Investir dans les marchés émergents: risques et perspectives de rendement
Articles

Investir dans les marchés émergents: risques et perspectives de rendement

Faut-il investir dans les pays émergents? Il incombe à chaque investisseur de répondre à cette question en fonction de sa situation. Les possibilités de rendement sont souvent élevées, mais il est indispensable de bien les évaluer par rapport aux risques.

Les marchés émergents sont considérés comme des pays en plein essor. Leur potentiel de croissance est nettement supérieur à celui des pays avancés, dont la progression conjoncturelle est désormais lente. Leur industrialisation dope le produit intérieur brut et leur population augmente, de sorte qu'ils possèdent suffisamment de main d'œuvre et que les coûts salariaux restent bas. En conséquence, les entreprises peuvent produire à des conditions avantageuses et réaliser d'importants bénéfices.

En outre, la croissance démographique stimule la consommation, car la jeune génération a soif de produits d'usage quotidien et de luxe. Ce phénomène est particulièrement flagrant en Chine. Et les entreprises qui produisent les biens de consommation ne sont pas les seules à profiter de cette situation. La consommation soutient également la croissance économique du pays de manière générale.

Les rendements et les taux d'intérêt élevés des marchés émergents attirent les investisseurs

La croissance économique a des répercussions sur les marchés financiers. Il est possible de dégager des rendements élevés en bourse. Les taux des emprunts d'État sont nettement supérieurs eux aussi car les gouvernements comme les entreprises ont, du fait de leur croissance, des besoins en capitaux bien plus importants que de nombreux pays industrialisés. Toutefois, leurs ratings de crédit sont inférieurs.

Il est donc tout à fait compréhensible que les investisseurs souhaitent participer au boom des pays émergents. Les particuliers peuvent investir dans des actions ou des obligations. Une autre possibilité consiste à opter pour des fonds qui se concentrent sur des placements correspondants ou qui répliquent un indice de marchés émergents. Bon nombre de ces pays se sont largement ouverts aux investisseurs étrangers au cours des dernières années.

Les investissements dans les marchés émergents comportent des risques

Ce faisant, il faut impérativement tenir compte des dangers. En effet, si les rendements sont nettement supérieurs dans les marchés émergents, les risques le sont aussi, comme dans tous les pays en développement. L'une des raisons en est l'évolution politique, qui est souvent en retard sur la croissance. Cela peut créer une instabilité politique et économique qui empêche la poursuite du développement et menace la sécurité juridique. Dans le pire des cas, des entreprises peuvent être nationalisées et les actionnaires expropriés.

En outre, à la différence des économies plus développées, les pays émergents disposent d'un marché moins transparent. Ils imposent moins de prescriptions aux entreprises. Les directives spécifiant quelles informations celles-ci doivent communiquer aux actionnaires sont très variables. Il peut ainsi arriver que les investisseurs ne reçoivent pas toutes les données importantes leur permettant de déterminer de manière sérieuse s'il est judicieux d'acheter ou de vendre le titre en question.

Le risque de change peut réduire de rendement

Il ne faut pas non plus négliger le risque de change ni l'inflation. Une perte de contrôle de cette dernière peut étouffer la croissance. Certes, les gouvernements tentent de maintenir la stabilité de leur monnaie, mais les devises fluctuent fortement dans les pays émergents. Au Venezuela, le taux de renchérissement a tellement augmenté l'année dernière que même le papier toilette est devenu un produit rare.

En cas de dépréciation de la monnaie, non seulement la croissance ralentit mais la valeur effective du placement diminue. Bien sûr, les investisseurs peuvent couvrir les risques de change, ce qui peut être judicieux dans le cas d'emprunts dans ces marchés par exemple, mais cette démarche est onéreuse et réduit le rendement.

Résumé: il faut bien soupeser les chances et les risques

Il incombe à chaque investisseur de déterminer lui-même, compte tenu de sa situation personnelle, s'il est judicieux de s'engager dans les marchés émergents. Il est possible d'y dégager des rendements plus élevés que dans le monde occidental. Toutefois, la croissance n'y est pas garantie et d'éventuelles pertes ne sont pas exclues. Cependant, en fonction de la stratégie de placement choisie, investir dans les marchés émergents peut permettre d'engager une partie du portefeuille dans des positions plus risquées à des fins de diversification.

Outre les obligations, le secteur des biens de consommation des marchés émergents peut présenter de l'intérêt. Mais il n'est pas obligatoire d'investir dans des sociétés locales. Des entreprises qui exportent dans ces pays peuvent elles aussi profiter du dynamisme de ces derniers.