Innovatrices et flexibles. Les entreprises suisses résistent aux crises.
Articles

Innovatrices et flexibles. Les entreprises suisses résistent aux crises.

L’économie helvétique se sort relativement bien de la crise du COVID-19. Cela est dû, entre autres, au fait que les entreprises suisses ont tiré les bonnes leçons de l’épisode d’appréciation du franc. Elles mettent l’accent sur la qualité et l’innovation, assurant ainsi des exportations suisses résistantes aux crises.

Exportations suisses: les entreprises misent sur la qualité plutôt que sur la guerre des prix

Après l’abandon du taux plancher entre le franc suisse et l’euro le 15 janvier 2015, le scénario d’une déflation, d’une crise des ventes, d’une récession et d’un chômage de masse semblait vraisemblable. Avec le recul, il ne s’est heureusement pas concrétisé. L’économie suisse s’est à nouveau épanouie, ce que l’évolution du SMI a bien reflété. Depuis janvier 2015, le SMI a progressé en moyenne de 7,6 pour cent par an, surperformant d’ailleurs l’évolution du DAX et de l’Euro Stoxx 500 sur la même période.

Comment l’économie suisse a-t-elle pu supporter un tel choc et en sortir renforcée? Les entreprises suisses se sont adaptées relativement rapidement à l’évolution des conditions-cadres. L’appréciation du franc suisse était déjà un vrai casse-tête pour l’économie nationale avant 2015. Les entreprises suisses ne s’engageaient pas dans une guerre des prix avec l’étranger et misaient plutôt sur la qualité. Les parts de marché se sont déplacées vers les biens plus coûteux et de meilleure qualité. Bien que le franc suisse se soit fortement apprécié de 1996 à 2015, il est intéressant de constater que les chiffres d’affaires à l’exportation ont plus que doublé sur la même période.

Croissance des exportations suisses

Exportations suisses: doublement du chiffre d’affaires

Exportations et indices de taux de change nominaux par rapport au CHF (1996 = 100)
Source: BNS, SECO, Fluctuations des taux de change et composition qualitative des exportations, 07.09.2017

Surmonter une crise grâce à des innovations

C’est justement dans les périodes d’incertitude comme cette année que les entreprises innovantes et flexibles montrent leur grande résistance aux crises. La Suisse se distingue par l’esprit d’innovation qui règne dans son secteur économique, par une part élevée d’emplois à haute intensité de connaissances et par d’importantes dépenses de recherche et de développement dans le secteur privé.

Ainsi, le fabricant d’ascenseurs et d’escaliers roulants Schindler a fait de nécessité vertu et contribué activement à la lutte contre la propagation du virus. L’entreprise propose désormais des solutions efficaces pour sécuriser et désinfecter ses ascenseurs et escaliers roulants.

Les exportations suisses se redressent rapidement en comparaison internationale

La Suisse a relativement bien surmonté la crise du coronavirus jusqu’à présent. Cet été, les exportations suisses ont reflété le net rebond des principaux marchés de débouchés et ont encore progressé en août pour retrouver leur niveau d’avant la crise Mais tous les secteurs n’en ont pas bénéficié. Tandis que le commerce extérieur se montrait très dynamique dans l’industrie chimico-pharmaceutique, la reprise a été plus lente dans l’industrie automobile et l’horlogerie. Le ralentissement de la croissance mondiale prévu pour les prochains mois devrait encore renforcer cette dernière tendance. C’est l’une des raisons pour lesquelles les investisseurs doivent se préparer à une croissance modérées mais positives pour 2021. En comparaison internationale, la Suisse est mieux placée que d’autres économies.

Entreprises suisses: l’économie suisse se redresse

Entreprises suisses: reprise de l’économie suisse en comparaison mondiale

Reprise de l’économie suisse par rapport aux États-Unis, à l’Europe et au Royaume-Uni au 09.09.2020 et prévisions jusqu’en 2022
Dernières données: 09.09.2020
Source: Credit Suisse AG

Les placements dans des entreprises suisses devraient continuer à être rentables

Par ailleurs, la BNS a décidé de maintenir inchangé son cours actuel. Elle reste disposée à intervenir sur le marché des devises et laisse son taux directeur à -0,75%. Les taux d’intérêt sur les emprunts d’État restent ainsi proches de leurs planchers historiques, ce qui accroît l’attractivité relative des obligations d’entreprise. Étant donné que les taux de défaillance devraient augmenter pour les obligations à haut risque, nous favorisons les titres de bonne solvabilité.

Le marché suisse a connu une évolution inférieure à la moyenne au cours des trois derniers mois, même si les bénéfices des entreprises semblent robustes. Les actions suisses paraissent toujours attrayantes dans le contexte d’incertitude actuel. Outre les valeurs de la santé, les matériaux de construction offrent des opportunités. Ce petit sous-segment du secteur des matériaux convainc et devrait profiter plus que la moyenne de futurs projets d’infrastructures.

Vous avez des questions à ce thème?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.