Il existe de bonnes raisons de miser sur une croissance économique au cours du second semestre
Articles

Entretien avec James Sweeney: le creux de la récession sera atteint au mois de juin

La récession mondiale devrait bientôt avoir atteint son point le plus bas et un nouveau rebond de la croissance économique paraît probable au second semestre. À court terme, cependant, les investisseurs devront faire face à un risque accru de déflation.

La profonde récession sera suivie d’une lente reprise

La pandémie de coronavirus a une profonde incidence dans le monde entier. Dans le monde entier, les mesures prises pour lutter contre le virus ont vu des économies entières plonger dans une profonde récession en un très court laps de temps. Au total, le PIB mondial devrait enregistrer un recul de de 3,5% en 2020.

Mais il y a aussi des nouvelles positives. «Nous pensons que le creux de la vague devrait être atteint en mai ou en juin», indique ainsi James Sweeney, chef économiste et Regional CIO Americas du Credit Suisse. La reprise devrait toutefois prendre beaucoup de temps. L’entretien aborde la question de savoir combien de temps il faudra pour que le PIB mondial renoue lentement avec le niveau qui était le sien avant la crise et quel impact la crise a effectivement sur les relations commerciales internationales et la mondialisation.

Entretien avec James Sweeney, chef économiste et Regional CIO Americas au Credit Suisse

James Sweeney aborde en entretien la question de savoir quand la récession sera surmontée et évoque ce à quoi les investisseurs doivent se préparer. (enregistrement audio exclusivement disponible en anglais)

By accessing the videos and/or podcasts in this page, you hereby consent to Credit Suisse disclosing your full IP address to YouTube and/or SoundCloud for the purpose of enabling you to view or listen to the content hosted in those platforms. These third party platforms are not operated or monitored by Credit Suisse, and your IP address and any other personal data collected, processed or stored by these third party platforms will be subject to their own privacy policies, and Credit Suisse will not be responsible for their treatment of personal data.

À court terme, la crise accroît le risque de déflation

Pour les investisseurs, la question qui se pose actuellement est de savoir si les mesures de soutien engagées par les gouvernements et les banques centrales conduiront, à l’avenir, à un accroissement de l’inflation. À court terme, c’est cependant le contraire qui devrait se produire, estime James Sweeney. «On constate, pour l’heure, l’existence d’une pression désinflationniste et, par là même, d’un risque de déflation persistante». Découvrez dans la vidéo à partir de quel moment les taux d’inflation devraient se reprendre et les raisons pour lesquelles il est encore trop tôt pour évaluer avec précision l’évolution qui sera la leur à long terme.

Vous avez des questions sur ce thème?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.