Plans: À quoi un plan d’ensemble de qualité ressemble-t-il pour un appartement
Articles

Flexibilité, distances courtes, beaucoup de lumière. Le bon plan d’ensemble.

Les plans d’ensemble jouent un rôle décisif dans la recherche d’appartements et de maisons. Les outils d’analyse permettent de distinguer les bons plans d’ensemble des mauvais plans d’ensemble. Découvrez les facteurs qui influencent la qualité du plan d’ensemble et la manière dont vous pouvez reconnaître un bon plan d’ensemble.

La qualité des plans d’ensemble est mesurable

L’un des principaux critères de décision intervenant lors de la recherche de logement réside dans le plan d’ensemble. De nos jours, le recours à des outils et à des algorithmes d’analyse intelligents peut être utilisé pour évaluer de manière objective divers aspects de la qualité des plans d’ensemble. Il est ainsi possible de distinguer les bons et les mauvais plans d’ensemble en se fondant sur des caractéristiques quantitatives. Les acheteurs peuvent ainsi plus facilement comparer les objets entre eux. Ceci est d’autant plus important que les plans d’ensemble influent sur la fonctionnalité du logement.

Les besoins et les exigences pouvant varier d’une personne à l’autre en matière de surface habitable, il n’existe toutefois pas de plan d’ensemble parfait. Les familles, par exemple, accordent souvent de l’importance au fait que la cuisine soit grande, à ce que les chambres d’enfants soient lumineuses et à la qualité de séparation acoustique des pièces. Pour les jeunes célibataires, que l’on appelle également les yuppies, la valeur de représentativité de l’appartement et de la vue peut, en revanche, jouer un rôle plus important.

Les exigences diffèrent en matière de plans d’ensemble

Les résidents ont des exigences différentes en matière de plans d’ensemble

Pondération différente des facteurs internes du logement (avis d’experts) pour les appartements familiaux et les appartements pour yuppies

Source: Archilyse, Credit Suisse

L’utilisation de l’espace dépend de la structure du plan d’ensemble

Les plans d’ensemble fournissent des informations sur les utilisations possibles du logement. D’une manière générale, les types de plan d’ensemble peuvent être classés en deux catégories: de par sa structure même, le «plan d’ensemble déterminant» prescrit de lui-même la fonction des pièces. La taille des pièces ainsi que l’agencement et les relations qu’elles entretiennent entre elles ne permettent qu’un seul type d’utilisation. En revanche, dans le «plan d’ensemble ouvert», les pièces sont conçues de manière telle que la fonction puisse être choisie individuellement. Souvent, les pièces sont toutes de la même taille.

La connectivité constitue une autre caractéristique distinctive: soit le plan d’ensemble sépare les pièces les unes des autres, soit il les relie. Si le plan d’ensemble est arrangé comme une sorte de visite guidée, cela signifie que l’infrastructure du logement est de qualité. Les pièces les plus fréquemment utilisées sont directement reliées les unes aux autres et les distances courtes permettent une utilisation optimale de la surface. En revanche, si toutes les pièces partent d’une pièce centrale telle que le couloir, cela crée de longues distances. Parce que les distances doivent toujours être parcourues en passant par un point de jonction.

La connectivité détermine la qualité du plan d’ensemble

La connectivité détermine la qualité du plan d’ensemble de tout logement

À gauche: connectivité élevée, car les pièces fréquemment utilisées, telles que la cuisine et la salle à manger, sont directement reliées entre elles. Les chambres et les salles de bains sont également accessibles de manière directe, mais peuvent également être utilisées de manière autonome. Cela permet de protéger la sphère privée de chacun.

À droite: Connectivité limitée, car la liaison entre les pièces n’est possible que par le couloir, qui n’a, sinon, qu’une faible valeur d’utilisation.

Source: Archilyse

Les plans d’ensemble de qualité optimisent la lumière incidente dans le logement

Le plan d’ensemble influe également sur la luminosité du logement et, par là même, sur la sensation de bien-être, .car la qualité de l’éclairage exerce une forte influence sur notre psychisme. Ce facteur étant particulièrement important, les dimensions des fenêtres et les distances par rapport aux autres bâtiments sont déjà prescrites dans la réglementation sur les constructions. Lorsque l’orientation des pièces a été conçue de manière astucieuse, la lumière incidente peut être encore davantage maximisée. Le recours à des analyses de luminosité permet de faire des simulations de l’éclairage naturel. L’aménagement des balcons et l’ombrage des arbres doit, sur ce point, également être pris en compte.

L’exemple suivant montre que les chambres d’enfants orientées vers le nord ne bénéficient que d’une faible lumière incidente. Ici, le rayonnement solaire direct fait défaut. La petitesse de la fenêtre, le balcon attenant et superposé ainsi que les bâtiments avoisinants assombrissent la pièce. En revanche, si la pièce est orientée vers le sud et possède de grandes fenêtres, la lumière incidente passe de 800 lumen par mètre carré à 4300 lumen par mètre carré à midi. C’est plus de cinq fois plus.

Le plan d’ensemble du logement permet d’optimiser l’intensité de la lumière incidente

L’intensité de la lumière incidente dépend également du plan d’ensemble du logement

À gauche: chambre d’enfant orientée vers le nord

À droite: chambre d’enfant orientée vers le sud

Rouge: rayonnement solaire direct

Source: Archilyse

Le plan d’ensemble doit permettre un ameublement individuel

Les proportions des pièces ainsi que l’emplacement de l’entrée, des fenêtres et des installations fixes définissent des limites à la polyvalence selon laquelle un appartement peut être meublé. Les besoins individuels des habitants sont mieux satisfaits si le plan d’ensemble offre de nombreuses options différentes en matière d’ameublement. Ceci est particulièrement important pour les familles où, par exemple, une chambre de bébé doit pouvoir être transformée en chambre d’enfant puis d’adolescent.

Dans la chambre à coucher, par exemple, les possibilités d’ameublement se mesurent par le nombre de positions où un lit double peut être installé. Les pièces à coupe carrée offrent ainsi plus d’options de placement que les pièces de forme conique. Cela augmente la variété des utilisations possibles.

Le plan de la chambre à coucher influe sur les possibilités d’ameublement

Les pièces de forme carrée peuvent être meublées de manière plus polyvalente

À gauche: la chambre de forme carrée permet trois positions de lit différentes.

À droite: compte tenu de la forme conique de la pièce, seule une position est possible pour le lit.

Source: Archilyse

Avec la mise en œuvre d’évaluations objectives, les plans d’ensemble gagnent en importance

Un plan d’ensemble de qualité constitue la base permettant d’habiter un logement de manière confortable et individuelle. La qualité du plan d’ensemble n’est pas toujours évidente à saisir à première vue. Si, toutefois, cette qualité est mesurée à l’aune des facteurs indiqués, il est alors possible de bien identifier le potentiel offert par le plan d’ensemble. Cela permet aux acheteurs de comparer plus facilement les logements et de les évaluer de manière objective. Il est ainsi possible de prendre la bonne décision en matière d’achat.

Vous souhaitez consulter l’intégralité de l’étude sur l’immobilier?

Télécharger l’étude 2019 sur l’immobilier This link target opens in a new window
Ou bien vous avez des questions sur l’acquisition d’un logement en propriété? Appelez-nous au 0844 100 112 ou prenez rendez-vous pour un entretien de conseil.