où les revenus sont les plus importants, notamment pour les couples mariés avec deux salaires qui peuvent déduire deux fois le montant maximum. Car chaque actif soumis à l’AVS peut verser tous les ans une somme limitée sur son compte de prévoyance 3e pilier personnel. Particularité suisse: la réduction d’impôt par franc versé varie selon le canton et la commune.
  • Plus le capital retiré pendant une période fiscale donnée est important, plus il est taxé. Vous pouvez éviter cela en ouvrant plusieurs comptes de prévoyance 3e pilier. Il est alors possible de retirer le capital de vieillesse de manière échelonnée, sur plusieurs années (à partir de cinq ans avant l’âge de la retraite AVS). Vous profitez de cette façon d’un taux d’imposition inférieur et d’une plus grande flexibilité pour retirer vos avoirs. Mais l’exception confirme la règle: il existe entre-temps plusieurs cantons qui appliquent, peu importe le montant, le même taux d’imposition à l’ensemble de la fortune de prévoyance.
  • L’avantage fiscal n’est accordé sur l’année qu’aux versements sur le pilier 3a effectués avant le 31 décembre. Effectuer rétroactivement des versements pour les années passées est impossible, contrairement au cas des caisses de pension.

L’important est d’évaluer le pilier 3a en considérant la situation générale de prévoyance, avec l’AVS, la caisse de pension, le reste de la fortune et tous les engagements. Cette analyse s’avère généralement complexe, et il est préférable de se faire conseiller par un spécialiste.