Articles

Les fonds immobiliers offrent des opportunités intéressantes. Malgré le choc du Corona.

L’incertitude causée sur les marchés par la propagation du coronavirus n’a pas non plus épargné les placements immobiliers. Elle a entraîné de fortes turbulences. Les fonds immobiliers suisses se sont néanmoins redressés depuis. Ils devraient aussi continuer à offrir des rendements fiables aux investisseurs, notamment dans le segment résidentiel.

Les placements immobiliers se sont effondrés en raison du COVID-19

Le coronavirus a provoqué des corrections sur les marchés financiers qui dépassent nettement la crise financière de 2008 en termes de vitesse et d’intensité. Les investissements immobiliers suisses indirects n’y ont pas non plus échappé. Malgré ce repli, les fonds immobiliers suisses ont toutefois prouvé leurs qualités défensives. Le SPI, indice général des actions suisses, a baissé de 24% en l’espace d’à peine un mois, jusqu’au 17 mars, tandis que les fonds immobiliers et les actions immobilières suisses se montraient plus robustes avec un recul de 19 et de 20%.

Les fonds immobiliers en particulier ont profité d’une reprise plus rapide que le marché des actions. Toutefois, le rendement global des fonds immobiliers suisses et des actions immobilières est négatif depuis le début de l’année, mais bien moins que ceux des marchés internationaux des investissements immobiliers. Les titres immobiliers suisses ont donc dû profiter en cela d’un certain effet «Havre de paix».

La crise du corona a également provoqué un effondrement des placements immobiliers

Comparaison de l’évolution du rendement global des fonds immobiliers et des actions immobilières suisses
Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

Dernières données: 16.04.2020
Source: Datastream, Credit Suisse

Les fonds immobiliers récupèrent plus vite dans le segment résidentiel

Dans un premier temps, la forte correction consécutive à la crise du corona a touché de manière similaire une grande partie des différents titres immobiliers suisses cotés en bourse. Ainsi, les fonds immobiliers axés sur les immeubles commerciaux ont chuté entre le 19 février et le 17 mars 2020 de –18,8%, une perte de valeur équivalente à celle des fonds immobiliers résidentiels, qui, eux, ont reculé de –18,1%. Mais la crise devrait essentiellement laisser des traces profondes sur les marchés de l’immobilier commercial. Des conséquences lourdes sont en particulier à prévoir sur le marché consacré aux surfaces de commerce de détail et aux hôtels.

Le marché du logement locatif est également susceptible d’en souffrir à court terme mais des défaillances de paiement et des résiliations de contrat sont peu probables. La sécurité des flux de trésorerie est par conséquent particulièrement haute dans le segment des fonds immobiliers résidentiels. Cela se répercute aussi sur la bien meilleure performance de ce fonds par rapport aux fonds dans l’immobilier commercial et aux actions immobilières depuis le début de la correction due au COVID-19. Ainsi, les fonds immobiliers résidentiels ont montré une claire tendance à la reprise à partir de la seconde moitié du mois de mars.

Les fonds immobiliers résidentiels affichent une tendance à la hausse depuis la mi-mars

Ampleur de la correction dans les différentes classes d’actifs immobiliers
Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

Dernières données: 16.04.2020
Source: Datastream, Credit Suisse

Les fonds immobiliers suisses sont attrayants pour les investisseurs

La volatilité élevée inhabituelle du marché dans les placements immobiliers suisses devrait également se poursuivre au cours des prochaines semaines. À plus long terme, de nombreux arguments plaident toutefois en faveur de l’attractivité des titres immobiliers locaux. L’environnement actuel offre des opportunités d’achat intéressantes pour les investisseurs qui ont un horizon temporel de placement à long terme.

Les perspectives devraient être particulièrement intéressantes pour les fonds immobiliers suisses par rapport au benchmark global. Sur le court terme, le fait que les nouvelles émissions annoncées pour le deuxième semestre 2020 soient bien inférieures au niveau de l’année précédente devrait avoir un effet positif. Par ailleurs, les taux d’intérêts négatifs, qui ont été le principal moteur de la performance ces dernières années, devraient le rester pendant un certain temps, ce qui continue à soutenir les valeurs nettes d’inventaire (VNI). Dans l’ensemble, il faut s’attendre à ce que les fonds immobiliers plus défensifs, bien diversifiés géographiquement et axés sur le résidentiel obtiennent des résultats relativement bons. Il ne faut néanmoins pas s’attendre à des rendements de placement se situant entre 5 et 6%, comme c’était la norme ces dernières années.

Les fonds immobiliers suisses offrent un rendement stable

Rendement de placement des fonds immobiliers suisses cotés en bourse; VNI: valeur nette d’inventaire
Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent aucune garantie de résultats futurs.

Dernières données: 31.12.2019.
Source: Datastream, Credit Suisse

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003