numerisation-et-evolution-demographique-recelent-opportunites-et-risques
Articles

La numérisation et l’évolution démographique stimulent la croissance

La numérisation se poursuit, de même que l’évolution démographique, avec un impact certain sur de nombreux secteurs dans les années à venir. La technologie de l’information (IT) et les branches proches de la santé devraient en tirer les plus grands avantages.

Quels sont les secteurs qui soutiendront la croissance suisse à l’avenir? L’évaluation chances-risques fournit des indications à ce sujet. Ce modèle intègre, en plus de statistiques par branches, des estimations d’analystes sur l’influence des tendances sociales, technologiques et politiques. Il permet ainsi d’évaluer le potentiel de croissance à moyen terme des principaux secteurs économiques en tenant compte des risques réels et potentiels.

Les principales opportunités mais aussi les risques les plus importants se trouvent actuellement dans le secteur de la technologie de l’information et les branches proches de la santé. Le commerce de détail et l’industrie des métaux devraient en revanche rester sous pression.

le-secteur-it-profite-de-la-numerisation

Le secteur IT présente les meilleures perspectives à moyen terme

Évaluation chances-risques à moyen terme: indicateur synthétique, ensemble de l’économie = 0
Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

La numérisation, une chance autant qu’un risque

La numérisation croissante fait partie des principales tendances. Pratiquement tous les secteurs sont concernés, avec des gagnants mais aussi des perdants.

Parmi les principaux bénéficiaires de la numérisation, on trouve le secteur IT lui-même: le stockage de grandes quantités de données («big data»), l’utilisation croissante de solutions basées sur le cloud et d’autres manifestations de la numérisation alimentent la demande en centres de serveurs et de données, et en prestations de conseil correspondantes (analyse des données, cybersécurité, etc.). C’est aussi l’une des principales raisons pour lesquelles le secteur IT présente un potentiel de croissance largement supérieur à la moyenne en termes d’opportunités et de risques.

Les branches proches de la santé profitent de l’évolution démographique

L’évolution démographique – en particulier le vieillissement de la population – constitue un autre facteur d’influence intersectoriel important. Sont principalement concernés le secteur de la santé et celui des établissements d’accueil qui devraient enregistrer une forte croissance de la demande en raison de la hausse du nombre de personnes nécessitant des soins à l’avenir.

Pour l’industrie pharmaceutique et les techniques médicales aussi, l’évaluation chances-risques est exceptionnellement positive au regard de l’évolution démographique attendue.

commerce-de-detail-et-industrie-des-metaux-sous-pression

Le commerce de détail et l’industrie des métaux sous pression

Évaluation chances-risques à moyen terme: indicateur synthétique, ensemble de l’économie = 0
Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

Conjoncture économique actuelle des branches d’activité suisses

Le «Moniteur des branches» ci-dessous donne un bref aperçu de la situation économique actuelle et des perspectives conjoncturelles dans les mois à venir pour six secteurs d’activité essentiels pour la Suisse.

Industrie chimico-pharmaceutique

Après une hausse des exportations de produits chimico-pharmaceutiques au 1er trimestre 2017 par rapport à 2016, due notamment à un effet de base (chimie: +6,6%; pharmacie: +14,9%), les taux de croissance sont en net recul au 2e trimestre (chimie: –1,3%; pharmacie: +0,7%).

La branche continue certes majoritairement de considérer que la situation économique est «satisfaisante» à «bonne» selon une enquête du Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ (KOF). Mais au vu de la demande relativement acyclique en produits pharmaceutiques, le secteur devrait profiter moins fortement de la reprise que d’autres secteurs industriels dans les mois qui viennent.

malgre-l'évolution-démographique-les-exportations-pharmaceutiques-stagnent

Les exportations ont stagné au 2e trimestre 2017

Exportations: tendance, indice juillet 2014 = 100; variation par rapport à l’année précédente en %
Source: Administration fédérale des douanes, Credit Suisse

Industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM)

Portée par une conjoncture mondiale solide, l’industrie MEM poursuit sa reprise. C’est la construction mécanique, tournée vers l’exportation, qui enregistre la tendance à la hausse la plus marquée. Au cours des sept premiers mois de 2017, les exportations de machines suisses ont augmenté de 3,4% par rapport à l’année précédente, les trois principaux marchés – Allemagne, États-Unis et Chine – ayant tous contribué de manière positive à cette évolution.

Les constructeurs de machines n’avaient pas évalué leur situation économique aussi positivement depuis 2011. L’amélioration de la situation du secteur de la construction mécanique devrait aussi bénéficier de façon accrue aux sous-traitants de l’industrie des métaux.

demande-en-hausse-dans-la-construction-de-machines

Une demande en hausse notamment dans la construction de machines

Part des entreprises interrogées se plaignant d’une demande insuffisante
Source: Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ, Credit Suisse

Industrie horlogère

L’industrie horlogère remonte la pente mais il n’est pas encore question de reprise généralisée. Sur les sept premiers mois de 2017, les exportations sont en hausse de 0,7% par rapport à l’année précédente. Les exportations vers la Chine et la Grande-Bretagne notamment sont en nette progression.

En revanche, d’autres marchés importants comme les États-Unis, le Japon, l’Allemagne, la France ou les Émirats arabes unis restent nettement dans le rouge. Mesurée par l’indicateur de la situation des affaires KOF, l’ambiance dans la branche est à l’avenant et reste majoritairement morose. Les attentes des entreprises du secteur interrogées sont modérément optimistes pour les mois à venir.

industrie-horlogère-modérément-optimiste

Le secteur remonte la pente mais l’ambiance reste morose

Part des entreprises interrogées, soldes en points de pourcentage
Source: Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ, Credit Suisse

Commerce de détail

Pour la première fois depuis près de deux ans, les chiffres d’affaires repartent à la hausse dans le commerce de détail (2e trimestre 2017: +0,7% par rapport au 2e trimestre 2016). La croissance a principalement été enregistrée en juin. Elle s’explique donc avant tout par les conditions météorologiques favorables qui ont donné une impulsion temporaire aux segments de l’habillement, du bricolage et des loisirs notamment.

En raison de cet effet spécial, la dynamique de croissance momentanée du secteur non alimentaire ne devrait pas être représentative de l’évolution sur le reste de l’année. Malgré le maintien de la pression sur les prix, le commerce de détail alimentaire a pu enregistrer une légère hausse de ses chiffres d’affaires au 2e trimestre.

chiffre-d'affaires-en-hausse-dans-le-commerce-de-détail

Un mois de juin chaud met fin à deux ans de baisse

Prix du commerce de détail et chiffres d’affaires nominaux, variation en glissement annuel, en %
Source: GfK, Credit Suisse

Tourisme

L’hôtellerie suisse a enregistré au 1er semestre 2017 une forte augmentation des nuitées de 2,9% par rapport à l’année précédente. Les deux tiers de cette croissance sont imputables à des touristes venus de Suisse, d’Inde, des États-Unis et de Chine.

Les destinations alpines traditionnelles ont plus fortement profité de cette hausse que les villes. Par ailleurs, la fin de la baisse des prix devrait apporter une bouffée d’air supplémentaire à l’hôtellerie. De manière générale, les entreprises interrogées par le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ voient pour la première fois depuis des années leur situation économique comme majoritairement positive.

fin-de-la-baisse-des-prix-dans-l'hotellerie

Fin de la baisse des prix dans l’hôtellerie

Nuitées et prix dans l’hôtellerie suisse, moyenne sur 12 mois, indice 2010 = 100
Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

Technologie de l’information (IT)

Dans le secteur IT, les indicateurs affichent toujours des signes de croissance. Toutefois, les entreprises interrogées par l’association sectorielle Swico ont récemment revu leurs attentes légèrement à la baisse par rapport aux trimestres précédents. Tous les segments s’attendent certes à une augmentation du chiffre d’affaires pour le trimestre en cours, mais à l’exception du secteur des logiciels, tous anticipent une baisse des prix et par conséquent de la rentabilité.

Le problème le plus fréquemment cité par les entreprises IT reste le recrutement et la fidélisation de personnel qualifié. La numérisation et le passage au cloud computing sont également vus comme des défis par certaines entreprises IT.

malgré-la-numérisation-l'optimisme-du-secteur-it-fléchit-légèrement

L’optimisme du secteur IT fléchit légèrement

Indice de moral: > 100 = amélioration, < 100 = dégradation par rapport au trimestre précédent
Source: Swico, Credit Suisse