supertrend-infrastructure-les-actions-d’infrastructure-représentent-une-opportunité
Articles

Actions d’infrastructure: un potentiel de hausse malgré des obstacles

Le Credit Suisse Supertrend «Infrastructure – Combler le fossé» a subi diverses turbulences en 2018. La réunion du G20 en Argentine aurait dû replacer les infrastructures au centre de l’attention mondiale. Les actions d’infrastructure apparaissent intéressantes.

Supertrend «Infrastructure»: une baisse de forme en 2018

L’année 2018 a été difficile pour les actions d’infrastructure marquées par une baisse en termes absolus et une sous-performance par rapport aux marchés d’actions. Deux raisons expliquent cette performance mitigée:

D’abord, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ont pesé sur le sentiment des investisseurs à l’égard des entreprises des secteurs de la construction et des matériaux de construction, secteurs qui regroupent des sociétés mondiales dépendantes de la libre circulation des produits.

Deuxièmement, la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis et dans certains pays asiatiques a majoré les coûts de financement des projets d’infrastructure. Les risques de report, voire d’annulation dans le cas des plus grands projets, s’en trouvent accrus.

l’indice-msci-infrastructure-est-supérieur-aux-taux-d’intérêt-américains-à-10-ans

L’indice MSCI Infrastructure est supérieur aux taux d’intérêt américains à 10 ans

Dernières données au: 07/11/2018.
Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucunement une garantie de résultats actuels ou futur.
Source: Bloomberg, Credit Suisse

Les actions d’infrastructure offrent une opportunité d’achat

Malgré les vents contraires, les fondamentaux sous-jacents du thème des infrastructures restent inchangés: les marchés développés sont contraints de renouveler leurs réseaux de transport, d’électricité, d’eau potable et de télécommunications. Les marchés émergents, par contre, doivent lancer de nouveaux projets pour accélérer leur développement économique.

Le Global Infrastructure Hub du G20 continue de prévoir que le déficit d’infrastructures mondial, qui mesure l’écart entre les besoins et les développements prévus aux niveaux d’investissement actuels, atteindra 15 000 milliards de dollars américains d’ici 2040. C’est pourquoi le repli des actions d’infrastructure de cette année est considéré comme une opportunité d’achat. Plusieurs catalyseurs devraient renouveler l’intérêt des investisseurs pour cette thématique l’an prochain.

3 catalyseurs possibles dans le domaine des infrastructures en 2019

  1. Une des trois priorités de la réunion du G20 en Argentine, «l’infrastructure pour le développement», a placé ce thème au centre de l’attention mondiale. Au niveau national, les pays se concentrent sur des thèmes apparentés tels que le logement abordable en Allemagne, les réseaux 5G aux États-Unis et en Chine et les transports au Mexique.
  2. Une loi bipartisane sur les infrastructures pourrait constituer une victoire facile pour un congrès américain divisé, le Parti démocrate ayant déjà exprimé son appui pour un tel programme. En exerçant un contrôle fiscal plus serré, la Chambre des représentants, désormais contrôlée par les démocrates, pourrait en outre freiner les dépenses excessives de l’administration et apaiser ainsi les craintes de nouvelles augmentations des taux.
  3. Un éventuel accord commercial entre les États-Unis et la Chine aurait pour effet d’améliorer les perspectives de croissance économique et d’éliminer un facteur majeur d’incertitude pesant sur les projets d’infrastructure.