énergies-renouvelables-et-eau-profitent-de-la-tendance-aux-investissements-dans-les-infrastructures
Articles

Le boom des infrastructures booste les investissements dans l’eau et l’énergie

Les gouvernements investissent dans les infrastructures publiques pour relancer la croissance. Les infrastructures de transport sont souvent la priorité numéro un. Toutefois, c’est dans les secteurs de l’énergie et de l’eau que les montants investis sont les plus élevés. La tendance est par exemple aux énergies renouvelables. Mais d’autres secteurs aussi sont intéressants pour les investisseurs.

Le secteur de l’énergie a connu des bouleversements profonds ces dernières années en raison de l’évolution de la réglementation. Citons par exemple le cas des normes écologiques qui mettent davantage l’accent sur les énergies propres. Selon Bloomberg New Energy Finance (BNEF), environ 4,4 billions de dollars devraient être injectés dans la création de nouvelles capacités de production d’électricité dans les dix ans à venir dans le monde.

Sur ce montant, près de 2,3 billions de dollars devraient être investis rien qu’en Asie, où l’accent est mis sur les énergies renouvelables. L’utilisation accrue d’énergies renouvelables devrait faire grimper les dépenses pour l’aménagement des infrastructures de réseaux électriques et le développement de leur interconnexion et ouvrir des perspectives dans le domaine du stockage par batteries.

La Commission européenne prévoit par exemple de relier les réseaux énergétiques européens, d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement en énergie et de contribuer au développement durable en intégrant des sources d’énergies renouvelables dans l’ensemble de l’UE. Elle a mis 5,4 milliards d’euros à disposition pour le projet d’infrastructures énergétiques transeuropéennes d’ici 2020.

Aux États-Unis, il manque des milliards pour les infrastructures énergétiques

L’Afrique, qui concentre selon les estimations 10% des ressources mondiales en hydrocarbures, représente pour l’industrie pétrolière un fort potentiel qui reste toutefois relativement mal exploité. D’après une analyse de Bloomberg, des investissements potentiels à hauteur de 42 milliards de dollars américains dans les dix prochaines années pourraient permettre une hausse des capacités de raffinage de 1,7 million de barils par jour.

Aux États-Unis, le président Trump a signé des décrets présidentiels visant à développer les pipelines Dakota Access Pipeline et Keystone XL, pour un coût de 3,7 milliards de dollars. En raison de la hausse de la demande, de capacités insuffisantes et de la vétusté de certaines installations, les États-Unis vont par ailleurs accroître leurs investissements dans les infrastructures énergétiques.

Selon les estimations de l’American Society of Civil Engineers (ASCE), il reste cependant un écart de financement considérable de 177 milliards de dollars pour couvrir les besoins nationaux en infrastructures énergétiques d’ici 2025. Les efforts de l’administration Trump pour déréglementer le secteur de l’énergie devraient représenter un catalyseur essentiel pour les futures dépenses.

des-investissements-importants-dans-énergie-et-eau

Investissements dans la production d’électricité (en billions de dollars américains)

Source: Bloomberg New Energy Finance, Credit Suisse

L’accès à l’eau ne va pas de soi

L’eau est une autre ressource essentielle qui nécessite des infrastructures. Parmi les secteurs économiques, l’agriculture reste le premier consommateur d’eau avec 69%, suivie de l’industrie (19%) et des collectivités communales (12%) d’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

La croissance de la population mondiale accentue les problèmes relatifs à l’assainissement de l’eau et à la raréfaction des ressources en eau. D’après les prévisions de l’OCDE, le nombre de personnes vivant dans des régions touchées par une forte pénurie d’eau va croître pour atteindre quatre milliards d’ici 2050. L’approvisionnement en eau constitue un défi majeur à l’échelle mondiale mais peut aussi être vu comme une forte opportunité d’investissement.

Les énergies renouvelables devraient largement profiter de cette tendance

Outre les organisations gouvernementales, les fournisseurs seront de plus en plus souvent appelés à construire des infrastructures hydrauliques durables. Ainsi, la Chine prévoit actuellement des investissements d’environ 330 milliards de dollars américains dans ce domaine. Aux États-Unis, les coûts de remise en état de conduites vétustes et qui fuient et de couverture des besoins en infrastructures d’approvisionnement en eau potable atteindront au moins 1 billion de dollars dans les 25 prochaines années selon l’ASCE.

Les fournisseurs de gaz et d’électricité, les énergies renouvelables, les installations de production d’électricité, les pipelines de transport et de distribution ainsi que les réseaux intelligents (smart grids) devraient être les principaux bénéficiaires de ces investissements.